lundi 7 septembre 2020

[Track of The Day] The Districts - 4th of July

Évidemment, Sufjan Stevens a tué le game des chansons titrées "4 Juillet" avec son Fourth of July en 2015 sur 'Carrie & Lowell'. Mais sans atteindre ces sommets, The Districts, cinq ans plus tard et avec un titre du même nom (le chiffre en plus, les lettres en moins), a tout de même son mot à dire.

Parue sur le quatrième album du groupe de Pennsylvanie, 'You Know I'm Not Going Anywhere', 4th of July est une petite beauté qui clôt un album pas forcément mémorable, mélange de U2 et Coldplay (et c'est tout sauf une comparaison péjorative ici) qui n'arrive jamais à être emballant sur la longueur. Une chanson plutôt parfaite, avec ses sifflements attachants, sa mélodie à la guitare acoustique et sa simplicité qui confine à la beauté, assez folle. Grand morceau mélancolique s'il en est. Leur Til Kingdom Come à eux.

Album : You Know I'm Not Going Anywhere
Année : 2020
Label : Fat Possum Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, 4th of July de The Districts est également en écoute ci-dessous :




vendredi 4 septembre 2020

[Track of The Day] Police Control - Noyé

De tous les groupes français qui ont marqué leur époque, Indochine est sans doute celui dans lequel je n'ai jamais réussi à rentrer. Peut-être parce qu'on m'a toujours dit depuis que je suis ado qu'ils étaient ringards, avec Les Inconnus qui en rajoutent une couche avec leur sketch d'Isabelle A Les Yeux Bleus. Peut-être à cause de Nicolas Sirkis dont j'ai toujours trouvé l'attitude trop travaillée et peu sincère. Peut-être à cause de Trois Nuits Par Semaine, 3è Sexe ou l'inévitable L'Aventurier. Allez savoir.

Mais il y a sans doute beaucoup de bonnes choses à prendre chez Indochine. Et je me le dis d'autant plus à l'écoute de ce premier Ep des français de Police Control, 'Noyé Ep'. Trois morceaux que mon oreille a assimilé rapidement à la bande à Sirkis (la pochette ayant joué un rôle également), sans que ce soit pour autant très juste, tant il me semble que les Police Control ont beaucoup plus de guitares et de riffs à faire valoir (toujours cette défiance incongrue).

Il n'en reste pas moins que 'Noyé Ep', malgré ses quelques longueurs (Cet Été) et une homogénéité qui ne coule pas de source (Chute Stationnaire et ses atours New Order), est assez réjouissant, notamment par sa chanson titre et d'ouverture : une production parfaite, des riffs de guitare qui soutiennent toute la mélodie, quelques notes de synthés pour relever le tout et des paroles qui s'impriment dans notre mémoire assez rapidement (« enlacés par ces eaux glacés qui m'ont gelé le cœur je crois que tout m'est égal »). Tube en devenir.

Album : Noyé Ep
Année : 2020
Label : Requiem Pour Un Twister


Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog 

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, Noyé de Police Control est également en écouté ci-dessous :



jeudi 3 septembre 2020

[Track of The Day] Double Françoise - Tu N'es Pas Toi (feat. Benjamin Schoos)

Repéré par l'oreille toujours avisée de Benoît, l'homme derrière Benzine (qui fêtera ses 20 ans d'existence dans 18 mois soit dit en passant) et Hop-Blog, voilà Double Françoise, un duo/couple français composé d’Élisabeth et Maxence Jutel.

Nommé après deux Françoise célèbres (Sagan et Dorléac), Double Françoise fait dans la pop mélodieuse et délicieusement rétro. Et si je moins convaincu par leurs élans bossa, le duo est tout de même épatant sur quelques chansons très bien mises en musique et portées par une production des plus cotonneuses. Notamment Mon Amour Tu Es Belle, avec Élisabeth qui, à la déclaration d'amour de Maxence, rit comme Jane Birkin à l'époque de Melody Nelson ; et surtout Tu N'es Pas Toi, duo gainsbourg-ien en diable entre la même Élisabeth et Benjamin Schoos, patron de Freaksville Records qui publie cet album, et surtout artiste passionnant. Un Benjamin Schoos qui, après le formidable duo avec Laetitia Sadier, prouve à nouveau que sa voix de crooner pop se marie à merveille aux belles voix féminines (en écoute aujourd'hui).

Album : Les Bijoux
Année : 2020
Label : Freaksville


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, Tu N'es Pas Toi de Double Françoise en duo avec Benjamin Schoos est également en écoute ci-dessous :



Autre jolie chanson tirée de 'Les Bijoux' de Double Françoise, voilà Mon Amour Tu Es Belle :


mercredi 2 septembre 2020

[Track of The Day] Arab Strap - The Turning of Our Bones

S'il y a une chose qu'on peut porter au crédit de la COVID-19, c'est bien les Tim's Twitter Listening Party de Tim Burgess (chanteur de The Charlatans), lancées au début du confinement et proposant une nouvelle façon d'écouter des disques. Rien de révolutionnaire évidemment ici (Tim sélectionne un album majeur - ou non - de l'histoire de la musique, donne une heure de rendez-vous ; à l'heure dite et à son "go", tout le monde chez soi lance le disque dans sa platine et suit sur Twitter l'histoire entourant la production, l'enregistrement ou l'écriture de chacune des chansons de l'album concerné, distillée par un ou plusieurs membres du groupe en question) mais une formidable idée pour (re)découvrir des disques que l'on connaît, ou non, par cœur.

