jeudi 6 mai 2021

[Track of The Day] Mannequin Pussy - Control

Révélés - à mes oreilles - en 2019 par un Drunk II épatant et un album 'Patience' qui l’était tout autant, les Mannequin Pussy reviennent aux affaires avec un nouvel Ep, ‘Perfect Ep’. Un disque qui s’ouvrira par la chanson titre, brûlot punk de 82 secondes aux paroles qui ne font pas dans le détail (« Look in my eyes, tell me I'm it, tell me I'm beauty, tell me I'm fit. Laugh at my face, spit on my tits, tell me I'm perfect, tell me I'm it ») et qui se prolongera avec Control (en écoute aujourd’hui), superbe chanson qui commence comme une balade-rock mais qui embraye rapidement sur un indie-rock marqué du sceau des 90s et des plus savoureux. Sortie le 21 mai.

Album : Perfect Ep
Année : 2021
Label : Epitath Records

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Control de Mannequin Pussy est également en écoute ci-dessous:

Le clip de Control de Mannequin Pussy :

mercredi 5 mai 2021

[Track of The Day] FEET - Peace & Quiet

Que le temps passe : il y a presque 20 ans, jeune étudiant à la recherche de raisons pour repousser encore plus mon entrée dans le monde du travail, j'étais parti vivre en Angleterre à Coventry, mon programme Erasmus sous le bras. Objectif officiel ? Obtenir un BABA 3 (ou Bachelor of Arts in Business Administration 3è année) pour faire je ne sais quoi pour je ne sais qui. Envie officieuse ? Vivre la meilleure année de ma vie.

Et il faut dire que le succès fut au rendez-vous, pour au moins un des deux projets. Parti sept jours après les attentats du 11 septembre, je n'ai pu me résoudre qu'à revenir une fois en France. A Noël, le temps de revoir la famille, dire au-revoir à mon grand-père, et choper une grippe carabinée le soir du réveillon. Un seul retour en neuf mois avant un départ déchirant, assis dans une bus inconfortable, les yeux mouillés venant troubler les dernières images d'une ville où je savais que je ne remettrais pas les pieds.

Parce que bien que considérée comme une des pires villes d'Angleterre, Coventry avait tout pour plaire : un côté village, des prix moins prohibitifs qu'à Birmingham ou Londres, un quartier étudiant (dont la maison que je partageais avec des gens qui sont devenus depuis des compagnons d'une vie, était la porte d'entrée) plein de grecs, d'italiens, d'espagnols, d'allemands ou de français.

Pendant un an, ce ne fut que soirées, house-parties à 100 personnes - souvent évacuées par des bobbies calmes et sereins, ouverture de boites de nuit qui fermeraient quelques semaine plus tard, divagation sur tous les sujets dans un anglo-franco-espagno-italien, espéranto de pacotille mais compréhensible, des petits matins frais, et des batailles homériques et quotidiennes entre soleil et pluie. Un bonheur sans fin en quelque sorte.

Pour autant, et bizarrement, ces neuf mois à Coventry ne furent pas passés à l'ombre d'un ampli d'une salle de concert. Oui, même en étant au cœur de l'Angleterre, dans une ville prolo s'il en est, je n'ai assisté qu'à un seul concert, celui de Six. By Seven, dans une salle où j'avais mes habitudes de fêtard ; délaissant la musique pour tout le reste.

Si mon moi de 2001 était transporté en 2021, nul doute tout de même qu'il aurait poussé un peu plus la chose. Et en aurait sans doute profiter pour y découvrir le quintet FEET, originaire de... Coventry. Un groupe qui avait (semble t-il en tout cas) eu son petit effet il y a deux ans avec la sortie de son premier album 'What's Inside Is More Than Just Ham'. Et qui s'apprête à remettre ça avec 'Walking Machine Ep', nouveau 4 titres à venir le 4 juin prochain chez les très sûrs Nice Swan Records qu'il n'est plus besoin de présenter.

Un disque qui se présente sous les meilleurs auspices avec Peace & Quiet, brillant premier extrait entre rock, pop et post-punk (que FEET qualifie de « crease pop ») de deux minutes tout juste, pas avare de critiques à l'encontre de la scène actuelle (« Squeaky clean indie boys corporate ass kissing closing down venues cause the hippies ain’t listening », « I wanna hear a chorus not a list of people your blaming »). Une chanson surtout anglaise en diable et qui a le bon goût de me rappeler que si j'ai la nostalgie de mes 20 ans, l'Angleterre, elle, me manque follement.

