mardi 18 mars 2014

[Track of The ] The CunninLynguists - Beyond The Sun (feat. J-Live)

Il y a quelque-chose de jouissif  à voir les membres d'un groupe se lancer dans différentes carrières solos. Prenons The Cunninlynguists. Après le fameux album solo de Natti l'an dernier (voir par ailleurs), The Cunninlynguists qui revient aux affaires. Non pas avec un nouveau LP mais une nouvelle mixtape, le volume 3 de leur série 'Strange Journey'.

Cette série de mixtape quoique peut-être moins consistante que leurs albums, n'en reste pas moins très recommandable. Remix de leurs titres, invités en pagaille, insertion de live, quelques skits (dispensables la plupart du temps), les deux premiers volumes valaient clairement plus d'une écoute (surtout le premier opus à choisir).

Ce volume 3, à en croire le groupe, se déroulera dans l'espace, lors d'un voyage entre la Terre et une galaxie lointaine. Tout un programme donc.

'Strange Journey Volume 3' verra le jour le le 1er avril prochain et est annoncé par un premier morceau, Beyond The Sun, avec J-Live en featuring. Un extrait magnifique, dans une veine toute CunninLynguists, avec une prod à tomber.

Album : Strange Journey Vol. 3
Année : 2014
Label : APOS Music 

En écoute dans le lecteur Grooveshark bleu à droite.

Beyond The Sun est en écoute également sur le soundcloud des CunninLynguists, et ci-dessous :



Un petit reportage de quelques minutes sur la tournée à venir (2 dates en France à Paris et Lille, rien à Lyon, snif) et un focus sur J-Live :

lundi 17 mars 2014

[Track of The Day] The Stooges - Down on the Street


A croire que les Stooges auront eu un mauvais karma tout au long de leur carrière. Eux qui auraient du devenir un monument du rock'n'roll (comprendre : autrement que dans une sphère indé) grâce à leur triptyque dantesque (on ne parlera pas des deux derniers albums, sortis dans les années 2000) dont le « peut-être » (assertion toujours difficile à défendre ou à contredire) meilleur album rock de l'histoire avec 'Fun House', s'en vont en plus jeune, ou tout au moins pas si vieux que cela.


Depuis hier soir, il ne reste plus qu'Iggy Pop de la formation originelle des Stooges, Scott « Rock Action » Asheton étant parti retrouver la guitare de son frère Ron et la basse de Dave Alexander.
Cette rythmique martelée et qui guide le groupe, c'est lui. Ce métronome et ce batteur qui frappe et frappe et frappe, c'est encore et toujours lui. Bref, c'est moche. Finalement, c'est bien Iggy qui les enterrera tous.


mercredi 12 mars 2014

[Track of The Day] Dominique Dalcan - Transhumance

Il y a un an, Ninie tressait les louanges d'un certain Dominique Dalcan dont elle venait d'apprendre qu'il allait revenir aux affaires. Dominique Dal quoi ? Chanteur français à la calvitie impressionnante, sorte de mélange faciale entre Christopher Lloyd, Michael Stipe et Louis Bodin, dont je n'avais jamais entendu parler, et encore moins écouté.

Les mois ont passé. L'annonce d'un nouvel album s'est officialisée, Magic a encensé le disque, l'a mis en une, l'ami Louis chez Soul Kitchen n'a pas tari d'éloges sur 'Hirundo', nouvel album donc de Dominique Dalcan et ce papier de Slate a fini par me faire dire que je passais à côté d'un grand monsieur.

J'ai donc écouté. Et 'Hirundo' est devenu en quelques déjà un classique chez moi (et pas seulement de mon année 2014) et sûrement le disque le plus écouté depuis janvier dernier. De la chanson française qui croise le fer avec de la pop, des mélodies qui s'accrochent instantanément dans votre cerveau pour ne plus le lâcher (ah ce duo avec Mina Tindle sur A Quoi Pensent Les Oiseaux, ah ce Paratonnerre), des tubes imparables (Transhumance ou Sometimes) et une voix qui fait penser à celle d'un Erik Arnaud qui serait devenu plus pop.

'Hirundo' compte 11 chansons. Il n'y en a pas une qui soit décevante, pas une moins formidable à chantonner, pas une qui n'ait pas une mélodie enthousiasmante.
En fait, une seule question se pose concernant cet album de Dominique Dalcan : comment vais-je arriver à me passer d'un tel disque ?

