vendredi 8 février 2019

[Track of The Day] Crocodiles - Wait Until Tomorrow

Dans la catégorie des groupes qui « avaient tout pour cartonner mais de façon totalement incroyable ne l'ont pas fait », je voudrais les Crocodiles, duo de San Diego en Californie.

Alors certes, peut-être pas avec leur premier album 'Summer of Hate', disque adoré dans ces pages mais au post-punk-shoegaze un peu trop noisy pour plaire au plus grand nombre. Mais 'Sleep Forever', sa production soignée (James Ford aux manettes), son côté plus lumineux, carré et surtout ce Mirrors absolument génial, assurément si.

Pourtant, rien ; ou pas grand chose en tout cas. Les albums se sont succédé (2012, 2013, 2015, 2016) et rapidement ils ont disparu des radars - et en tout cas du mien. Mais ils existent encore. La preuve avec leur septième album, 'Love Is Here', lancé par un Wait Until Tomorrow, qui ne leur amènera sans doute pas le succès qu'ils auraient mérité, mais qui a le bon goût de remettre l'église au centre du village. Les guitares crissent et jouent au ping-pong avec la belle voix de Brandon Welchez, la production est à son avantage, la mélodie travaillée. Que demander de plus ?
Juste qu'ils arrivent à maintenir le niveau sur la durée de ce 'Love Is Here'. A confirmer très rapidement donc, et sans attendre demain d'ailleurs, vu qu'il sort ce vendredi.

Album : Love Is Here
Année : 2019
Label : Deaf Rock


En écoute dans les playlists Spotify et Deezer à gauche

En plus des playlists Spotify et Deezer (colonne de gauche de ce blog), Wait Until Tomorrow de Crocodiles est en écoute ci dessous :


Pour finir, le clip de Wait Until Tomorrow de Crocodiles :



mardi 5 février 2019

[Track of The Day] John Davis and Matthew Caws - We Are In The Wild And We Are Home

Enregistrée en quelques heures, We Are In The Wild And We Are Home est la première collaboration entre John Davis de Superdrag et Matthew Caws de Nada Surf. Et elle a plutôt du chien. Un chien power-pop et dans laquelle on retrouve - beaucoup - l'urgence et ce qui fai(sai)t tout le sel de Nada Surf.

Emballante, avec une sitar qui ouvre l'ensemble (et qui rappelle inévitablement vous savez qui), énergique et nerveuse, We Are In The Wild And We Are Home n'est pour l'instant qu'un simple single, dont, c'est à noter, l'ensemble des bénéfices ira à l'association Americares Charity. Ce qui explique sans doute le côté « peace and love » des paroles, presque naïves. Mais à une époque comme la nôtre, où le moindre désaccord se termine en invectives et insultes, on n'ira pas critiquer l'idée.

Album : We Are In The Wild And We Are Home Single
Année : 2019
Label : High Bias!!! A Cassette-Based Operation


En écoute dans les playlists Spotify et Deezer à gauche

En plus des playlists Spotify et Deezer (colonne de gauche de ce blog), We Are In The Wild And We Are Home de John Davis and Matthew Caws est également en écoute ci-dessous :



lundi 4 février 2019

[Track of The Day] PRIESTS - The Seduction of Kansas

Forts de quelques Ep et singles réussis, le quatuor PRIESTS venu de la capitale américaine avait réussi ses débuts avec un premier album -  'Nothing Feels Natural' - franchement réussi.

Depuis, et après une tournée conséquente, PRIESTS a mis en chantier un nouvel album et remplacé sa bassiste Taylor Mulitz (partie vers d'autres horizons avec ses Flasher) par Janel Leppin.

Ce deuxième opus qui sortira le 5 avril prochain est mis en orbite par The Seduction of Kansas, chanson qui donnera son nom à l'album, respire la mélancolie et a ce petit riff, cette mélodie et ce refrain qui accrochent votre oreille plus que de raison.
Sans doute plus pop et moins post-punk que sur ce à quoi ils nous avaient habitué jusque là, mais je n'en ai cure : la chanson est de qualité.

Album : The Seduction of Kansas
Année : 2019
Label : Sister Polygon Records


En écoute dans les playlists Spotify et Deezer à gauche

En plus des playlists Spotify et Deezer (colonne de gauche de ce blog), The Seduction of Kansas de PRIESTS est également en écoute ci-dessous :


Et voilà le clip de The Seduction of Kansas de PRIESTS :


vendredi 1 février 2019

[Track of The Day] Hold Your Horses - City Of Our Dreams

La seule fois où j'ai évoqué les français de Hold Your Horses dans ces pages, c'est le jour où ils ouvraient pour MiNORS lors d'un de leurs concerts à Mains d’Oeuvres et suite à la sortie du - toujours - très beau 'Night Birds Lurking 7"'. C'était donc en 2013.

La seconde fois est donc en 2019. Et ce sera sans doute la dernière vu que le groupe arrête, tout en laissant en épitaphe le 'Datsusara Ep' dont il est question aujourd'hui, après plus de dix ans de carrière.

Un disque pleins de regrets. Pas forcément pour le groupe (j'imagine qu'il a ses raisons et la fin de l'aventure semble être prévue de longue date et ne pas se faire dans la douleur) mais surtout pour moi. Car cet Ep de Hold Your Horses est en beaucoup de points enivrant. Il est même d'une évidence forte.

Quatre titres seulement, mais une pop ambitieuse (un peu de Silver Mt Zion ici, un peu de Modest Mouse - et pas qu'au chant - par là, beaucoup d'Arcade Fire époque Funéral sur City Of Our Dreams, en écoute aujourd'hui), orchestrée, presque orchestrale par moments, aux petits détails ravissants, aux mélodies, chœurs et voix attachantes. Et qui me font dire que j'aurais du mettre mes oreilles sur leurs productions bien plus tôt.

Album : Datsusara Ep
Année : 2019
Label : -


En écoute dans les playlists Spotify et Deezer à gauche

En plus des playlists Spotify et Deezer (colonne de gauche de ce blog), City Of Our Dreams de Hold Your Horses, superbe chanson de clôture de disque et de carrière, à deux visages, est en écoute ci-dessous :



Autre chanson réussie de ce 'Datsusara Ep' de Hold Your Horses, Arms & Arms est également en écoute ci-dessous :