jeudi 25 février 2021

[Track of The Day] Son Lux - A Different Kind of Love

Initialement projet solo Ryan Lott, Son Lux est devenu depuis 2015 un projet à trois qui, à ma grande surprise il y a quelques années, connait un certain succès dans nos contrées. « A ma grande surprise » car j'ai depuis longtemps suivi plus qu'en pointillés la carrière des américains, leur pop étant devenue trop maniérée à mon goût et oubliant trop souvent la grâce qu'on avait pu découvrir sur 'We Are Rising' en 2011.

Pour autant, et comme sur 'Brighter Wounds', Son Lux a quand même le truc pour me charmer. La preuve avec A Different Kind of Love, nouveau single annonciateur de 'Tomorrows III', leur prochain album à venir en avril prochain et point final d'une trilogie, dont je ne sais rien, débutée l'an passée. Une chanson lascive au possible que d'aucuns diront affectée et grandiloquente, mais qui est surtout hypnotique à souhait et très bien arrangée.

Album : Tomorrows III
Année : 2021
Label : City Slang

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, A Different Kind of Love de Son Lux est à découvrir également ci-dessous :

Une vidéo présentant les paroles de A Different Kind of Love de Son Lux : 

mercredi 24 février 2021

[Track of The Day] Middle Kids - Questions

Pendant longtemps, Domino Records fut une de mes valeurs sûres, un refuge de disques dont les plus beaux étaient souvent cachés derrière les mastodontes qui tenaient le haut de l'affiche de l'écurie de Laurence Bell. Depuis quelques années pourtant, à quelques exceptions près évidemment, Domino me touche moins. Comme s'il manquait un élan dans les groupes ou les disques qu'ils produisent.

Les Australiens de Middle Kids seront-ils cette flamme nouvelle ? On en conviendra - ou non - le 19 mars prochain avec la sortie de leur second album, 'Today We’re The Greatest'. Mais d'ici là, on croisera les doigts que le reste du disque aura la même urgence pop que les premiers extraits déjà dévoilés. Notamment R U 4 Me? et surtout, Questions, superbe chanson qui a la pop en intraveineuse, les cuivres à faire fondre en bandoulière et les clappings exaltants.

Album : Today We’re The Greatest
Année : 2021
Label : Domino Records

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Questions de Middle Kids est également en écoute ci-dessous :

Autre chanson extraite de 'Today We’re The Greatest' de Middle Kids, voilà R U 4 Me et son urgence pop : 

Le clip de Questions de Middle Kids, qui rappellera quelques jeux de mains de nos années d'enfance :

lundi 22 février 2021

Airelle Besson - Try! [Papillon Jaune]

Fermez les yeux. Et imaginez. Une scène plongée dans le noir. Un silence total. Rien ne bruisse. D'un coup, quelques volutes de trompette s'élèvent dans la salle. Légères, délicates. Le machino enclenche le projecteur et met l'objet de ce délice sonore au centre d'une lumière diaphane. La mélancolie est prégnante dans ces premiers accords, la pop aussi. Très vite, un piano se joint à ces moments cuivrés : des notes éparses, feutrées, qui semblent baguenauder un temps, avant de prendre plus d'assurance à l'arrivée d'une batterie timide mais qui rapidement s'impose pour prendre l'espace. Le trio trouve ses marques, l'alchimie se crée. Avant que des « lalalala » agiles viennent apporter une touche vocale à cette atmosphère toute cotonneuse.

Les six minutes de jazz aérien de The Sound of Your Voice, Pt.1 viennent de se terminer et le charme du quatuor a déjà agi. La suite de cette promenade en apesanteur se fera sur la même tonalité, sur la même ambition ouatée. Avec toujours la trompette d'Airelle Besson en maitresse du temps et du tempo.

'Try!' fait partie de ces albums dont la beauté vous explose à l'oreille instantanément. Évidemment jazz dans sa couleur et sa conception, il respire la pop par tous les pores. Les morceaux Try! ou le culbuto Patitoune sont des exemples évidents. Mais plus globalement, il y a surtout ces inflexions dans les accords de trompette d'Airelle Besson ; ce touché délicat de Benjamin Moussay sur son piano, qu'il soit électrique ou non ; la voix d'Isabel Sörling, tantôt fredonnant, tantôt chantant, toujours comme en discussion avec la trompette de la cheffe de bande. Quant à la batterie de Fabrice Moreau, jazz en diable, elle épouse avec justesse les contours des divagations de ses trois acolytes.

