mardi 25 septembre 2012

[Track of The Day] Cold Cave - A Little Death To Laugh

Tristan Corbière est un poète français dont seul le nom ne m'était pas inconnu. Né à Morlaix en 1875, mort dans la même ville à même pas 30 ans, il est l'auteur de 'Les Amours Jaunes' en 1873. Poète maudit, il a été réhabilité par Verlaine lui-même qui parlera de chef d'oeuvre concernant son unique recueil. Je m'arrêterai là dans la biographie, parler plus en profondeur d'un auteur que je ne connais pas serait assez farfelu.

D'ailleurs la question se pose: pourquoi donc parler de poésie (domaine dans lequel mon inculture atteint des sommets) dans ces pages ?
Car Tristan Corbière est le poète qui a dernièrement inspiré Cold Cave et surtout son songwriter, Wesley Eisold. Celui-ci a enregistré (seul) il y a peu trois nouvelles chansons, à paraitre sur 'A Little Death To Laugh 7"' (et déjà sold-out sur le site du groupe, mazette!).

La première d'entre elles donne son nom au 45-tours. Dans une veine on ne peut plus Cold Cavienne, A Little Death To Laugh a les pieds bien ancrés dans les années 80 et dans une dark-wave très prenante. Le chant de Wesley Eisold est quant à lui toujours sombre, les synthés sont évidemment présents et la mélodie est marquante. 

A Little Death To Laugh est inspiré du poème de Tristan Corbière, Petit Mort Pour Rire:

Va vite, léger peigneur de comètes !
Les herbes au vent seront tes cheveux ;
De ton œil béant jailliront les feux
Follets, prisonniers dans les pauvres têtes...

Les fleurs de tombeau qu'on nomme Amourettes
Foisonneront plein ton rire terreux...
Et les myosotis, ces fleurs d'oubliettes...

Ne fais pas le lourd : cercueils de poètes
Pour les croque-morts sont de simples jeux,
Boîtes à violons qui sonnent creux...
Ils te croiront mort- Les bourgeois sont bêtes-
Va vite, léger peigneur de comètes !


Et la vision de Cold Cave de ce poème en fait assurément une des chansons de cette rentrée.

Album:
A Little Death To Laugh 7"
Année: 2012
Label: Heartworm




A Little Death To Laugh est en écoute également sur le youtube de Cold Cave ci-dessous :




Enfin, 'Les Amours Jaunes' de Tristan Corbière est à lire et/ou (re)découvrir grâce à la Bibliothèque Nationale de France sur le lien suivant.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

De bien beaux souvenirs de cours d'art dramatique qui refont surface grâce à ce poème... Merci !

Hydresec

-Twist- a dit…

Tu devrais envoyer la chanson à ton ancien(ne) prof! :)