jeudi 28 février 2013

[Track of The Day] PALM - El Sereno

Après les marseillais d'Aline, les parisiens de MiNORS et de Baden Baden, cap sur Rennes avec PALM, sextet breton dont le dernier Ep 'El Sereno' est un petit bijou.

Cette fois, pas de pop-folk orchestrale ou de twee-pop à la française, mais une plongée dans l'americana et du folk-blues nerveux.

Entièrement chanté en anglais (et de manière très convaincante d'ailleurs), 'El Sereno Ep' sent bon l'Amérique, Songs: Ohia - et plus largement son leader Jason Molina - (El Sereno, Cool Blue Waters), et s'amuse à la toute fin à prendre des accents de Calexico (Roadwork).

Parfaitement interprété, bien produit, très cohérent tout du long et marqué - notamment - par une chanson titre épatante (en écoute aujourd'hui), 'El Sereno Ep' est une découverte autant qu'une belle surprise. Elle me rappelle The Electric Fresco et leur 'Au Revoir' de 2003, un autre grand disque très « américain », lui aussi totalement habité.

Album : El Sereno Ep
Année : 2013
Label : -


Achat



El Sereno (et le reste de l'Ep) est en écoute sur le bandcamp de PALM et ci-dessous. Et, évidemment à l'achat, en vinyle (12" pour 8€) ou en digital (au prix que vous souhaitez) :


mercredi 27 février 2013

[Track of The Day] Baden Baden - Evidemment

C'est fou comme les apparences sont parfois trompeuses. Prenez 'Coline' de Baden Baden. Il y a déjà le nom, celui de la ville allemande où la France installa le siège de son commandement après la deuxième guerre mondiale. Or, le groupe n'a rien de teuton.

Il y a ensuite cette pochette, trois personnes sur une photo granuleuse, en noir et blanc, semblant regarder au loin en haut d'une jetée quelconque. Une pochette qui irait bien à quelques obscurs groupes de post rock punk, mais à un groupe français tissant des mélodies pleines de pop ?

Et pourquoi pas tiens. Car oui, les parisiens de Baden Baden ne font "que" de la pop. Ouvragée, travaillée, entre chant en français et chant en anglais. Des mélodies à toutes les plages, invitant le grain de voix de Florent Marchet sur quelques titres - au premier rang desquels le tube massif de 'Coline', Évidemment (en écoute aujourd'hui). Tube qui est tout sauf isolé, tant ils sont nombreux (La Descente, You'll See, 78).

Il y a beaucoup de choses dans ce 'Coline'. Et pas qu'un simple espoir de la pop française.

Album :  Coline
Année : 2013
Label : Starlite Rec

Achat


Évidemment a également son clip, maritime pour le coup :


Durant le week-end, la blogothèque a mis en ligne un "Concert à Emporter" consacré à Baden Baden, enregistré en novembre dernier au Parc de la Villette, cachés près de bambous. 
Il est à voir ici (et à lire là) :




mardi 26 février 2013

[Track of The Day] MiNORS - In Daylight

Histoire de continuer cette « French Week », retour évident sur MiNORS. Lorsque la question du choix de la face-B de ce 'Night Birds Lurking 7"' s'est posée, In Daylight s'est imposée d'elle même sur les trois autres chansons pressenties.
In Daylight est plus qu'une face-B, tant elle n'aurait pas dépareillée en face-A.

Montagne russe de pop-folk orchestrale, moins pétaradante que Night Birds Lurking mais à la douceur prononcée (ces quelques notes de guitares, ces choeurs qui montent sur la fin), et ces dernières secondes, ces langoureux « set the night on fire », qui donnent envie d'une seule chose : y revenir.

Album : Night Birds Lurking 7"
Année : 2013
Label : Without My Hat Records

Achat


In Daylight est également en écoute sur le lien bandcamp ci-dessous :
 


Et le 45-tours complet, que Serge Le Rezza, émérite commentateur de la vie footballistique lyonnaise a défini joliment comme « Arcade Fire qui aurait traîné chez Megafaun et Los Campesinos! », est toujours en écoute et à l'achat ici-même.


lundi 25 février 2013

[Track of The Day] Aline - Maudit Garçon

En juin 2011, dans la soute du Sonic à Lyon, je n'avais eu d'yeux que pour The Pains of Being Pure at Heart, groupe ô combien aimé de ces pages.
J'avais mollement regardé la prestation des Young Michelin, quatuor français aux mélodies sympathiques mais au chant en français déroutant.