Album :
Hirundo
Année : 2014
Label : PIAS

Acheter
En écoute dans le lecteur Grooveshark bleu à droite.


En plus de Transhumance, le tube d''Hirundo', en écoute dans le lecteur grooveshark, deux autres chansons en écoute, et pas les plus moches ci-dessous. A Quoi Pensent Les Oiseaux ? en duo avec Mina Tindle et Paratonnerre, toute susurrée :



Pour finir, le clip de Sometimes, premier single et autre tube évident d''Hirundo' :

lundi 10 mars 2014

[Track of The Day] The Notwist - Kong

En avance sur son temps, le printemps vient donc d'arriver et avec lui de belles sorties qui chatouillent joyeusement les oreilles. Au premier rang desquelles le nouvel album des allemands de The Notwist, les auteurs d'un des albums essentiels des années 2000 'Neon Golden'.

'Close to the Glass' est le huitième du groupe (sans compter une bande originale que je n'ai pas écouté en 2009) et pas le moins réussi. Si les deux premiers titres n'emballent pas instantanément (aux premières écoutes en tout cas), Kong met rapidement tout le monde d'accord. Guitares de sorties, synthé de rigueur : un hit indie en puissance !
Le reste voit The Notwist faire... du Notwist, à savoir mélodies synthétiques, electro-pop joliment ouvragée, portée par la voix toujours éthérée de Markus Acher.

Grand cru pour un groupe qui déçoit rarement (enfin depuis 'Neon Golden'. Je n'ai jamais osé mettre mes oreilles sur leurs premiers essais a priori entre métal et punk). Et qui a le bon gout de faire une belle tournée française. Et ô joie, c'est L'Epicerie Moderne qui accueille le groupe dans son écrin parfait ce mardi 11 mars (place à réserver ici). Et vu les retours sur le concert de The Notwist au Divan du Monde à Paris il y a quelques semaines, l'impatience est grande. Une impatience qui a le bon gout de grandir à chaque nouvelle écoute de 'Close to the Glass'.

Album : Close to the Glass
Année : 2014
Label : City Slang (EU) / Sub Pop (US)

Acheter

En écoute dans le lecteur Grooveshark bleu à droite.

Kong est également en écoute sur le lien soundcloud ci-dessous :



Autre chanson en écoute, celle qui donne son titre à l'album, Close to the Glass :



Pour finir, le clip de Kong, la chanson qui devrait truster quelques tops singles de décembre prochain :


lundi 3 mars 2014

[Track of The Day] The Pains of Being Pure at Heart - Simple and Sure

Il est quand même temps de remettre le travail sur l'ouvrage après le bilan de l'année 2013 et faire repartir ce blog musical. Parce qu'on n'a beau être qu'en février, les belles sorties s'annoncent et les premiers extraits donnent l'eau à la bouche.

Histoire de bien faire les choses, commençons donc par parler du meilleur groupe du monde actuel. The Pains of Being Pure at Heart. Un avis totalement subjectif (de toutes façons, l'objectivité en musique n'existe pas, fort heureusement) pour ces new-yorkais dont je suis très grand fan (aussi bien sur albums, singles qu'Ep).

Le troisième album de The Pains of Being Pure at Heart sortira le 22 avril prochain,  s'intitulera 'Days of Abandon', et sortira - bizarrement - chez Yebo Music (et plus chez Slumberland). C'était plus ou moins attendu, mais il n'empêche que ça reste une excellente nouvelle.

Le premier extrait s'appelle Simple and Sure et montre un groupe qui n'a rien perdu de ses qualités mélodiques, toutes guitares dehors. Tout ceci s'annonce grand. Mon coeur d'indie popeux va encore fondre...

Album : Days of Abandon
Année : 2014
Label : Yebo Music
En écoute dans le lecteur Grooveshark bleu à droite.


Simple and Sure en plus du lecteur grooveshark est également en écoute dans le player soundcloud de The Pains of Being Pure at Heart ci-dessous :



En plus de Simple and Sure, une rapide vidéo présente Art Smock, la chanson qui ouvrira 'Days of Abandon'. Quand je vous dis que tout ceci sent très bon :