vendredi 14 septembre 2018

[Track of The Day] Big Red Machine - People Lullaby

Les gens qui ont de la suite dans les idées : au tout début 2009, quand sort 'Dark Was The Night', la compilation la plus impressionnante qui soit compilant des inédits de beaucoup de groupe majeurs de la scène indé (ou non) de l’époque, il y a un titre dont on ne sait pas qu’il nous mènera, neuf ans plus tard, vers le groupe d’aujourd’hui.

La chanson s’appelle alors Big Red Machine, est composée et interprétée par Aaron Dessner (The National) et Justin Vernon (Bon Iver).

Neuf années ont donc passé. Et la suite, que nous attentions pas, vient de voir le jour. Le groupe s’appelle désormais Big Red Machine, et Dessner et Vernon sont toujours à la baguette.

Un disque dont je n’attendais rien (et dont je ne soupçonnais pas un seul instant la sortie) et qui est plutôt une jolie surprise. Du R&B lascif, de la digital soul comme disent certains (et c’est sans doute la meilleure définition), presque froide, dont la voix de Justin Vernon est évidemment la grande force. La grande force de ce 'Big Red Machine' reste sa force hypnotique et délicate qui rend l’écoute assez addictive et arrive à éluder les quelques défauts du disques (parfois trop longs, pas toujours follement passionnant).

Moins « soul » dans sa dernière partie, le disque se termine par un triptyque de toute beauté, dont People Lullaby est le sommet (en écoute aujourd'hui. Vernon et Dessner y font venir les fantômes de Sigur Ros). Finalement, à l’écoute de 'Big Red Machine', on se demande encore pourquoi Sufjan Stevens n’a pas participé à cette aventure, surtout qu'on sent sa présence sur quelques moments.

Album : Big Red Machine
Année : 2018
Label : PEOPLE / Jagjaguwar

Acheter 

En écoute dans les playlists Spotify et Deezer à gauche


En plus des playlists Spotify et Deezer (colonne de gauche de ce blog), People Lullaby de Big Red Machine est également en écoute ci-dessous :


Autre très belle chanson de 'Big Red Machine', voilà la chanson qui suit People Lullaby, bluette pop à la guitare absolument merveilleuse :


Aucun commentaire: