lundi 5 août 2013

[Track of The Day] Portugal. The Man - Waves

Dans la série des noms de groupe à la con, je voudrais Portugal. The Man. Car ce quintet n'a rien de portugais mais vient de Portland, ville américaine qui aura vu en son temps voler Clyde Drexler. Et Zoe Manville, une fille donc, chante plus souvent qu'à son tour sur les chansons du groupe. Mais les noms idiots, c'est comme les pochettes moches : c'est pas le plus important. Et surtout ca ne veut rien dire.

Portugal. The Man vient de sortir un nouvel album, 'Evil Friends'. Son huitième en autant d'années. Autant dire qu'ils ont de la régularité.

Découvert via ce disque (merci PandaPanda), on m'avait présenter le groupe comme un guilty pleasure peu avouable. Il n'en est rien. Parce que la pop de Portugal. The Man (qui passe par tous les états) est plutôt bien fichue.

Certes, on ergotera qu'ils vont beaucoup piocher à droite et à gauche plutôt que de se créer une vraie identité sonore. Il est vrai que tout au long de ce 'Evil Friends', on pense beaucoup à Dear Reader, à Sufjan Stevens, à Cloud Cult à MGMT ou même aux Black Keys (nouvelle génération, la production de Danger Mouse derrière l'album n'y étant surement pas étrangère).

Mais il n'empêche, ce nouvel album de Portugal. The Man contient assez de chansons efficaces pour en faire un parfait allié d'après-midi estivale, chaude et à larver autour d'une piscine où quelques rainettes viennent faire trempette de temps à autres. Et c'est déjà bien.

Album : Evil Friends
Année : 2013
Label : Atlantic


Acheter

En écoute dans le lecteur Grooveshark bleu à droite.

De toutes les chansons de 'Evil Friends', c'est Waves qui ressort du lot. En écoute dans le lecteur à droite. Et également ci-dessous :



'Evil Friends' a déjà trois clips à son actif. Le premier est celui de Atomic Man, une des meilleurs chansons de ce nouvel album de Portugal. The Man :



Le second est celui de Purple Yellow Red & Blue, avant-dernière chanson de 'Evil Friends', et une de mes favorites, sucrerie rythmée comme il faut :



Enfin, pour finir, le clip de Evil Friends, premier single aux deux visages de cet album :

vendredi 2 août 2013

[Track of The Day] DIANA - Perpetual Surrender (Four Tet Remix)

S'il y a bien une artiste que je n'ai jamais pu supporter quand j'étais gosse puis ado (en plus de Lenny Kravitz et Texas, évidemment), c'est bien Sade. Sa musique d'ascenseur, cette voix insupportable, cette production lisse comme une limande. Brrr...

20 ans plus tard, j'écoute DIANA, quatuor canadien qui fait dans la chillwave. Un groupe composé de membres, entre autres, de Destroyer et Hidden Cameras, et qui sort son premier album en plein mois d'août, et chez Jagjaguwar (enfin aux États-Unis), excusez du peu.

Enfin « j'écoute » est un bien grand mot. Je découvre plutôt, via le remix que Four Tet vient de réaliser pour le groupe. Un remix de Perpetual Surrender, deuxième extrait de l'album de DIANA (et du même nom) à venir, avec un beat estival et très chillout, mettant bien en valeur la voix de Carmen Elle (une constante chez le monsieur), et bouclant la basse du morceau original. Pas ébouriffant pour un sou, finalement assez simple, mais très beau, tout bêtement.

Et la version originale de Perpetual Surrender me direz-vous ? Pas dit que cela suffise à me convaincre à écouter le futur album à venir (le premier single, Born Again, n'a vraiment pas mes faveurs, voir plus bas), mais cette chanson est suffisamment jolie pour y revenir de temps en temps.

Album :  DIANA
Année : 2013
Label : Paper Bag Records

Acheter



Le remix de Perpetual Surrender est en écoute sur le soundcloud de Four Tet (ci-dessous) et en téléchargement gratuit (contre l'adresse mail traditionnelle) en cliquant là :



La version originale de Perpetual Surrender est disponible ci-dessous, au format :



Et pour ceux qui voudraient pousser plus loin la découverte de DIANA, voilà Born Again, leur premier single :

jeudi 1 août 2013

[Track of The Day] TV on the Radio - Mercy

Je ne sais pas si nous sommes nombreux à penser la même chose, mais pour moi TV on the Radio a tout dit avec son premier 'Young Liars Ep' en 2002.
Les albums qui ont suivi sont disparates, certains de très grande qualité ('Desperate Youth, Blood Thirsty Babes', évidemment), d'autres moins mais renfermant quelques grands titres (au hasard, cet indémodable Lovers' Day) ;  mais il n'empêche : les 5 chansons composant 'Young Liars Ep' sont un peu le saint graal de Tunde Adebimpe, David Sitek et Kyp Malone.

Groupe phare de l'indie-sphere dans les années 2000, bizarrement, les TV on the Radio sont rentrés dans le rang depuis. La sortie d'un nouveau single ne fait pas forcément l'évènement.

Et c'est bien dommage car ce Mercy est particulièrement réussi et addictif avec sa mélodie efficace, sa production puissante et nerveuse et sa batterie métronome.

Aucun album n'est pour le moment annoncé. Mais Mercy confirme que le groupe est toujours capable de singles tuants, et cette fois aux atours de tube de fin d'été évident.

Album :  -
Année : 2013
Label : Federal Prism



Mercy est également en écoute sur le soundcloud de Federal Prism, le label de David Sitek :