Album : Walking Machine Ep
Année : 2021
Label : Nice Swan Records

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Peace & Quiet de FEET est également en écoute ci-dessous :

Le clip de Peace & Quiet de FEET :

lundi 3 mai 2021

[Track of The Day] girl in red - you stupid bitch

Après deux Ep de haute volée, réunis en une compilation 'Beginnings' en 2019, Marie Ulven, sous son alias girl in red (toujours en minuscule) passe donc à l'étape de l'album avec 'if i could make it go quiet'. Un disque dans la lignée de ses premiers efforts, mais avec une production plus importante voire imposante, mais qui n'abime ni ne réduit en rien la qualité des ses compositions.

Ouvert par un Serotonin classieux à souhait dans son mélange de pop à l'ancienne et de triturages actuels, girl in red déroule en un peu plus de trente minutes ses envies, ses espoirs et surtout ses souffrances. Car si en deux ans la norvégienne a vu son statut changer et son audience grandir, ses questionnements restent les mêmes. Et you stupid bitch (en écoute aujourd'hui) en est l'exemple même : « Don't bite your lip or grit your teeth, just count to ten and try to breathe. You stupid bitch, can't you see the perfect one for you is me? » dit-elle sur cette chanson aux airs d'hymne indie, genre de bad idea! 2.0 et tube évident d'un album attendu et qui ne déçoit pas.

Album : if i could make it go quiet
Année : 2021
Label : AWAL Recordings

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, you stupid bitch de girl in red est en écoute ci-dessous :

Le clip de serotonin, la chanson qui ouvre 'if i could make it go quiet' de girl in red :

mercredi 28 avril 2021

[Track of The Day] Fightmilk - Overbite

Lâcher prise. Dodeliner de la tête sans réfléchir. Lancer des riffs virtuels au volant. Se surprendre à battre la mesure avec son pied droit, tandis que le pied gauche essaie d'échapper à ce rythme pour mieux taper sur une grosse caisse imaginaire. Prendre des baguettes invisibles et fracasser une batterie qui n'existe pas. Voilà à quoi on s'expose à l'écoute d'Overbite, un des quatre premiers extraits déjà publiés du deuxième album des anglais de Fightmilk, 'Contender', à venir le 14 mai prochain. 

Une déclaration d'amour d'une jeune femme envers un garçon qui a les dents en avant (overbite) et aux paroles bien troussées (« I can’t stop looking at your two front teeth, they sit so sweet on your bottom lip when you’re going to laugh at me »). Un titre entre rock et punk à roulettes, qui suit les codes du genre mais avec une touche indie en plus, sait ménager ses fracas, et duquel affleure une jolie mélancolie.

Album : Contender
Année : 2021
Label : Reckless Yes Records

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Overbite de Fightmilk est également en écoute ci-dessous :

Le clip magnifique d'Overbite de Fightmilk, réalisé par Jono Ganz :

 

lundi 26 avril 2021

[Track of The Day] Sports Team - Happy (God's Own Country)

Après 'Deep Down Happy' l'an passé, premier album du genre sacrément cool, et en plus de la compilation de démos, raretés et autres versions live qu'ils s'apprêtent à sortir fin mai ('Plant Test'), les anglais gentiment timbrés de Sports Team sont de retour avec un nouveau single, Happy (God's Own Country).

Une chanson qui n'aurait pas dépareillée si elle avait été enchainée à Camel Crew ou Here's The Thing l'an passé tant elle comporte tout ce qu'il faut de Sports Team pour plaire : une urgence, des guitares dans tous les sens, un chant fantasque - et qui est une des signatures du groupe - pour au final un petit hit des familles de 2'31" tout pile, énergique et au post-punk comme teinté de pop bougrement entêtant.

Album : -
Année : 2021
Label : Bright Antenna Records

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Happy (God's Own Country) de Sports Team est également en écoute ci-dessous :
 

Le clip de Happy (God's Own Country) de Sports Team et son clip gentiment what the fuck (comme souvent avec eux) : 

 

vendredi 23 avril 2021

[Track of The Day] The Hold Steady - Family Farm

Totalement perdu de vue depuis un 'Boys And Girls In America' en 2006 qui avait fait quelques gros titres, recroisé son chanteur à l'occasion d'un split 7" avec les Titus Andronicus, The Hold Steady a continué sa route ; et a même, après quelques conflits interne, retrouvé sa formule initiale, qui est au commande de 'Open Door Policy', leur huitième album.

Un disque qui est une belle surprise. Le temps nous dira comment il alimentera cette année 2021, mais s'il manque un peu de consistance, il est pour le moment bien construit, produit et accrocheur. Du (pub)-rock aux élans héroïques, aux descentes de claviers et autres cors euphoriques, sans faute de goût, et dont les ombres de Springsteen et Titus Andronicus flottent à intervalles réguliers. Parfait pour taper du taper du pied, devenir un homme-orchestre et chanter à tue-tête les histoires de Craig Finn que lui seul semble savoir écrire.

Album : Open Door Policy
Année : 2021
Label : Positive Jams / Thirty Tigers

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Family Farm de The Hold Steady est également en écoute ci-dessous :

Autre chanson réussie et entêtante de 'Open Door Policy' de The Hold Steady, voilà Unpleasant Breakfast :

mercredi 21 avril 2021

[Track of The Day] Maxïmo Park - Versions of You

Bien que perdus de vue depuis 10 ans et un énième album en demi-teinte, les Maxïmo Park ont de la suite dans les idées. Passé on ne sait trop comment ni pourquoi à côté d'un succès massif qui pourtant lui tendait les bras avec 'A Certain Trigger', la formation de Newcastle, toujours menée par Paul Smith, n'a jamais abandonné, si ce n’est ses rêves de grandeur, au moins son envie de composer des chansons et des albums.  

'Nature Always Wins', leur dernier en date, est là pour le prouver. Tutoyant le sommet des charts la semaine de sa sortie (échouant à 500 disques vendus de la première place décrochée par leurs compatriotes d'Architects), le disque, sans arriver à atteindre les sommets de 'A Certain Trigger' et son amoncellement de tubes, fait pourtant largement le boulot. Il y a bien ici et là quelques chansons totalement dispensables mais globalement, l'ensemble, très bien produit, présente un Maxïmo Park avec une écriture retrouvée, qui va à l'essentiel et où de nombreux titres font mouche, comme ce Versions of You à prendre en intraveineuse (en écoute aujourd'hui).

Album : Nature Always Wins
Année : 2021
Label : Prolifica Inc.

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Versions of You de Maxïmo Park est également en écoute ci-dessous :

Autre chanson de 'Nature Always Wins' de Maxïmo Park, voilà Ardour avec la participation au chant de Pauline Murray, punkeuse anglaise de la fin des années 70 :

Le clip de Why Must A Building Burn?, un des singles tirés de 'Nature Always Wins' de Maxïmo Park, évidemment écrit en référence à l’incendie de la Grenfell Tower en 2017 :

lundi 19 avril 2021

[Track of The Day] Lucy Dacus - Hot & Heavy

Des trois inséparables Phoebe Bridgers, Julien Baker et Lucy Dacus, c'est de cette dernière dont je me suis le moins épris. Pourquoi, je n'en ai aucune idée mais c'est un fait. Son troisième album 'Home Video' chez Matador en juin prochain changera sans doute la donne. En tout cas s'il est du niveau de Hot & Heavy, le premier single dévoilé.

Une chanson délicieusement pop, qui respire la nostalgie et l'époque d'une autre vie, sur fond de mélodie très simple, mais enthousiasmante, immédiate et efficace en diable.

Album : Home Video
Année : 2021
Label : Matador Records

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Hot & Heavy de Lucy Dacus est également en écoute ci-dessous :

Le clip de Hot & Heavy de Lucy Dacus :

vendredi 16 avril 2021

[Track of The Day] Fiona Apple - Love More (Sharon Van Etten cover)

Passé l'an passé à côté de 'Fetch the Bolt Cutters', sympathique album mais dans lequel j'avais du mal à trouver le génie et le formidable qu'on me promettait, Fiona Apple vient refrapper avec beauté dans mes oreilles avec sa reprise de Love More de Sharon Van Etten.

Cette dernière, pour fêter les dix ans d''Epic' (ou presque : la pandémie a sans doute du contrarier la sortie l'an passé), l'album qui l'a vraiment révélé en 2010, deux ans avant l'explosion 'Tramp', a invité sept artistes à venir reprendre une chanson du disque en leur donnant carte blanche. Et pour ainsi dire, le casting fait envie : Big Red Machine, IDLES, Lucinda Williams, Courtney Barnett, St. Panther et donc Fiona Apple.

Celle-ci reprend donc Love More, la chanson qui concluait 'Epic'. Une vraie relecture, assez loin de l'originale, plus ample, où des chœurs et des vocalises embrassent la voix superbe et profonde de Fiona Apple, sur des percussions qui donnent le La de l'ensemble.

Album : Epic Ten
Année : 2021
Label : Ba Da Bing!

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Love More de Sharon Van Etten repris par Fiona Apple est en écoute ci-dessous :

Histoire de pouvoir comparer les deux, voilà la version originale de Love More de Sharon Van Etten :

jeudi 15 avril 2021

[Track of The Day] Mabe Fratti - Hacia El Vacío (feat. Claire Rousay)

Six minutes tout rond au compteur et une beauté évanescente : voilà ce qui est au programme de Hacia El Vacío, le premier extrait du nouvel album de Mabe Fratti, violoncelliste guatémaltèque qui vit désormais à Mexico. Une chanson flottante, portée par des cordes de (vous l'aurez compris) violoncelle, quelques notes de synthétiseurs, des bruits ambiants (sans doute gérée par Claire Rousay) et la voix éthérée et au fort potentiel émotionnel de Mabe Fratti.

L'album s'intitulera 'Será que ahora podremos entendernos' (qui, pour ceux qui comme moi ont du faire allemand et pas espagnol en quatrième, devrait signifier un truc comme « c'est maintenant que nous pouvons nous comprendre »). Un disque qui sortira chez Tin Angel Records, pas avare de superbe en cette année 2021 puisqu'ils ont déjà publié l'incroyable 'Tidibàbide / Turn' de Kìzis. Bref, entre la beauté lancinante de Hacia El Vacío et le reste, tous les voyants sont au vert.

Album : Será que ahora podremos entendernos
Année : 2021
Label : Unheard Of Hope / Tin Angel Records

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Hacia El Vacío de Mabe Fratti et Claire Rousay, est également en écoute ci-dessous:

Le clip de Hacia El Vacío de Mabe Fratti et Claire Rousay :

mercredi 14 avril 2021

[Track of The Day] Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra - Movement 6

J’aurais voulu écrire plus longuement sur cet album. Dire à quel point il est renversant. Dire combien ces sept notes de piano jouées et répétées, comme un mantra, et qui sont le fil conducteur du disque, sont totalement envoûtantes. Expliquer comment l’alchimie entre Floating Points, Pharoah Sanders et The London Symphony Orchestra est parfaite, l’un complétant l’autre, sans jamais prendre le pas sur le troisième. Raconter ces neuf titres, qui n’en forment qu’un (d’où leur juste dénomination, movement). Expliquer ce long voyage (et le mot n’est pas usurpé ici) quasi-instrumental de quarante-six minutes, totalement onirique. Et crier sur tous les toits combien la mélopée que le « trio » développe tout du long est sublime à bien des égards.

J’aurais pu mais d’autres l’ont fait bien mieux que moi (voir plus bas). Alors même si extraire un morceau d’un ensemble aussi cohérent n’a pas vraiment de sens tant un album comme celui-ci s’écoute de la première à la dernière seconde, d’une traite, à la place, écoutons Movement 6. Long morceau de près de neuf minutes, ce titre est le climax du disque. Sans vraiment synthétiser 'Promises', il lui permet de prendre son envol vers des hauteurs divines : de la douceur, toujours ces sept notes de piano répétées à intervalle régulier - et exact - par Floating Points, le saxophone si cajolé de Pharoah Sanders avant que The London Symphony Orchestra ne vienne faire tomber un déluge de cordes à la puissance déchirante. L’apogée d’un album absolument merveilleux, un des sommets de 2021, et bien plus encore, assurément.