Arab Strap y a eu droit en juin dernier pour 'Philophobia', un de ses chefs d’œuvre (elle est à revivre ici). Aidan Moffat et Malcolm Middleton y ont été brillants, plein d'humour et d'anecdotes, prouvant par la même qu'ils ont beau avoir perdu des cheveux, gagné en barbe ou pris du poids, ces deux zigues n'avaient pas vraiment changé en 22 ans. Ni en 15 ans d'ailleurs. 

Quinze ans, c'est l'écart qui sépare leur dernier morceau et le tout nouveau The Turning of Our Bones, révélé hier après-midi. On savait depuis quelques années qu'une reformation d'Arab Strap, autrement que pour quelques concerts, était sur les rails, Malcolm Middleton l'ayant clairement évoqué dans une interview. Mais le lancement il y a quelques mois de cela d'un Bandcamp compilant raretés, versions live ou de démos jamais sorties, me faisait penser que les deux compères n'en avaient finalement pas l'intention, préférant cultiver leur discographie passée tout en continuant à vaquer à leurs occupations musicales, chacun de leur coté. 

Et puis il y a quelques jours, un visuel en mode "slasher movie des années 80" est apparu, annonçant « They're back from the grave and ready to rave. Arab Strap lives ! ». Et donc hier, une nouvelle chanson, face-A d'un quarante-cinq tours à venir fin octobre chez Rock Action Records. Rien de bien nouveau me direz-vous, tant les reformations sont à la mode depuis plus d'une décennie. Mais avait-on vraiment envie de les voir tenter la chose, tant les reformations médiocres et sans intérêts écrasent de par leur nombre celles qui ont un sens ? Ne pouvaient-ils pas tomber du mauvais côté et gâcher une discographie à la qualité qui ne se dément pas après toutes ces années ?

C'était oublier bien trop vite que depuis 15 ans, Malcolm Middleton et Aidan Moffat n'ont jamais cessé d'être intéressants en solo. Que leur séparation n'a jamais signifié la fin de leur amitié. Et qu'ils n'ont rien perdu de leur talent, de leur humour et de ce recul sur la chose musicale.
The Turning of Our Bones vient confirmer tout ceci de façon éclatante ! Toute Arab Strap-ienne (deuxième partie de carrière), avec cette ambiance sombre, cette mélodie implacable, cette guitare de Malcolm, cette voix si écossaise d'Aidan, ces arrangements délicats (ces cordes qui arrivent, ce piano qui déboule), ce pont parfait et ces paroles noires, brillantes (« Let's sing the sighs from our souls »), pleine d'allusions sexuelles (« All I care about right now is that wee mole inside your thigh »), d'alcool (« So if Bacchus is a friend to Love then take this cup of kindness. Just one sip, one chug, one kiss could cure us of our blindness ») et de retour à la vie (« We've been down among the dead men, now you're coming up with me »), cette chanson est un petit miracle à elle seule. Un titre comme eux seuls savent en composer. 

Arab Strap est donc de retour parmi les vivants. Ou plutôt, back from the dead, vu que c'est la ligne directrice de ce premier morceau. Rarement la mort n'a paru aussi belle.

Album : The Turning of Our Bones / The Jumper 7"
Année : 2020
Label : Rock Action Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, The Turning of Our Bones d'Arab Strap est à écouter via son clip :



mardi 1 septembre 2020

[Track of The Day] Barbara Carlotti - Ici (feat. Pierre Gambini)

Il faut bien admettre que Barbara Carlotti et moi sommes souvent passés l'un à côté de l'autre. Enfin, Barbara Carlotti... Disons plutôt ses chansons, ne prenons pas nos rêves pour des réalités.
Mais ces rendez-vous manqués, ces chansons que je n'ai pas assez écoutées, ils sont eux bien réels. Pourtant, pour nombre de ses albums, je suis tombé sous le charme de ses compositions, de ses mélodies pop, de sa voix belle en diable autant que taquine. Avant, sans vraiment savoir pourquoi, de les délaisser. Sans doute par un trop plein de musique, ou par un manque certain de temps - raison d'autant plus ridicule que l'on sait bien qu'on a toujours le temps, il suffit juste de le prendre.

Je vais donc me faire la promesse pour ce nouvel album, 'Corse, Île d'Amour', de m'y plonger entièrement. En espérant y retrouver ce que je n'ai fait jusque là qu'effleurer, ou simplement des chansons de la qualité d'Ici (en écoute aujourd'hui), en duo avec Pierre Gambini, chanteur et compositeur corse. De toutes façons, même si le disque n'était pas à la hauteur de ce premier morceau onirique et planant à souhait, il me restera cinq albums de Barbara Carlotti à (re)découvrir. C'est bien parfois d'avoir des piqûres de rappel de ce à côté de quoi on sait être passé.

Album : Corse, Île d'Amour
Année : 2020
Label : Elektra France


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer, YouTube et Qobuz, Ici de Barbara Carlotti est également en écoute ci-dessous :