lundi 7 juillet 2008

Track of The Day (01-07 juillet 2008)

Mais où est passé le hip-hop bondieu? Ben je sais pas trop. Faut juste que je mette la main dessus. (et toujours en écoute dans le lecteur deezer à droite).


Lundi 7 juillet 2008:
* Tom McRae - Bright Lights [V2]
Tom McRae était triste. Déprimé. Au fond du trou. Pour sauver sa peau, il avait composé 'Tom McRae', un premier disque somptueux de noirceur. Plus tard, Tom McRae est devenu un peu plus - puis totalement - heureux. Et il m'a ennuyé. Profondément. Une des grosses déceptions de ces dernières années. Entre albums sans intérêt et chansons ineptes, il avait perdu "le truc". Reste quelques titres à sauver, comme ce Bright Lights sur son 'King of Cards' de l'an passé, entêtant par son piano, même si super formaté et limite vulgos.
(disponible sur King of Cards, 2007)

Dimanche 6 juillet 2008:
* Max Richter - On the Nature of Daylight [130701/Fat Cat]
En 2004, j'avais fait du 'The Blue Notebooks' de Max Richter mon album de l'année. Pour la simple raison qu'il m'avait fait pleurer lors des premières écoutes. Et qu'il m'avait totalement bouleversé. Je me souviens très bien de la première écoute, couché et me relever d'un coup, les yeux tous mouillés, me demandant ce que c'était que ce disque de musique de chambre. J'avais commencé à craquer sur ce titre là, On the Nature of Daylight. A votre tour...
(disponible sur The Blue Notebooks, 2004)

Samedi 5 juillet 2008:
* Monty Python - Always On The Bright Side of Life [Handmade Films]
En 1979, à la fin de 'Life of Brian' (clairement le film le plus drôle de l'histoire du cinéma), les Monthy Python sortent une bluette hilarante et se mettent tous à siffler, perché sur des croix (une scène à revoir en cliquant là). Trente ans plus tard, ce titre est toujours à se tordre. Et est plus que jamais une philosophie de vie.
(disponible sur Life of Brian, 1979)



Vendredi 4 juillet 2008:
* Mogwaï - The Sun Smells Too Loud [PIAS]
Après une réédition somptueuse (à tous les niveaux. Et le mot est faible) de leur chef d'œuvre 'Young Team' il y a quelques semaines, les écossais de Mogwaï viennent d'annoncer la sortie d'un nouvel album 'The Hawk Is Howling' le 22 septembre prochain. En attendant la livraison, voilà un premier extrait, qui donne l'eau à la bouche, The Sun Smells Too Loud, en téléchargement libre ici, dans l'oeil de l'aigle.
(disponible sur The Hawk Is Howling, 2008)

Jeudi 3 juillet 2008:
* Pellumair - Postcards [Tugboat]
Responsable d'un seul et unique album (le duo splittera la veille de la sortie de ce dernier, 'Summer Storm'), Pellumair a été un groupe complètement évincé de la moindre visibilité promotionnelle en 2005. Et pourtant, il y aurait beaucoup à dire sur cet album en tous points beau et bon dans lequel j'aime me replonger régulièrement. Postcards restera peut-être leur plus beaux morceaux: deux voix à la douceur incroyable, posées sur un riff discret et répétitif. Ces deux là auraient mérité d'aller plus haut. Dommage. Et snif.
(disponible sur Summer Storm, 2005)

Mercredi 2 juillet 2008:
* Death Cab For Cutie - Bixby Canyon Bridge [Atlantic]
Nouvel album de la bande à Gibbard et première vraie déception de leur discographie. Poussif, sans génie, ce 'Narrow Stairs' n'est pas une franche réussite. Et pourtant, tout démarre bien avec ce titre d'ouverture, Bixby Canyon Bridge, dans l'esprit de leur précédent 'Plans'. Après, l'ennui s'approprie l'écoute. Dommage.
(disponible sur Narrow Stairs, 2008)

Mardi 1er juillet 2008:
* Electric President - It's Like a Heartbeat, Only It Isn't [Morr Music]
Deuxième album d'Electric President (groupe derrière lequel on retrouve Ben Cooper aka Radical Face), grande réussite une fois de plus. Ce It's Like a Heartbeat, Only It Isn't en est la meilleure preuve. Pop-rock, mais dans le bon sens du terme.
(disponible sur Sleep Well, 2008)

8 commentaires:

MrMeuble a dit…

Belle sélection. Je pense exactement la même chose de tom mcrae, dont j'étais absolument fondu du premier disque. Un peu moins du deuxième et depuis c'est la débandade. Même sur cette chanson je n'arrive pas à ressentir grand chose. C'est un mystère.
Belle découverte avec Pellumair et Max Richter sur lesquels je vais me pencher plus attentivement et valeur sure avec Elecric President (toujours aussi superbe). Bien joué!

-Twist- a dit…

Tu connais pas Max Richter? Mais bordel, Mr la commode, bondieu quoi. 'The Blue Notebooks', maman quoi. Faut que tu écoutes ce disque. On en reparle demain. Il faut. J'ai dit.

lyle a dit…

Que de regrets d'avoir vu Pellumair splitter si tôt...

-Twist- a dit…

Mais dans mes bras mon ami. On doit être deux en France à penser ça. Serre-moi fort. :(

Erwan a dit…

As-tu vu le film 'Valse avec Bachir' Twist? (sinon tu devrais!)
La BO est signée Max Richter.

-Twist- a dit…

Nope, pas vu (mais il faut que). J'ai par contre appris que la BO était signée Max Richter oui. Faut que je l'écoute. D'ailleurs, le Max Richter sort un nouvel album, toujours chez Fat Cat, et fin aout.

Cécile a dit…

C'est marrant la manière dont tu parles de Max Richter, parce qu'il se trouve que j'avais chroniqué son dernier LP en employant à peu de choses prêt les mêmes termes que toi.

Je suis de prêt ce tireur de larmes, parce qu'il le faut, parce que c'est trop doux et trop agréable.

-Twist- a dit…

Très belle chronique effectivement (on peut la lire ici:
http://wordssounds.free.fr/wordpress/index.php/2006/11/07/max-richter-songs-from-before/).
Tu as découvert Max Richter par ce disque là donc? Moi, par ‘The Blue Notebooks’, que je trouve encore au dessus de ce très bon disque. Faut que tu écoutes aussi son premier album, un petit chef d’oeuvre aussi (un morceau comme Sarajevo, c’est à te filer des frissons pour 10 générations).

Dernière chose: la voix-off sur ce Songs From Before n’est autre que celle de Robert Wyatt… :)

On reparle du bonhomme lors de la sortie de son nouvel album?

(Sinon, je viens de me rendre compte que je ne t’avais pas ajouté à ma liste de blogs amis. C’est donc fait). ^^