Mais bien plus que ces questions, bien futiles, d'étiquettes, 'Try!' est surtout un album de musique plein de beauté de la part d'Airelle Besson et de son quartet. Un disque mélancolique sur bien des aspects, sautillant sur d'autres, pas corseté pour un sou et plein d'espace, où les mélodies n'oublient jamais de laisser respirer les chansons. Un voyage gracile et élégant, aérien et sensuel, ardent et allègre. Le genre de disque qui vous fait vous demander pourquoi vous ne mettez pas plus de jazz dans votre vie. (Sortie : 5 février 2021)


Plus :
'Try' d'Airelle Besson et son quartet est en écoute et à l'achat par ici
'Try' d'Airelle Besson et son quartet est en écoute, notamment, chez Spotify et Deezer

Trois morceaux de 'Try!' d'Airelle Besson en écoute ce soir. Tout d'abord, The Sound of Your Voice, Pt.1, qui ce papier et surtout l'album (en écoute également dans les playlists Spotify, Deezer et Youtube). Puis Try!, le morceau le plus pop du disque. Et enfin, le délicieux Uranus et Pluton :

 

 

Airelle Besson parle de son 'Try!' dans l'EPK ci-dessous :

vendredi 19 février 2021

Kìzis - Tidibàbide / Turn [Tin Angel Records]

Qu’est-ce qui a bien pu passer par la tête de Kìzis ? Et qu’est ce qui a pu bien prendre à Tin Angel Records ? Quelle folie a bien pu pousser tout ce beau monde à publier, en 2021, un album de près de 3h30 ? Oui, 3h23 pour être exact. Trente-six morceaux. Pour un seul album. Car on ne parle pas ici d'une compilation ou d'une réédition gorgée d'inédits, de face-b, de démos et de morceaux live. Non, on parle là d'un album avec un grand « A », dans son acception la plus noble. Une œuvre voulue et conçue comme telle. De 3h23. Et 36 morceaux donc.

A l’heure où l’on nous explique que le taux d’écoute ne cesse de se réduire, que l’attention est en chute libre et que la si calibrée chanson de trois minutes vit sans doute ses dernières heures, la question mérite d'être posée. Avant qu'elle ne s'efface au fur et à mesure de l'écoute de ce 'Tidibàbide / Turn' proprement ahurissant.

Œuvre de Kìzis, jeune américano-amérindienne trans (américaine par sa mère, amérindienne de la tribu des Algonquins par son père), ce disque est un album aussi frappant que bouleversant, que ce soit dans sa conception, ses mélodies, ses chansons, son unité, sa facilité d'écoute ou les thèmes qu’il aborde (l'amour, la solidarité féminine, le fait d'être une femme, d'en devenir une, l'ouverture aux autres). Enregistré aux 4 coins du monde (Montréal, Londres, Berlin, Lima et Moosonee dans l’Ontario) - une gageure en 2020 et une folie de plus pour Kìzis, rempli d’invités plus ou moins célèbres (près de 70 au total, qui vont d’un simple chauffeur de taxi rencontré à Montréal à Owen Pallett), 'Tidibàbide / Turn' est un disque protéiforme, chapitré et construit autour des quatre parties du morceau Sister Flower (les quatre déclinaisons comptant pour 50mns du total). Chanté aussi bien en anglais qu'en algonquin, il balaie tout un pan de la musique (actuelle ou non), passant du folk shamanique au trip-hop, de la pop au spoken-word, de la techno au r'n'b, des chants traditionnels au jazz ou à l'electro-pop, que Kìzis mêle de voix célestes, de violons qui volettent comme du néo-classique, et d'arrangements soyeux - quand ils ne sont pas bricolés.

Alors oui, tout n'est pas impeccable sur 'Tidibàbide / Turn'. Il y a quelques morceaux si ce n’est moins inspirés, disons moins marquants - notamment au coeur de l'album. C'est légitime. Logique. Et même implacable : comment voulez-vous tenir le niveau pendant 3h23 ? C'est impossible. Et pourtant, Kìzis tient son cap comme personne, fait passer les titres plus faibles pour des respirations et arrive à embarquer l’auditeur dans sa folle aventure. Le voyage est tel qu’on se prend à imaginer une version visuelle de 'Tidibàbide / Turn' où Kizis déambulerait pendant 3h23 d’un long plan séquence, au son de ses chansons et de ses mélodies, rencontrant tous les intervenants du disque (et bien d’autres), tour à tour, dans une grande balade surréaliste et euphorisée, sans doute expérimentale mais qui n’en resterait pas moins, à l’image de sa musique, très accessible et jamais ennuyeuse.

