mercredi 18 janvier 2017

[Track of The Day] 69 - Heroic

Profitons de cette vague de froid qui ne fait pas semblant pour plonger nos oreilles dans le son glacé et glaçant de 'Heroic', troisième album - en 9 ans - de 69, duo formé par Virginie Peitavi et Armand Gonzalez (soit deux-tiers des mythiques Sloy).

Car oui, 'Heroic' n'est pas un disque festif, fait de chansons pop faciles et de mélodies vagabondes et sautillantes. Non, et bien au contraire, ce troisième album de 69 est un disque de saison. Un disque cinglant comme un vent hivernal qui aurait laissé l'humidité dans les hauteurs ; un album aride. Mais 8 chansons entêtantes, hypnotiques (cette rythmique !) où le chant - en anglais - laisse la place la plus importante à des sonorités post-punk et cold-wave.

Sorti le 30 novembre dans, me semble t-il en tout cas, une indifférence quasi-générale médiatique (c'est ça de vouloir faire ses tops de fin d'année au milieu de l'automne), 'Heroic' de 69 mérite mieux que cela. Lent, léthargique par moment, il n'en est que plus hypnotique.  Et alors qu'on évoque chaque mois (et à raison) un peu plus cette nouvelle scène française en pleine effervescence, il serait bon de ne pas oublier quelques valeureux « anciens », dont l'intransigeance artistique ne bouge pas.

Album :
Heroic
Année : 2016
Label : Lowmen Rds / Le Turc Mécanique

Acheter


 En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche

En plus des lecteurs Spotify et Deezer à gauche, Heroic, qui donne son nom à ce troisième album de 69, est également en écoute ici :



En plus de Heroic, voilà Shadows & Rifle, autre chanson du nouvel album de 69 :



lundi 16 janvier 2017

[Track of The Day] Terry Malts - Seen Everything

Terry Malts est un trio de San Francisco qui a sorti à l'automne 2016 son troisième album 'Lost at the Party'. N'ayant écouté que très sporadiquement les deux premiers suite à la découverte de celui-ci, je vous épargnerais donc les comparaisons sans queue ni tête.

'Lost at the Party' donc. Un disque qui sonnera sans doute très bien aux oreilles des personnes qui comme moi ont vécu leur adolescence dans les années 90. Car si l'on retrouve bien quelques incursions vers une certaine idée de la pop des années 80 (When The Nightime Comes, And Suddenly), cet album des Terry Malts aurait pu être enregistré dans les années 90. Tout ici a le goût et le charme de cette période là, des riffs de guitares (Used to Be, Playtime) au chant (Seen Everything) en passant par le son lourd (Come Back) et plus généralement la production (rien que Your Turn !).

Sans rien révolutionner une seconde, Terry Malts accouche ici d'un album solide, entre pop-punk et power-pop, incisif, bien écrit, dansant et référencé mais sans que cela rende l'ensemble lourd à porter. Mais surtout, 'Lost at the Party' prouve une nouvelle fois qu'après la passion de ces dernières années pour un revival 80s usé jusqu'à la moelle, la mode s'empare plus que jamais de la décennie suivante. Et pourquoi pas ?

Album : Lost at the Party
Année : 2016
Label : Slumberland

Acheter


 En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche


En plus des lecteurs Spotify et Deezer à gauche, Seen Everything de Terry Malts est également en écoute ci-dessous :


Autre belle chanson de ce 'Lost at the Party' de Terry Malts, Used to Be :


Enfin, voilà le clip du premier single de 'Lost at the Party' de Terry Malts, Gentle Eyes :


mardi 3 janvier 2017

[Track of The Day] Vandaveer - But Enough On That For Now

Disons le tout de suite : ce n'est pas parce que 2017 vient d'ouvrir les yeux qu'il faut tirer un trait sur 2016. Oh bien sûr, je vais doucement mais sûrement me plonger dans ce qui va faire l'année musicale qui s'ouvre devant nous. Mais je n'ai pas encore eu le temps d'évoquer tous les disques dont j'avais envie de parler. Donc, continuons à regarder quelques mois en arrière.

Prenons par exemple 'The Wild Mercury', nouvel album de Vandaveer, groupe a géométrie variable et formé principalement de Mark Charles Heidinger (artiste australien déjà évoqué dans ces pages - voir ici et - mais surtout mémorable pour être le chanteur de The Apparitions, éphémère groupe de  dont le fantastique 'As This is Futuristic' aurait du connaitre un bien meilleur sort en 2006) et Rose Guerin ; Vandaveer dont la blogothèque avait réalisé un bien joli « concert à emporter » (voir plus bas).

'The Wild Mercury' est le cinquième album de Vandaveer, peut-être pas le plus réussi, mais qui a le bon gout de distiller ici et là quelques jolies bluettes folk-pop de fort bon calibre ; et si l'on n'atteint toujours pas les sommets de Damien Rice / Lisa Hannigan, le duo vocal Heidinger / Guerin fonctionne parfaitement une nouvelle fois.

Bref, 'The Wild Mercury' de Vandaveer, un disque sans doute pas essentiel de l'année qui vient de s'achever. Mais pour ouvrir 2017, il est parfait. Et il marche très bien un lendemain de réveillon arrosé, de verres échangés et de danses chaloupées (ou non) jusqu'au petit matin. D'ailleurs, vu qu'on y est : bonne année mesdames messieurs !

