mardi 28 février 2017

[Track of The Day] The Music Tapes - City of Lights

On ne le sait pas en France mais un des podcasts les plus écoutés l'an passé aux États-Unis (2 millions de téléchargements, ça vous pose un succès) s'appelle ‘The Orbiting Human Circus’ et est assez singulier, jugez plutôt : l'histoire du concierge - et chanteur à ses heures perdues - du tout dernier étage de la Tour Eiffel et qui va vivre pleins d’aventures en prenant part à un mystérieux show radio diffusé depuis le haut du monument le plus célèbre au monde

Derrière cette histoire, Julian Koster, ex-membre de feu Neutral Milk Hotel et de Elephant 6, collectif musical américain qui nous a apporté, entres autres, Olivia Tremor Control, of Montreal, Elf Power, Beulah ou the Apples in Stereo. Histoire à laquelle viennent s'ajouter quelques invités de marque, de John Cameron Mitchell (auteur, acteur et réalisateur américain qui avait participé au tribute de David Bowie monté par Amanda Palmer et Jherek Bischoff) à Mandy Patinkin (le Jason Gideon de la série 'Esprits Criminels' et qui est également, je l'apprends, chanteur lyrique) en passant par Tim Robbins (mais oui, l'acteur des 'Evadés' !).

De ce podcast de 8 épisodes de 30 mns environ (et à écouter ici), un Ep est sorti, 'The Orbiting Human Circus Ep' (pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple), qui est le 4è Ep de The Music Tapes - auquel on peut ajouter 4 albums et 2 singles, le tout en 22 ans de carrière.

Un disque composé de quatre chansons venues d’un autre temps : deux originales (City of Lights, en écoute aujourd'hui, et Where Evening's Dream Goes) ainsi que deux reprises : J'attendrai, l'adaptation française de la chanson de Dino Olivieri, chantée par Rina Ketty en 1938 mais rendue célèbre par Tino Rossi puis Dalida 40 ans plus tard ; et I've Got My Love to Keep Me Warm, tube composé par Irving Berlin et qui a été chanté par l’Amérique entière (de Billie Holiday à Rod Stewart, de Ella Fitzgerald à Bing Crosby, Frank Sinatra, Dean Martin ou encore Judy Garland et Doris Day).

Et le résultat est franchement brillant : enregistré avec des outils d'époque (un enregistreur à fil des années 30, une presse des années 40, un magnétophone des années 60), très lo-fi tout du long, aussi bien dans le chant que dans les arrangements, avec cuivres et accordéon au programme, ‘The Orbiting Human Circus Ep’ sonne véritablement comme si on l'avait enregistré en 1935, le côté pop en plus. Désarçonnant au départ mais rapidement bluffant, il n'est d'ailleurs pas à exclure qu'une suite voit le jour. Évidemment, si les aventures de ce fameux concierge continuent.

Album : The Orbiting Human Circus Ep
Année : 2017
Label : Merge

Acheter

En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche


En plus des lecteurs deezer et spotify à gauche, City of Lights de The Music Tapes est également en écoute ci-dessous :


Autre extrait de 'The Orbiting Human Circus Ep' de The Music Tapes, voilà la reprise de J'attendrai, en français évidemment, avec l'accent américain qui va bien :




Aucun commentaire: