mardi 17 février 2009

Iran - Dissolver [Narnack]

J’aimerais parler de ce disque sans évoquer Tv On The Radio, mais cela va être délicat. Je l’annonce même déjà, c’est peine perdue. Car ce ‘Dissolver' – troisième album et premier en six ans – d’Iran, groupe originaire de San Francisco, a plus qu’un lien avec le groupe auteur de ‘Dear Science’ l’an passé.

Premièrement, il faut savoir que Kyp Malone, avant d’être le guitariste des Tv On The Radio, était celui d’Iran. Deuxièmement, la voix d’Aaron Aites a ce grain qui fait penser assez souvent à Tunde Adebimpe, le chanteur du groupe de Brooklyn. Troisièmement, c’est David Sitek, le responsable du son de ces derniers, qui est à la production.

Ceci posé, ‘Dissolver’ est-il pour autant un album caché de Tv On The Radio? Même pas mon capitaine. Enfin si, un peu. La production apporte bien un côté soul sur certains morceaux, les chœurs de Buddy ne sont pas arrivés là par hasard. Mais objectivement, c’est tout. Car le reste, Iran ne le doit qu’à lui-même.

Après deux premiers albums faisant la part belle à une indie-rock entre Pavement et Sebadoh, avec un côté expérimental très prononcé, le groupe a mis de la pop dans sa bière et a adouci le mouvement. Le côté lo-fi a (presque) disparu et la partie noise reste présente épisodiquement (et notamment sur le très bon Digital Clock and Phone, idéalement placé dans le tracklisting, juste après deux titres de grande classe).

‘Dissolver’ est un éloge aux longs morceaux rock inspirés (sublime Aiport ’99), aux titres rock courts et efficaces (le futur tube, I Can See The Future, qui s’envole suite aux coups de boutoirs de Kyp Malone). Surtout, cet album d’Iran est une ode à la guitare, aux riffs furieux. Tout du long, c’est elle qui joue le rôle de guide spirituel d’Iran.

Au-delà du rapprochement inévitable avec Tv On The Radio, ce nouvel album d’Iran est un vrai album d’indie-rock de très bon aloi, relevé de pop, qui devient rapidement, du fait de quelques titres fameux, assez entêtant. (sortie: 17 février 2009)

Son :
Myspace (Trois tites de ‘Dissolver’ en écoute)

Deux titres, pour vous faire une idée. Le sublime Airport ’99, long mais bon et qui passe par tous les états, et le rugueux Baby Let's Get High One Last Time Together (malheureusement plus en écoute):

Et en bonus track, le trailer de leur 'Buddy Ep', sorti début novembre 2008:

5 commentaires:

le roi fou a dit…

J'aime bien, surtout "Baby Let's Get High One Last Time Together". Du bon indie rock couillu.

Par contre, au niveau du son, avec les deux chansons proposées, je ne vois pas trop le lien avec TV On The Radio. Peut-être avec leur dernier album, "Dear Science,"? C'est que je n'ai pas encore eu le temps de bien l'écouter.

-Twist- a dit…

Sur ces deux titres là, non.
Mais écoute le myspace, les trois titres proposés sentent un peu plus "Tv On The Radio" (ça reste soft toutefois).

Francky 01 a dit…

salut.
Merci pour cette excellente découverte musicale. Comme toujours chez toi, le choix est pointu et recherché. Bravo à toi pour ce blog érudit mais pas du tout prétentieux.
J'ai adoré les titres d'IRAN "Dissolver" mais je n'ai pas trouvé sur le net, ni sur la fnac ni sur amazon, présence de ce disque. Est-il sorti ?
Merci et à + + + !!!!!!!!

Mmarsupilami a dit…

Comme je préparais ma propre chronique, je trouve la tienne!

Je ne sais pas si la question se pose toujours mais cet album est disponible sur e-music. A la rigueur, suffit de faire l'essai gratuit (25 morceaux, je crois)...

-Twist- a dit…

Très bonne chronique d'ailleurs l'ami! Et belle note. Je ne sais pas si je lui mettrais autant, mais tu m'as donné envie de m'endormir avec ce disque (oui oui, j'en suis capable!).
Et puis rien que pour l'enchainement Airport '99 / Baby Let's Get High One Last Time Together...