Depuis, j'ai évolué et je sais apprécier une bonne chanson chantée en français, quand bien même cela me rappelle Indochine.
Les Young Michelin ont également évolué. Suite à une plainte du gros Bibendum (le genre de choses évidemment primordiales pour un géant du pneu), le groupe a changé de nom et est devenu Aline.

Et le groupe que je regardais sans passion en 2011 rend fou mon début d'année 2013. Leur 'Regarde Le Ciel' est un petit bonheur de chaque instant : de belles mélodies, du Johnny Marr dans les guitares, du Smith (surtout) et du Cure un peu partout.

En première partie de Motorama il y a quelques semaines, le constat était égal: une belle présence, un ensemble qui tient la route, une énergie qui donne envie de danser, et un chanteur aux faux airs de Bernard Sumner.

'Regarde le Ciel' mérite amplement le buzz qui lui colle aux basques depuis le début de l'année. Certes, on passera (peut-être) sur les paroles, que l'on chantonnera à tue-tête à défaut de les écouter, et on s'encanaillera sur Maudit Garçon, Teen Whistle, Regarde le Ciel et autre Je Bois et puis je Danse, évident tube de 2012 découvert sur le tard.
Car cet album est beau. Et permet d'ouvrir sur ce blog une semaine consacrée aux groupes français qui aiment la pop. Qui le leur rend bien.

Album : Regarde le Ciel
Label : Accelera Son
Année : 2013


Acheter


En plus de Maudit Garçon, en écoute ce jour, le clip de Je Bois et Puis Je Danse, starring Mohamed Ali :





Une très bonne interview du groupe se trouve chez Requiem Pour un Twister, à lire ici.

mardi 19 février 2013

[Track of The Day] Kurt Vile - Wakin On A Pretty Day

Après un sublime 'Smoke Ring for My Halo' en 2011, le chevelu à la voix trainante et à la guitare bluesy Kurt Vile va continuer ses petits voyages en 2013. Et de voyage il sera question à écouter Wakin On A Pretty Day, longue balade mélancolique de plus de 9 minutes où l'on navigue entre volutes de fumées et grands espace (si j'avais lu 'Sur La Route' de Jack Kerouac, j'aurais peut-être osé une analogie débile, mais comme ce n'est pas le cas, je vais m'abstenir gentiment).

Kurt Vile a beau chanter « yeah yeah yeah » sur une longue partie de ce Wakin On A Pretty Day, à aucun moment la beauté de l'ensemble fait place à l'ennui. Le tout est rondement mené, les digressions de guitares arrivent avec plaisir, sans jamais en faire trop.

Wakin On A Pretty Day est tout même sacrément osée. Pas dans sa forme, non. Mais dans son choix. Car certes, Kurt Vile n'est pas un adepte des chansons de 3mns, clés en main, mais tout de même : proposer comme premier extrait d'un nouvel album ('Wakin On A Pretty Daze') une chanson de 9'30" est sacrément osé. Rien que pour cela, merci Matador.

Album : Wakin On A Pretty Daze
Année : 2013
Label : Matador

Achat


Wakin On A Pretty Day a également son "clip", qui a toutefois plus les allures d'un documentaire sur la création de la pochette de ce 'Wakin On A Pretty Daze' :



lundi 18 février 2013

MiNORS - Night Birds Lurking 7" [WMH004]


Depuis quelques mois, la couleur est annoncée : 2013 sera française ou ne sera pas. Mondrian, Aline, Baden Baden, Lescop, Fauve, Gulcher, tous ont sorti ou s'apprêtent à sortir des disques qui vont faire parler.
Un nom pourtant n'a pas encore été vraiment évoqué et pourtant, il devrait faire parler de lui. MiNORS.
MiNORS est parisien. MiNORS n'est pas seul. MiNORS est un groupe. MiNORS est même un sextet.

Leur premier album 'Ways/Times' avait eu les faveurs de la presse aussi bien papier que numérique :
"Une impressionnante impression de jubilation, d’exorcisme des chorales à tue-tête" (JD Beauvallet, Les Inrocks)
"Six parisiens sortent dans un quasi-anonymat un album de folk orchestral qui pourrait être l’un des sommets de l’année. Emballement du mois" (Tsugi)
"Fragile et beau... et surement mieux qu'Arcade Fire" (Obsküre Magazine). 

J'en passe et pas des moindres.




Leur retour est donc attendu et espéré. Avant la sortie d'un Ep dans quelques mois, MiNORS propose de découvrir deux nouvelles chansons, entre post-rock et folk-songs, entre Arcade Fire et Thee Silver Mount Zion.

Night Birds Lurking, qui donne son nom au single, est longue mélopée à tiroirs, un ravissement au départ frappant, aux chœurs emballants et à la fin légère et aux faux airs de Vic Chesnutt, époque Constellation.
La face-b In Daylight est du même acabit, mais à la légèreté plus marquée et aux accords de guitare métronomes de l'ensemble.
L'objet ? Il est magnifique, comme souvent, avec cette pochette promettant une écoute plongée dans les étoiles.

Dans la lignée de leur premier album, MiNORS remet le couvert avec sa pop-folk orchestrale de très haute volée et aux ambitions mélodiques certaines. 
Si la vie est bien faite, MiNORS en 2013 deviendra majeur.

L'ensemble du 45-tours est en écoute sur le bandcamp du label ou directement ci-dessous : 




http://withoutmyhatrecords.bandcamp.com/album/night-birds-lurking-7
http://withoutmyhatrecords.com/

samedi 16 février 2013

Gulcher (+ The Tape) @ Dame de Canton (Paris 13è)

 

Si tout va bien, l'année 2013 pourrait être celle de Gulcher.
Ce 16 février, à La Dame de Canton à Paris, ils viendront présenter certains de leurs nouveaux morceaux qui figureront sur un nouvel album à venir. Comme Johnny's Square. Ou Bird Nine.
C'est ce samedi. C'est à 20h30. C'est 8€. Et c'est sur une péniche.

LA DAME DE CANTON
Port de la gare
75013 PARIS
Métro / Bus / RER : 
Ligne 6 - Arrêt Quai de la Gare
Ligne 14 ou RER C - Arrêt Bibliothèque François Mitterrand
Bus 89 - Arrêt Quai de la Gare

Gulcher aura des 45-tours de 'Johnny's Square' à vendre au stand merchandising. 
Et ils sont toujours disponibles ici-même :




vendredi 15 février 2013

[Track of The Day] The Veils - Trough the Deep, Dark Wood

Coïncidence surprenante: dans ces mêmes pages, j'évoquais le 25 janvier 2011 le nouvel album des British Sea Power. Deux jours plus tard, je parlais du nouvel Ep de The Veils.
Deux ans ont passé, et par un calendrier surprenant, j'évoque cette semaine les deux mêmes groupes et leurs nouveaux efforts à, également deux jours de différence. Allez comprendre.

Ainsi, après le Machineries of Joy des British Sea Power, ce sont les Veils de Finn Andrews qui reviennent dans ces pages. Et sur la pointe des pieds.
Vous me direz que ce n'est pas étonnant tant le groupe qui avait séduit son monde via 'Nux Vomica' ne fait pas vraiment parler de lui, si ce n'est avec des sorties sporadiques et assez peu mémorables.

Mais comme il y a toujours quelques belles balades et autres mélodies à prendre chez les néo-zélandais, j'écouterai leur 'Time Stays, We Go' et sa pochette genre « photoshop pour les nuls ». Et pas seulement parce que Trough the Deep, Dark Wood, le premier extrait, est efficace et rempli sa fonction de chanson pop comme il faut (même s'il n'est pas dit qu'on s'en souviendra dans 6 mois).