Car c'est cela qui impressionne le plus sur 'Tidibàbide / Turn'. La plupart des albums de ce type sont souvent trop jusqu'au boutiste dans leur son ou leur ambition pour passionner tout un chacun. Ici, du chant traditionnel Dawemà qui ouvre la danse à Nika qui éteint les lumières 203 minutes plus tard, tout découle facilement. Kìzis balade son monde à coups de piano, de violoncelle, d’alto, de cuivres, de guitares, de saxophones, de boites à rythme et autres éléments plus synthétiques et électroniques, enivre par sa singularité, charme par la vivacité de ses chansons et de ses mélodies et épate par l'homogénéité de sa création.

Reste une grande question : qui aura le temps d'écouter ce disque ? De prime abord, personne. Pourtant, il faudrait. Et il va falloir. Car, rappelons le, on a toujours le temps, il suffit juste de vouloir le prendre et de se l’octroyer. 'Tidibàbide / Turn' et Kìzis méritent qu’on fasse ce choix ; des albums obsédants et aussi ouverts sur le monde et les autres ne courent pas les rues. Et celui-ci est de cet acabit là. Un projet comme ça ne devrait pas tenir une seconde la distance. Devrait se ramasser en route. Et s'écrouler sous le poids de son ambition démesurée. Et puis non. Pas ici. Pas maintenant. 'Tidibàbide / Turn' est un disque monstre. Un disque monde. Un miracle. (Sortie : 12 février 2021)

Plus :
'Tidibàbide / Turn' de Kìzis est en écoute sur le bandcamp de Tin Angel Records
'Tidibàbide / Turn' de Kìzis est à l'achat sur le bandcamp de Tin Angel Records
'Tidibàbide / Turn' de Kìzis est en écoute également sur Spotify et Deezer
A lire, le très bon papier de The Quietus sur 'Tidibàbide / Turn' de Kìzis


Exceptionnellement, quatre morceaux en écoute de ce 'Tidibàbide / Turn' de Kìzis (à la sélection réduite, tous ne pouvant être partagés ici). Ouvrons le bal avec Kiss For The Valley (en écoute dans les playlists Spotify, Deezer et Youtube), sorte de grande messe folk pleine de chœurs. Enchainons avec Redbody, superbe chanson d'electro-pop aux violons enivrants. Continuons avec le rêveur et magnifique Tebwewin. Et finissons avec le très dance In Our House :

Difficile d'extraire, si ce n'est un single, au moins une chanson de cet album dantesque. Tin Angel Records et Kìzis ont opté pour Amanda, placé en 15è position de 'Tidibàbide / Turn'. Difficile de leur donner tort :

 

jeudi 18 février 2021

[Track of The Day] Iceage - Vendetta

Malgré sa grande qualité, tout porte à croire que 'Beyondless' n'a pas connu le succès escompté par Matador, vu que c'est sur Mexican Summer qu'Iceage sortira son cinquième album. Curieux tout de même tant les danois se sont construits au fil des années une discographie de très - très - haute tenue.

Quoiqu'il en soit, 'Seek Shelter' devrait sortir le 7 mai prochain avec Sonic Boom à la production. Et cela promet mais surtout s'entend sur Vendetta, dernier single en date, sorte de blues glauque et poisseux, imposant, puissant et agressif, que, comme à son habitude, Elias Bender Rønnenfelt chante à merveille. Surtout, Vendetta prouve à nouveau qu'Iceage n'a toujours pas l'intention de se contenter de ce qu'il maitrise et préfère continuer d'évoluer. Quel groupe passionnant.

Album : Seek Shelter
Année : 2021
Label : Mexican Summer

Acheter


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer, YouTube et dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et YouTube, Vendetta d'Iceage est également en écoute ci-dessous :

Histoire de bien faire les choses, voilà The Holding Hand, premier extrait de 'Seek Shelter' de Iceage publié il y a quelques semaines :

Le clip de Vendetta d'Iceage :