mercredi 27 mai 2020

[Track of The Day] Fews - Heaven

Auteur d'un deuxième album sympathique et surtout porté par un excellent single More Than Ever, totalement adoré dans ces pages, les Fews ont profité de la crise actuelle pour enregistrer un nouvel Ep de quatre titres. Un disque qui, depuis leur départ de chez PIAS,  sortira sur leur propre structure, Hello Dog. 

Heaven est le premier extrait de ce 'Dog Ep'. Une chanson pied au plancher, qui ne vous lâche pas pendant 3'29", avec cette voix cold-wave et des guitares qui ne semblent que vouloir toujours aller plus vite. Énergique, jouissif et bienvenu dans l'entre deux actuel.

Nb : Sun Burns Out a profité du confinement (français) pour interviewer longuement Fews sur ce nouvel Ep. C'est intéressant et à lire ici.

Album : Dog Ep
Année : 2020
Label : Hello Dog


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, Heaven de Fews est également en écoute ci-dessous :



Le clip de Heaven de Fews est également en écoute ci-dessous :



lundi 25 mai 2020

[Track of The Day] Ganser - Bags For Life

Rajoutez une trompette ou un trombone (marche aussi avec un violon) sur une composition de quelque genre que ce soit et il y a beaucoup de chances que je fonde. Chacun ses faiblesses.

Autant vous dire donc que ce Bags For Life, nouveau single du quatuor chicagoan (à la parité parfaite) Ganser a tout pour me plaire. Un titre qui préfigure leur troisième album à venir chez Felte Records en juillet prochain 'Just Look At That Sky'. Et une chanson aux guitares lourdes, à la voix étouffée et à l'ambiance sombre, que viennent quelque peu illuminer les cuivres susnommés, et rendent l'ensemble totalement réjouissant. Découverte et album très attendu par ici.

Album : Just Look At That Sky
Année : 2020
Label : Felte Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, Bags For Life de Ganser est également en écoute ci-dessous :


Autre chanson tirée de 'Just Look At That Sky' de Ganser, voilà le clip de Bad Form :



vendredi 22 mai 2020

[Track of The Day] Comett - Love Is What You Make It

Non, il n'y aura pas dans ce papier de blagues ou de chutes évoquant la trajectoire rapide et éphémère de Comett, projet d'Alexandre Parola, un tourangeau devenu parisien qui fait tout et tout seul (le chant comme les guitares, le clavier comme la basse). Déjà parce que ça serait trop facile. Ensuite parce qu'on est vendredi. Et enfin parce qu'il n'y aurait rien de plus faux vu que Comett est actif depuis huit ans et a déjà trois albums à son compteur.

Et bientôt quatre, 'The Ghost Inside Me' étant plus que sur les rails. Un nouveau disque, promu jusque là par deux singles, Love Is What You Make It et The End of The World. Et si ce dernier (qui vient de paraître) est aussi réussi qu'efficace, c'est surtout vers Love Is What You Make It que va ma préférence. Peut-être grâce à sa mélodie aérienne. Probablement par le juste équilibre entre pop music et ambiances rêveuses. Sans doute par cette guitare qui tient la chanson tout du long et dont les quelques notes happent l'auditeur. A moins que ce ne soit ce chant en anglais (très crédible) et cette voix doublée pour mieux donner du coffre à l'ensemble. Difficile de trancher. On dira donc que c'est un tout. Et un joli.

Album : The Ghost Inside Me
Année : 2020
Label : MWTS Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, Love Is What You Make It de Comett est également en écoute ci-dessous :



Autre chanson tirée de 'The Ghost Inside Me' à venir de Comette, voilà The End of The World, qui a de jolis atours de tube indé :




jeudi 21 mai 2020

[Track of The Day] Jason Molina - Shadow Answers the Wall

Depuis le décès de Jason Molina en mars 2013, Secretly Canadian, son label de toujours, s'échine à sortir à intervalles réguliers des rééditions - augmentées - de ses albums ou des 45-tours délicieux d'enregistrements découverts ici et là. D'aucuns diront qu'il n'y a pas de petits profits, mais je pense plutôt que la démarche des gars de Bloomington dans l'Indiana est de continuer à perpétuer la mémoire d'un des plus grands artistes de ces 30 dernières années, fauché à 39 ans ans par un alcoolisme sournois et vorace.

Annoncé sans tambour ni trompette, 'Eight Grades' est un nouvel album de Jason Molina, le premier posthume publié, qui sortira en août prochain. Un disque de neuf chansons, les dernières qu'il ait enregistrées, et qui prend ses racines dans un long séjour effectué à Londres dans la deuxième moitié des années 2000. Une période assez hallucinée qui, si l'on en croit l'annonce publiée par Secretly Canadian, a vu l'américain prétendre s'être fait piquer par une araignée très venimeuse et, en plein repos forcé, faire la connaissance de perruches vertes qui, dit-on, seraient ni plus ni moins que les descendantes de celles que Jimi Hendrix, un jour d'ennui, relâcha dans le ciel de Londres. Toute une histoire.

Ces perruches, Jason Molina les a d'ailleurs enregistrées, et on peut les entendre à la toute fin de Shadow Answers the Wall, le premier extrait de 'Eight Gates' dévoilé hier. Une chanson où l'on retrouve tout ce qu'on aime chez Jason Molina. Un folk-blues ténébreux, un orgue discret mais important en fond, une rythmique mise en avant ; et la voix de Jason Molina, comme entourée d'un halo de lumière, lumineuse et toujours aussi belle.

Album : Eight Gates
Année : 2020
Label : Secretly Canadian


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, Shadow Answers the Wall de Jason Molina est également en écoute ci-dessous :



lundi 18 mai 2020

[Track of The Day] Courting - David Byrne's Badside

Les Courting sont quatre, sont de Liverpool, ont encore des têtes d'adolescents - indubitablement anglais -, viennent de sortir David Byrne's Badside, leur nouveau et troisième single, publié sur le label d'Hotel Lux Nice Swan Records, et ne sont pas là pour conter fleurette ou parler de l'homme derrière les Talking Heads. Comme l'explique le chanteur Sean Murphy-O’Neill, « David Byrne's Badside fait le portrait de l'électeur UKIP, qui veut fermer les frontières mais vous assure en même temps qu'il n'est pas raciste »).

Une chanson qui me fait énormément penser aux Libertines (des deux premiers albums, quand ils étaient « produits » par Mick Jones, pas leur disque sans intérêt de reformation), un côté pop et un solo de saxophone en plus. Très prometteur tout ça. Django aurait adoré.


Album : -
Année : 2020
Label : Nice Swan Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, David Byrne's Badside de Courting est également en écoute ci-dessous :