Album : Time Stays, We Go
Année : 2013
Label : Pitch Beast Records


Trough the Deep, Dark Wood est en téléchargement gratuit sur le facebook de The Veils (contre l'habituelle adresse mail) et également en écoute là :


jeudi 14 février 2013

[Track of The Day] The Postal Service - A Tattered Line of String

Une simple mise à jour de leur site internet aura mis le feu aux poudres. Tout au moins aux miennes : "The Postal Service", sous-titré de 2013. Dix ans que j'attendais le retour du duo Ben Gibbard/Dntel, vous imaginez l'émotion.

Il faut dire que le 'Give Up'  des Postal Service reste un des monuments de ma discothèque personnelle. Sorte d'électro-pop un peu cheap, aux mélodies irrésistibles et au tracklisting rempli de tubes.

Pendant longtemps, des rumeurs ont circulé sur l'arrivée d'un nouvel album. Stuart Meyer, de chez Sub Pop, lors d'un long et intéressant papier à l'époque chez Spin (Days of the Leak) avait même annoncé au détour d'une phrase que le nouveau Postal Service était prévu pour décembre 2007. Et au final rien.

Et il en va de même ici : la mise à jour du site est là pour annoncer les 10 ans de 'Give Up' et la reformation du duo pour quelques concerts (entrez ici Primavera Sound, Coachella et autres Trianon). Rien de plus.

Tout juste trouve-t-on quelques titres inédits à se mettre sous la dent, comme A Tattered Line of String en écoute aujourd'hui et à l'efficacité épatante
C'est donc peu. Mais c'est déjà bien. On ne leur en veut pas. Dans tous les cas, rien que les voir refaire la une de l'actualité musicale est déjà une victoire en soi.


Album : Give Up (10th Anniversary Deluxe Reissue of Give Up)
Année : 2013
Label : Sub Pop


Achat



A Tattered Line of String est également en écoute via le clip (qui n'en est pas vraiment un) aux vinyles qui changent de couleurs ci-dessous :


mercredi 13 février 2013

[Track of The Day] British Sea Power - Machineries Of Joy

Il y a quelques mois, j'ai deux amis qui sont partis vivre à Brighton : Ibo, frénétique voyageur, concertophile et musicophile au talent de photographe qui ne se dément pas (son blog vaut le coup d'oeil) et Chloé, bassiste de son état et aux notes très mélodiques.

Et pour tout vous dire, je les envie. Un parce que Brighton est une ville superbe, que je pourrais flâner des heures sur sa plage de galet ou ses pier immenses qui s’enfoncent dans la mer.
Et deux parce que c'est la ville qui a vu naître les British Sea Power, véritable marotte chez moi, dont je suis les sorties, depuis leurs débuts post-punk décapant à leurs dernières virées pop (et largement dans ces pages).

Après une flopée d'Ep (6 !) en 2012 (pas tous réussis, disons le mais sur lesquels on peut largement s'attarder), les dits British Sea Power reviennent le 1er avril prochain. L'album (le 6è) se nomme 'Machineries Of Joy' et est annoncé par une chanson du même nom, que l'on a déjà pu croiser sur les Eps précités.
Mais cette fois, Machineries Of Joy est présenté dans un format plus court, amputée de deux mns. Mais elle reste une réussite: pop à guitare d'une belle efficacité, très mélodique, laissant derrière elle les derniers élans très tapageurs du décrié 'Valhalla Dancehall'. Et en plus, ce qui ne gâche rien, la pochette et ses faux airs de Belle & Sebastian, donne envie d'en savoir plus. 

Et entre ce nouveau British Sea Power, l'inédit de Pulp, le nouveau Strokes, et, au hasard, Palma Violets sur qui on reviendra bientôt, Rough Trade se porte bien, merci pour lui.

Album : Machineries Of Joy
Année : 2013
Label : Rough Trade

Achat



Ce Machineries Of Joy des British Sea Power est également en écoute sur la chaîne youtube de Rough Trade et ci-dessous :


lundi 11 février 2013

MiNORS - Night Birds Lurking [WMH004]



2013 a commencé depuis même pas 7 semaines que les sorties Without My Hat Records s'enchainent. Et après Pumuckl, Gulcher et Mondrian il y a moins d'un mois, voilà la 4è release du label.




Retour aux fondamentaux avec un nouveau seven-inch/45 tours consacré cette fois-ci à MiNORS. MiNORS ou une troupe pop-folk-orchestrale, aux ambitions mélodiques certaines et aux tiroirs multiples.