NB : Pour en savoir plus sur ce somptueux album de Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra, la lecture de ce papier de The Quietus est conseillée

Album : Promises
Année : 2021
Label : Luaka Bop

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Movement 6 de Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra :

Cette vidéo vous en dira plus sur l'enregistrement de ce 'Promises' de Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra :

vendredi 9 avril 2021

[Track of The Day] Jay-Jay Johanson - Cheetah

La dernière fois que j'ai parlé dans ces pages de Jay-Jay Johanson, c'était il y a quatre ans. A la sortie de l'album éponyme de Loney Dear. Un Loney Dear dont je parlais hier. Sans le vouloir, la boucle est donc bouclée. Et puis, que voulez-vous, ce n'est tout de même pas ma faute si les deux ont une actualité au même moment ?

Et à l'instar de celle de son compatriote, l'actualité de Jay-Jay Johanson est belle aussi. Car si 'Rorschach Test' est le treizième album du Suédois, il n'est pas le plus raté loin de là. Un disque qui hésite et navigue entre ambiance jazzy et trip-hop, tantôt marqué, tantôt évasif et mélancolique, que Jay-Jay Johanson porte de sa belle voix pleine de spleen.
Des dix chansons que comptent 'Rorschach Test', et même si elle n'est pas la plus représentative de l'album, on retiendra Cheetah, qui ferme le tout. Une chanson jazzy au possible, qu'on dirait sortie de la cuisse de Fly Me To The Moon, et sur laquelle Jay-Jay Johanson se la joue crooner timide et sensible.

Album : Rorschach Test
Année : 2021
Label : 29Music

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Cheetah de Jay-Jay Johanson est également en écoute ci-dessous :
 

Autre chanson très réussie de 'Rorschach Test' de Jay-Jay Johanson, voilà Why Wait Until Tomorrow, via son clip :

jeudi 8 avril 2021

[Track of The Day] Loney Dear - Mute / All Things Pass

Quatre après un 'Loney Dear' pas inoubliable mais au sein duquel se trouvaient quelques jolies perles, Emil Svanängen termine sa mue avec 'A Lantern and a Bell', son nouvel et huitième album, sorti sur le label de Peter Gabriel - qui ne lésine d'ailleurs pas sur les superlatifs concernant son nouveau protégé.

Il faut avouer que l'Anglais n'a pas tort vu la qualité de ce premier disque pour Real World Records. Un album apaisé, très simple et qui réduit la voilure au minimum. Mené par un piano, la belle voix de Loney Dear et une production étouffée qui rend l'ensemble comme en apesanteur, 'A Lantern and a Bell' est un disque court, pas forcément mémorable après une écoute mais qui sait sur les suivantes s'immiscer dans l'oreille et le subconscient. Et qui s'ouvre par une vraie douceur, Mute / All Things Pass (en écoute aujourd'hui).

Album : A Lantern and a Bell
Année : 2021
Label : Real World Records

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Mute / All Things Pass de Loney Dear est également en écoute ci-dessous :

Le clip de Trifles, premier single d'A Lantern and a Bell' de Loney Dear :

mercredi 7 avril 2021

[Track of The Day] Chad VanGaalen - Where Is It All Going?

'Light Information' avait été une vraie révélation pour moi, qui a longtemps (dix ans tout de même) snobé les sorties de Chad VanGaalen, géant (littéralement) américain, aux mélodies bricolées et à l'indie-rock et pop brinquebalants.

Quatre ans après m'avoir ouvert les yeux, revoilà l'américain avec 'World's Most Stressed Out Gardener' son septième album, encore et toujours chez Sub Pop. Un disque qui s'il manque de consistance et est sans conteste moins marquant que son prédécesseur, n'est pas avare de bonnes chansons. Et notamment Where Is It All Going?, petite balade mélancolique psyché où le petit gimmick mélodique répété à l'envie me fait un effet fou.

Album : World's Most Stressed Out Gardener
Année : 2021
Label : Sub Pop

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Where Is It All Going? de Chad VanGaalen est également en écoute ci-dessous :

Autre chanson tirée de 'World's Most Stressed Out Gardener' de Chad VanGaalen, voilà Samurai Sword :

 

lundi 5 avril 2021

[Track of The Day] Johanna Samuels - All Is Fine

Sept ans après ses débuts et un premier album autoproduit, la songwriter originaire de Los Angeles Johanna Samuels s'apprête à sortir la suite. Ou peut-être redémarrer sa carrière ? Car 'Excelsior!' ne connaîtra pas l'anonymat de son prédécesseur et sera publié sur deux structures, une pour chaque côté de l'Atlantique s'il vous plait. 

