mercredi 23 novembre 2011

[Track of The Day] Elliott Smith - Misery Let Me Down

L'histoire est assez belle. Et pourrait être une des dernières tant le monde numérique dans lequel nous nous trouvons aujourd'hui empêchera ce genre de découvertes tardives.
Racontée en longueur par le Washington Post (lire ici), je me permets ici de résumer l'affaire:

Nous sommes en 1997. Et Elliott Smith vient de sortir 'Either/Or', son troisième album et un de ses chefs d'oeuvre. La radio universitaire de l'Université du Maryland, WMUC FM, l'accueille dans ses locaux en mai de cette année là pour qu'il vienne jouer quelques unes de ses compositions.
Juste avant de se lancer dans la session, Elliott Smith demande s'il peut se préparer à enregistrer et se chauffer la voix en jouant une chanson, histoire de. Et lance, au débotté, une chanson d'à peine deux minutes (non-terminée?), Misery Let Me Down.

Malgré l'aura qu'a gagné Elliott Smith depuis cette époque là, la chanson n'a depuis jamais été jouée. Elle a même disparu des radars. Forcément, à l'époque, Elliott Smith n'est pas encore le talent reconnu qu'il est devenu (les Oscars le couronnent en 1998 pour la BO de Will Hunting). Et qui plus est, Internet n'est pas partout, gardant des traces de tout et de n'importe quoi.

La session terminée et enregistrée, Misery Let Me Down termine sur un mini-disc (vous savez les cassettes numériques de Sony, invention que je trouvais à l'époque géniale) et au fond d'un placard des archives de WMUC FM.

En 2002, pour les besoins d'une compilation consacrée à Elliott Smith, la radio étudiante tente de remettre la main sur ces sessions. Sauf qu'elles sont introuvables! Le mini-disc a disparu.

En mai 2011, un ancien dj de WMUC-FM décide de se faire un peu d'argent et met en vente son lecteur mini-disc sur e-bay… avant de se rendre compte qu'à l'intérieur de celui-ci se trouve un mini-disc… contenant la dite session et donc Misery Let Me Down. Qui voit "officiellement" le jour quelques mois plus tard, cet automne donc.

Cette chanson n'est pas forcément mémorable comparativement à tout ce qu'Elliott Smith a déjà sorti à l'époque ou sortira après. Mais la voix est sûre. La mélodie est jolie. Et puis l'histoire est belle.
Mais surtout, cette chanson,
jouée sur le pouce, prouve si besoin était tout le talent qui vivait dans les mains d'Elliott Smith et dans son cerveau torturé.

Album: -
Année: Enregistrée en 1997 / Redécouverte en 2011
Label: -

2 commentaires:

Muffin Man a dit…

C'est marrant cette chanson sort au moment où je me remets à écouter ses disques. Cet artiste manque vraiment. J'avais envie de le dire car c'est ce que j'ai sur le coeur en ce moment.

-Twist- a dit…

J'ai réécouté le tout dernièrement. Quel mec quand même...