Véritablement encensés à l'époque de leur premier album 'Ways/Times' (en écoute et à l'achat ici), c'est un honneur de pouvoir sortir deux de leurs nouvelles compositions sur vinyle. Et croyez moi, elles valent le détour !

Celle qui donne son nom à ce seven-inch est Night Birds Lurking, pépite de 6mns aux nombreuses variations et à l'ambiance évoquant aussi bien Arcade Fire que le Vic Chesnutt, époque Constellation.

'Night Birds Lurking 7"' sera disponible dès le 18 février prochain et est déjà en pre-order. La chanson titre quant à elle est déjà en écoute sur le bandcamp ci-dessous.Allez, vous aussi, partez dans les étoiles...







jeudi 7 février 2013

[Track of The Day] Mondrian - Love, a Collision

Troisième mise en avant du 'Isn't It Fun' de Mondrian. Aujourd'hui, Love, a Collision, 10è chanson (sur 14) de l'album en question. Et une fois n'est pas coutume, voilà deux clips.
Le premier n'est pas officiel mais l’œuvre de Ninie, créé à base d'images vidéos libres de droit. Et l'ensemble est très réussi, vintage, parfaitement monté et bien dans l'ambiance de la chanson. Pour ainsi dire, j'adore.

Le second, quant à lui, est l'officiel. Réalisé fin 2009, vu près de 100 000 fois (ce n'est pas PSY et son Gangnam Style mais ca vous pose un groupe tout de même), il présente une ambiance totalement différente, et met en scène un acteur aux faux-airs de François Damien.

Je vous laisse découvrir le tout un peu plus bas.

Album : Isn't It Fun
Année : 2013
Label : Without My Hat Records

Achat





 


Et toujours en écoute sur le bandcamp ci-dessou, mais aussi à l'achat, en LP ou au format digital :





mercredi 6 février 2013

[Track of The Day] Dear Reader - Down Under, Mining

Grande révélation (personnelle tout au moins) de 2008 avec le sublime 'Replace Why With Funny' (qui le reste et ne bouge pas d'un pouce), les Dear Reader de la jolie Cherilyn MacNeil s'étaient pris les pieds dans le tapis avec un second album insipide, 'Idealistic Animals', à la production lisse et à l'absence notable de moments remarquables.

Et pour cela, les sud-africains nous doivent une revanche. 'Rivonia' qui verra le jour le 8 avril 2013 pourrait être celle là. Down Under, Mining pourrait être un premier bon signe : voix en avant, piano et rythmique heurtées, chœurs entêtants. Un guide intéressant à suivre en somme.

Espérons le en tout cas. Les mélodies pop et les élans à la Fiona Apple des Dear Reader manquent à mon paysage musical depuis quatre ans déjà. Et ça commence un brin à faire long.

Album : Rivonia
Année : 2013
Label : City Slang


Down Under, Mining de également en écoute sur le soundcloud de Dear Reader :

mardi 5 février 2013

[Track of The Day] The Leisure Society - The Sober Scent of Paper

Peu de choses à dire sur les Leisure Society : chouette groupe anglais, aux chansons bien troussées et aux mélodies travaillées. Sauf peut-être qu'il ne m'a jamais touché comme il a pu toucher des amis, qu'ils soient blogueurs ou non.
Et pourtant, il y a dans leurs compositions tout ce que j'aime. Mais il leur manque un je ne sais quoi pour m'emporter complètement.

Mon avis changera t-il sur ce troisième album (en 5 ans) du groupe ? Et pourquoi pas? The Sober Scent of Paper, premier extrait d''Alone Aboard The Ark' est un bel appel du pied. Tendre, délicat, léger, la mélodie de cette nouvelle des Leisure Society a un rythme et une ambiance qui a tout pour plaire. A savourer en plein été. Ou le visage collé à la fenêtre, des flocons virevoltant comme horizon.

Album : Alone Aboard The Ark
Année : 2013

Label : Full Time Hobby

Achat


The Sober Scent of Paper est également en écoute sur le soundcloud du groupe et ci-dessous :