Difficile de dire à quoi s'attendre vu que Johanna Samuels est une artiste que je découvre. Nous verrons donc bien assez vite ce que 'Excelsior!' nous réserve, mais si l'ensemble est du niveau de deux des premiers singles dévoilés jusque là, nous devrions être face à quelque-chose de très consistant. Car Nature's Way mais surtout All Is Fine, magnifique chanson infusée de l'esprit d'Elliott Smith (en écoute aujourd'hui), sont deux morceaux très prometteurs, aux guitares glissantes et aux mélodies plus que séduisantes.

Album : Excelsior!
Année : 2021
Label : Mama Bird Recording Co. / Basin Rock

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, All Is Fine de Johanna Samuels est également en écoute ci-dessous :

Le clip d'All Is Fine de Johanna Samuels : 

vendredi 2 avril 2021

[Track of The Day] Kishi Bashi - Wait For Springtime

S'il fallait une chanson pour finir parfaitement cette semaine, s'il fallait un titre pour commencer au mieux ce week-end de trois jours, dut-il se passer avec de la pluie, des températures hivernales et enfermé dans un appartement, ce serait sans aucun doute Wait For Springtime de Kishi Bashi.

C'est une des quatre nouvelles chansons du dernier Ep de l'américain, 'Emigrant Ep', qu'il vient compléter de deux reprises de Dolly Parton (Early Morning Breeze) et Regina Spektor (Laughing With). Un disque qui sortira physiquement à la sortie du confinement prochain mais qui est disponible en digital depuis ce matin.

Mais revenons-en à Wait For Springtime. Une chanson qui aurait eu toute sa place sur 'Omoiyari', une des très belles surprises de 2019. Quelques notes de banjo pour débuter, installer l'ambiance avant que la mélodie ne décolle, au gré de cordes grattées qui prennent et délaissent la lumière, de la belle voix de Kishi Bashi et de quelques chœurs effacés, le tout sous l’œil avisé d'un violoncelle discret. Une chanson splendide, mélancolique mais pleine d'espoir, et surtout diablement efficace. Une petite merveille.

Album : Emigrant EP
Année : 2021
Label : Joyful Noise Recordings

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Wait for Springtime de Kishi Bashi est également en écoute ci-dessous :

jeudi 1 avril 2021

[Track of The Day] The Staves - Best Friend

Sa pochette bien trop sage ne me disait rien qui vaille ; du genre d'un groupe marketé à l'outrance et monté de toutes pièces, qu'on dirait sorti de la série "Sept à la maison". Le clip du premier single Good Woman non plus, avec son esthétique pub pour L’Oréal, avec que des gens beaux et bien habillés.

Pour autant, le trio de sœurs The Staves, originaire de Watford en Angleterre, ne débarque pas de nulle part vu qu'il est dans le circuit depuis 2012. Et que 'Good Woman' est leur quatrième album. Un disque lisse et sage, où The Staves mélangent leurs voix sur des mélodies pop pas franchement renversantes ni marquantes. Toutefois, on retiendra Best Friend, chanson avec une vraie ambition mélodique, joliment construite et où, pour le coup, la magie opère vraiment.

Album : Good Woman
Année : 2021
Label : Nonesuch / Atlantic

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Best Friend de The Staves est en écoute ci-dessous :
 

mercredi 31 mars 2021

[Track of The Day] Aaron Frazer - Over You

Voix haut perchée, histoires d'amour qui se finissent mal ou bien, habillage classieux et ambiance ouatée : pour son premier album, Aaron Frazer aura tout fait pour suivre à la lettre le petit guide du disque soul-pop rétro. Et ce même jusqu'à la pochette, aux couleurs, à la typo et à la mise en page à la mode de.

Trop cliché ? Sans doute un peu, mais au final, si les fans du genre trouveront sans doute cela trop facile, ce 'Introducing...' mérite l'écoute. Bien aidé par une sacrée production de Dan Auerbach des Black Keys (jamais bien loin quand il s'agit d'albums puisant dans les racines de la musique américaine), il est difficile de ne pas tomber, ne serait-ce qu’occasionnellement, sous le charme du disque. Avec en tête d'affiche Over You, petit tube de moins de 3 mns, à l'énergie contagieuse.

Album : Introducing...
Année : 2021
Label : Easy Eye Sound / Dead Oceans

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Over You d'Aaron Frazer est également en écoute ci-dessous :

Le clip d'Over You d'Aaron Frazer : 

lundi 29 mars 2021

[Track of The Day] Thee More Shallows - Ancient Baby

Alors celle là, je ne l'avais pas vu venir : Thee More Shallows est de retour. Quatorze ans après son dernier album. Nous étions alors en 2007, j'étais au chômage, tentant vainement de trouver un boulot dans l'industrie musicale, avant de me dire que l'horizon était trop bouché et qu'il valait mieux suivre une voix différente et garder la musique comme plaisir et loisir en lançant tiens, pourquoi pas, ça serait une idée, un blog.

Quatorze ans. Des souvenirs à n'en plus finir : des soirées qui s'éternisent jusqu'au petit matin, des projets plein la tête, des joies et pas mal de déboires, mais des espoirs aussi et l'avenir encore devant soi. Et donc dans les oreilles, 'Book Of Bad Breaks', ultime livraison des brillants Thee More Shallows, pour les - alors - précieux Anticon.

Quatorze ans et donc un retour. En tout cas d'une partie du groupe. Car c'est le chanteur Dee Kessler qui est, seul, aux manettes de ce nouvel album - si ses anciens acolytes ont tous donné leur accord, seul Jason Gonzales, à la batterie, est présent. Un disque qui s'appellera 'Dad Jams', tournera (forcément, après 14 ans) autour de la parentalité et sortira le 28 mai prochain chez Monotreme Records.
Ancient Baby en est le premier extrait. Une chanson d'indie-pop, moins bricolée et lo-fi que par le passé, mais d'une justesse et d'une efficacité pop dingue, avec une flûte traversière en meneuse de mélodie. Ne reste plus qu'à espérer que cette semaine soit dans la lignée de cette nouvelle et de cette chanson.

Album : Dad Jams
Année : 2021
Label : Monotreme Records

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Ancient Baby de Thee More Shallows est également en écoute ci-dessous :

vendredi 26 mars 2021

[Track of The Day] Pale Blue Eyes - Motionless

Je suis un très mauvais pronostiqueur. J'ai beau aimer le sport en général et le football en particulier, le suivre assidûment, connaître les équipes, les états de forme des joueurs, les choix des entraineurs, rien n'y fait : je suis incapable de faire les bons choix lorsqu'il s'agit de donner le vainqueur d'un match. Je n'en prends pas du tout ombrage à dire vrai, je m'en amuse plutôt et même me félicite de n'avoir ainsi jamais été tenté par les sites de paris en ligne (pour mieux dépenser mon argent dans de la bière et des disques, mais ceci est une autre histoire).

Toutefois, malgré cette incapacité chronique à deviner le futur, j'ose un pronostique : on devrait entendre parler du trio dont il est question aujourd'hui. Il s'appelle Pale Blue Eyes, tire sans doute son nom de la chanson du Velvet Underground, et vient de Totnes en Angleterre, petite bourgade de même pas 10 000 âmes dans le Devon, dont les deux faits d'armes sont d'être connue pour ses marchés et d'être la ville d'origine de Metronomy.

Un groupe qui fait ses débuts discographiques, mais qui semble en avoir plus que sous la pédale (avoir un home studio aide beaucoup) vu qu'ils aurait déjà en boîte un premier album - qu'ils auraient pu sortir l'an passé si... vous voyez bien. Mais finalement, les Pale Blue Eyes ont suivi l'ordre des choses en dévoilant un premier 45-tours, qui dit déjà beaucoup de choses sur leur talent. Il y a cette envie de dream-pop aux guitares shoegaze qu'ils distillent sur Chelsea, face-B aux allures de face-A. Mais il y a surtout Motionless, single qui vous chope l'oreille sans vous demander l'autorisation. Un titre catchy au possible, indie-pop aérienne aux touches synthétiques et qui ne cesse de monter en puissance pour mieux éclater sur un refrain qu'on dirait robotique. Une première sortie tout à fait épatante et qui promet beaucoup. Alors, quitte à leur porter la poisse, je le répète : ces jeunes gens deviendront grands.

NB : Pour en savoir plus sur Pale Blue Eyes, la lecture de cet article de The Quietus est fortement conseillée

Album : Motionless / Chelsea 7"
Année : 2021
Label : -

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Motionless de Pale Blue Eyes est également en écoute ci-dessous :

Le clip de Motionless de Pale Blue Eyes :