mercredi 8 avril 2020

[Track of The Day] Melenas - No Puedo Pensar

Plus ça va, plus les américains de Trouble In Mind font de la place aux groupes étrangers en allant chercher son bonheur à l'international. Après les français Limiñanas et En Attendant Ana, voilà que le label s'entiche de Melenas, un quatuor féminin espagnol originaire de Pampelune.

Le label sortira leur deuxième album le 5 juin prochain (j'ai l'impression que tous les disques sont programmés au 5 juin prochain) qui, à en croire les deux premiers extraits publiés, sera dans une veine indie-garage-pop, aux mélodies catchy et aux guitares fuzz. Et vu que leur premier album, découvert avec retard, est de qualité, on peut être confiant. Parfait pour fêter la septième prolongation du confinement.

Album : Dias Raros
Année : 2020
Label : Trouble In Mind Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (YouTube, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (YouTube, Qobuz, etc), No Puedo Pensar de Melenas est également en écoute ci-dessous :


Autre extrait de 'Dias Raros', le deuxième album à sortir de Melenas, voilà 3 Segundos :


Le clip de No Puedo Pensar de Melenas :



mardi 7 avril 2020

[Track of The Day] Rolling Blackouts Coastal Fever - Cars in Space

Après le premier album coup de cœur de l'année (tout du moins le premier évoqué dans ces pages) avec 'Stray' de Bambara hier, parlons donc aujourd'hui d'un des meilleurs singles écoutés depuis le début de cette année ô combien compliquée et inattendue : Cars in Space de Rolling Blackouts Coastal Fever.

Un quintet australien qui a fait sensation l'an passé (en tout cas, comme on peut faire sensation dans le Landerneau rock indé ces dernières années) avec un premier album qui avait marqué son monde. Moins enthousiaste que beaucoup, malgré quelques sacrés singles, je pourrais me laisser totalement convaincre par le groupe si leur 'Sideways to New Italy' (à venir le 5 juin prochain) est à la hauteur de ses deux premiers extraits, She's There et surtout, donc, Cars In Space

Celui-ci est un tube en puissance, une superbe chanson avec des guitares qui n'en finissent plus de sautiller, de se compléter et de se répondre, le tout dans un rythme effréné qui sait se relancer et semble ne jamais vouloir finir. Une chanson des plus estivales, à qui on aimerait rendre hommage en se déhanchant comme un fou à son écoute. Qu'importe : dans quelques semaines, nul doute que l'effet de ce titre des Rolling Blackouts Coastal Fever sera toujours imparable.

Album : Sideways to New Italy
Année : 2020
Label : Sub Pop


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Youtube, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Youtube, Qobuz, etc), Cars in Space de Rolling Blackouts Coastal Fever est également en écoute ci-dessous :


Autre chanson extraite de 'Sideways to New Italy', voilà She's There de Rolling Blackouts Coastal Fever :


Le clip de Cars in Space de Rolling Blackouts Coastal Fever est à voir ici :



lundi 6 avril 2020

Bambara - Stray [Wharf Cat Records]

Le 14 février dernier, alors que les bouquets de fleurs, les boîtes de chocolats, les bracelets plaqués argent et autres pendentifs de cœurs entrelacés encombraient les tables de restaurants alors pris d'assaut par de jeunes couples transis, le groupe originaire de Brooklyn, Bambara, sortait son cinquième album, simplement appelé 'Stray'. Et mettait l'horreur à l'honneur, en 43 mns et 10 chansons.

Car ici, il n'est pas question d'amoureux en goguette, de bluette acidulée ou de cœurs brisés. Non. La mort rôde, la méchanceté la dispute au meurtre, la violence se bat avec le besoin de tuer et de collectionner les dents en or de ses victimes. Rien de moins. 'Stray' est une sorte de roman de 10 chapitres où le diable ne semble jamais très loin, racontant l'histoire de différents personnages, tous liés d'une façon ou d'une autre (mais souvent dans leur mort) à Death, le protagoniste principal qui porte bien son nom et ne semble vivre que pour tuer. Un homme dérangé, aux « two big pale eyes », au pouvoir magnétique (Death Croons) et qui sait attendre son heure pour ajouter une victime à son tableau de chasse (Machete).

Pour habiller ces histoires, Bambara ne fait pas dans les flonflons mais plutôt dans un post-punk habité, aux accents gothique et westerns - plus que country -, sur lequel viennent poindre une trompette qui sublime tout et des chœurs du meilleur effet. Le trio new-yorkais livre ici de sacrés morceaux de bravoure (Miracle en ouverture, Stay Cruel pour ne citer qu'eux), deux tubes évidents (Serafina et son duo de personnages qui n'aime que voir les choses brûler : « I’m gonna buy us an old house, in a big town, where we can start a life and burn it all to the ground ». ; la cavalcade punk Heat Lightning) et infuse une mélancolie sombre, indicible, qui s'infiltre, s'immisce et s'installe au fur et à mesure, aussi bien musicalement que dans les textes de Reid Bateh, qu'il chante autant qu'il les conte.

Orné d'une pochette absolument magnifique, 'Stray' est un formidable concept-album aux histoires qu'on dirait sorties d'un roman - très - noir. Et une sorte de rencontre impromptue entre Nick Cave, Iceage ou le Swans de 'Leaving Meaning.' qu'Ennio Morricone couverait d'un œil. Tremblez pauvres fous. (Sortie : 14 février 2020)

Plus : 
'Stray' de Bambara est en écoute sur la page bandcamp du groupe
'Stray' de Bambara est à l'achat sur la page bandcamp du groupe
'Stray' de Bambara est également en écoute sur Spotify et Deezer (notamment)

Trois chansons de 'Stray' de Bambara en écoute. Serafina, tube évidemment du disque (en écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc)). Puis Miracle, qui ouvre l'album. Et pour finir le magnifique Stay Cruel :




Deux clips à ce jour pour ce 'Stray' de Bambara : Sing Me to the Street et Heat Lightning :






vendredi 3 avril 2020

[Track of The Day] Iceage - Lockdown Blues

Ce sont donc les danois d'Iceage qui auront dégainé les premiers leur chanson (en bonne et due forme) sur le désormais plus que célèbre Covid-19. Quelques heures avant Florent Pagny et ses copains (quelle surprise). Un titre qui tourne avant tout autour du confinement qui voit la moitié de l'humanité (à ce jour) être invitée à rester gentiment chez elle et, pour la petite information, dont les bénéfices iront à Médecins Sans Frontières.

Sur Lockdown Blues, moins de post-punk cette fois et plus de blues-rock couillu et de guitares poisseuses. Il y a toujours un côté ridicule à coller autant à l'actualité (et je ne suis pas sur que la même chanson en français ne tomberait pas totalement à plat), mais pour une composition sortie en urgence, cela a du chien. Reste à savoir si les Iceage ont respecté la distanciation sociale pour l'enregistrer.

Album : -
Année : 2020
Label : -

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Lockdown Blues d'Iceage est également en écoute ci-dessous :



mercredi 1 avril 2020

[Track of The Day] No Age - Turned To String

Dans la série « j'aime bien les groupes où ce sont les batteurs qui chantent », après Squid hier, voilà donc No Age aujourd'hui. Un groupe perdu de vue depuis 12 ans, mais dont l'impression à son écoute reste toujours la même : celle d'avoir en face de nous un groupe composé de beaucoup de membres, alors qu'ils ne sont que deux dans l'affaire, Randy Randall à la guitare et Dean Spunt à la batterie et donc au chant.

Depuis leur décapant 'Nouns' en 2008, les deux américains ne se sont heureusement pas arrêtés à ce premier essai noise-rock des plus appréciable - et apprécié : trois albums ont suivi. 'Goons Be Gone' sera donc le cinquième d'une discographie qui, il faut bien le dire après rattrapage, tient largement la route (mention spéciale pour leur 'Snares Like a Haircut' d'il y a deux ans). Un disque qui sortira chez Drag City, label sans doute le plus punk - dans l'esprit - qui soit, et qui colle peut-être mieux à la musique de No Age que le Sub Pop des débuts. 

Et si Feeler les voir presque ralentir le tempo, ce n'est pas assez pour nous laisser présager d'un changement de trajectoire - et on ne s'en plaindra pas. Pour preuve, ce Turned to String et son noise-rock distordu à la production assez massive, sur lequel plane toujours ce côté pop duquel No Age ne départ pas.

Album : Goons Be Gone
Année : 2020 
Label : Drag City 



En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Turned To String de No Age est également en écoute ci-dessous :



Autre extrait de 'Goons Be Gone' de No Age, voilà Feeler :



Pour finir, voilà le clip de Feeler de No Age :