Album : The Wild Mercury
Année : 2016
Label : Ramshackler Music

Acheter 


 En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche

En plus des lecteurs Spotify et Deezer à gauche, But Enough On That For Now de Vandaveer est également en écoute sur le lien ci-dessous :


Vu que c'est fête, deux autres chansons tirées de ce 'The Wild Mercury' : The Final Word (l'histoire d'un homme qui se rappelle de ses conquêtes passées ayant échouées) et Absolutely Over The Moon, vaporeuse à souhait :




 Enfin et pour finir, la session de 2008 du Take Away Show de la Blogothèque est à voir ici :


lundi 19 décembre 2016

[Track of The Day] Unkle Bob - I Watched Your Heart

Dernièrement, je retombe beaucoup sur des groupes croisés il y a bien longtemps. Il y a eu Joe Purdy. Et aujourd'hui, c'est au tour de Unkle Bob, un groupe écossais, dont le plus grand succès avait été de figurer dans la dernière scène d'un épisode d'une série à succès, Grey's Anatomy pour ne pas la nommer (l'extrait est à voir plus).

Et pourtant, le groupe valait mieux que cela. Car Swans, la fameuse chanson, très belle au demeurant, faisait partie d'un album de grande qualité, 'Sugar & Spite', le genre d'album pop qui aurait pu tomber du mauvais côté mais qui savait pas user des ficelles plus grosses qu'un scénario d'un livre de Guillaume Musso, que beaucoup de groupes (et souvent américains) de ce genre ne se font pas prier pour appliquer.

Perdu de vue depuis un joli 'Shockwaves', voilà t-y pas que les Unkle Bob reviennent dire bonjour avec un mini-album 'The Deepest Sea', après un Ep et un album entre temps. Un disque court (forcément), remplies de bluettes mélancoliques, tristes et de cœurs brisés, dont le principal défaut est de ne pas trop savoir comment terminer ses chansons.

Joliment chanté et réalisé, avec de belles mélodies, 'The Deepest Sea' de Unkle Bob n'est pas un disque mémorable. Mais pour peu que vous aimiez, comme moi, ce genre musical là, vous devriez y trouver votre compte. Et I Watched Your Heart est une sacrée belle chanson.

Album : The Deepest Sea
Année : 2016
Label : Just Me / In Black Records

Acheter


 En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche

En plus des lecteurs Spotify et Deezer, la très belle I Watched Your Heart d'Unkle Bob est en écoute ci-dessous :


Autre extrait de 'The Deepest Sea', Breaking Up in Berlin, chanson la plus énergique de cet Ep : 



Enfin, la fin de l'épisode 17 de la saison 3 de Grey's Anatomy, où est donc utilisé la chanson Swans (et en entier) d'Unkle Bob : 


jeudi 15 décembre 2016

Action Dead Mouse - Cascata [Fallo Dischi / To Lose La Track / Screamore/ È Un Brutto Posto Dove Vivere]

Nouvel album pour les furieux d'Action Dead Mouse et toujours peu de bruit par chez nous. Et pourtant, les italiens énervés - et qui chantent dans leur belle langue natale - auraient de quoi plaire au plus grand nombre.

Bon, d'accord, plus grand nombre est peut-être légèrement excessif. Il n'est pas en effet dit que leurs guitares math-rock ou parfois hardcore séduisent tout le monde. Mais quand même ! Surtout que leur dernier album 'Cascata' (« cascade » ou « chute » en italien), dans la lignée de leurs efforts précédents ('Revenge of Doormats and Coasters' et 'ä' pour ne citer qu'eux, deux albums chéris de ces pages), est un sacré disque, une nouvelle fois.

Si j'en crois ce que j'ai pu trouver (mon italien remonte au lycée), 'Cascata' est sorti via... 4 labels différents :  Fallo Dischi, To Lose La Track, Screamore, È Un Brutto Posto Dove Vivere, sans que je sache vraiment pourquoi. Pour autant, le groupe n'a donc pas changé. Il aime toujours les pochettes arty, les albums courts (8 chansons ici) et les chansons aux noms débiles (Ginnastica nell'acqua (Gymnastique dans l'eau), Unghie (Ongles) ou encore Come lavare i vestiti puliti (Comme laver ses vestons propres).

Mais, et c'est le plus important, les Action Dead Mouse sont toujours aussi nerveux et n'en oublient jamais les mélodies ('Cascata' est d'ailleurs sans doute le plus mélodique de leurs albums). Alternant (et souvent dans le même morceau) calme - relatif - et longues chevauchées furieuses (et la voix entre chant et cris est du même acabit), mélangeant allégrement post-punk, math-rock (même s'ils continuent peu à peu de s'en éloigner) et indie-rock (si cela a le moindre sens), le groupe de Bologne enfonce une nouvelle fois le clou à grands coups de guitares, de rythmiques folle et de changements de direction. Comme quoi, entre les italiens d'Action Dead Mouse et les grecs de Bazooka, le rock européen se porte plutôt bien ! (sortie : 19 avril 2016)


Son :
'Cascata' est à l'achat sur la page bandcamp d'Action Dead Mouse
'Cascata' d'Action Dead Mouse est également en écoute complète sur cette même page bandcamp
'Cascata' d'Action Dead Mouse est en écoute sur Spotify et Deezer


Trois titres en écoute de ce 'Cascata' d'Action Dead Mouse. È un disgelo o un corso di nuoto?  (en écoute également dans les lecteurs Spotify et Deezer à gauche), Alluvioni et enfin Unghie :






Pour terminer, le clip de Cantieri, cinquième chanson de ce 'Cascata' des Action Dead Mouse. Un plan fixe...uhm... humide dirons-nous :