jeudi 24 janvier 2008

British Sea Power – Do You Like Rock Music? [Rough Trade]

Il était temps. Nous sommes le 24 janvier et depuis le début de l’année, je n’avais pas encore évoqué un disque de 2008. Par feignantise – un peu. Par manque de matière – surtout. Il faut dire que les sorties ne se bousculent pas au portillon en ce début d’année. Et que les beaux disques à venir ne verront le jour (officiellement en tout cas) que dans quelques mois. Bref, pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Et puis, finalement, je me décide enfin à parler de ces anglais pour qui je dois bien avouer mon penchant certain et ma (presque) fan-attitude : British Sea Power. Un groupe presque célèbre en Angleterre, totalement ignoré en France, aussi bien par la presse (une prestation, que l’on raconte complètement ratée il y a quelques années au festival des Inrocks, n’aurait pas aidé) que par le public (voir parenthèse précédente).

Un combo de quatre jeunes gens, de Brighton – et qui pourtant fait du rock. A la base, les British Sea Power étaient plutôt axés post-punk. Leur ‘The Decline of …’ en faisait même l’éloge. Un disque largement sous-estimé, peu connu mais pourtant un des tous meilleurs de la décennie qui est sur le point de se terminer.
Et puis pour leur second album, ‘Open Season’, ils avaient pris un virage plus pop, avec des guitares dans tous les sens, des tubes jouissifs à toutes les plages, et des mélodies d’une efficacité sans nom.

Troisième livraison donc avec ce ‘Do You Like Rock Music?’ en forme de question, à laquelle il suffit d’une écoute pour répondre d’un OUI franc et massif. Une réponse pourtant pas si évidente il y a encore quelques semaines. C’est que moi je croyais que le groupe n’existait plus (j’avais sûrement mal lu vous me direz). Faut me comprendre : presque trois ans sans donner de nouvelles. Des rumeurs de tensions aussi, notamment dues au plutôt non succès de leur deuxième album. Pour finir, l’expérience The Brakes, combo parallèle, qui avait accaparée quelques membres du groupe. Bref, l’histoire ne sentait pas bon.

Et puis finalement, à l’automne dernier, un 'Krankenhaus? Ep', sorti de nulle part, a vu le jour en promettant de belles choses. Quelques mois plus tard, ‘Do You Like Rock Music?’ confirme toutes ces belles promesses et enfonce le clou qu’avait planté ‘Open Season’ dans mes petites oreilles capricieuses. Car les British Sea Power reprennent l’ouvrage là où ils l’avaient laissé, tout en revenant de temps en temps à leurs amours de départ (A Trip Out, pour ne citer que lui) et sortent un grand manifeste de pop à guitares.

Capables d’enflammer un morceau par un claquement de batterie, par un accord de gratte ou une ligne de basse, les British Sea Power se posent là, en faiseurs de pop épique. D’écoutes en écoutes, de riff en riff, on se surprend à fredonner toutes les mélodies, immédiatement identifiables.
Et puis surtout, il y a une voix. Celle de Yan, lead-singer du groupe (mais qui partage, vocalement parlant, beaucoup de titres avec Hamilton), tout en souffle dont on a l’impression qu’elle est constamment sur la corde raide, prête à défaillir à tout moment et qui rappelle une fois de plus celle de David Gedge, le leader des Wedding Present (dont on ne serait pas étonné que le quatuor de Brighon ait épuisé quelques sillons de leurs albums). Si vous ajoutez à cela des textes toujours aussi inspirés, blindés de référence littéraire (ou non), vous obtenez la première grande sortie de 2008.

Dans 11 mois, les classements de fin d’année (tout du moins français) de la presse spécialisée oublieront à coup sur ce disque là. Mais ce blog (mais j’en mets mon chapeau à couper qu’il ne sera pas le seul) saura lui réserver la place qu’il mérite. Parce que. Et aussi parce que j’ai trop de respect pour la flotte de la perfide Albion. (sortie : 14 janvier 2008)

Son:
Myspace
Site Officiel (avec une belle section 'Vidéos')

Deux titres. Assez différents finalement, deux facettes mêmes, un avec Yan et un autre avec Hamilton à la voix. Si vous ne connaissez pas les British Sea Power, protégez vos esgourdes, vous allez tomber amoureux. (malheureusement, plus en écoute).

Enfin, pour finir, le clip du nouveau single, Waving Flags, avec son drapeau rose, clin d'oeil à peine appuyé à Wire, chantre du post-punk, et leur célèbre 'Pink Flag':


11 commentaires:

MrMeuble a dit…

Je ne me suis jammais vraiment penché sur ce groupe. Ton post m'incite à corriger cette erreur au plus vite!

-Twist- a dit…

Non mais mon bon Meuble, il faut absolument que tu ecoutes ce groupe. Un homme de gout comme toi va adorer, pour sur. Franchement, ces guitares qui démarrent et qui se tapent des chevauchées fantastiques, à moins d'avoir des oreilles en pierre... :)

lyle a dit…

C'est pas le premier album, loin de là...
Fort agréable, mais ca manque de la folie des débuts pour moi...

Pitseleh a dit…

Je les avait découverts en première partie d'Interpol à Angouleme, il y a quelques années. Epoustouflants, d'autant qu'à l'époque ils transformaient la scène en véritable jungle. Ca fait plaisir de les voir revenir avec un album aussi bon.

-Twist- a dit…

@ lyle: Oui, pas la folie des débuts. Mais de toutes facons, 'The Decline of...' reste le meilleur. Et puis leur coté pop me plait vraiment beaucoup. Rien que dans les mélodies quoi...

@ pitseleh: ben justement, j'ai entendu parler de ce concert aux Inrocks qui avait été une catastrophe... Les Inrocks n'ont d'ailleurs jamais vraiment pardonné au groupe cette bouillie sonore a priori. Enfin c'est ce qui se dit quoi. J'attends de pouvoir les voir. Y a une date à Paris bientot. Faut que je checke...

Pitseleh a dit…

Ah, ça avait quelque chose à voir avec les Inrocks à Angouleme ? J'avions oublié. Mais c'était grand. J'ai joué du hibou sur scène, j'ai pris un musicien dans le dos, que du bonheur...

-Twist- a dit…

Ah non, je parle pas d'un concert à Angouleme. C'etait une soirée à Paris, à l'Elysée Montmartre si je me souviens bien.

lyle a dit…

Dans leur "jeunesse", ils se déguisaient en animaux et mettaient des plantes et fleurs en plastique partout sur scène...
Je me ré-écoute régulièrement le single 'fear of drowning'...

-Twist- a dit…

J'ai une partie de leurs singles de l'époque, mais il m'en manque deux trois. Et c'est aujourd'hui introuvable dans le commerce... :-(

Cécile a dit…

J'ai envie de m'insurger contre cette phrase : "Un combo de quatre jeunes gens, de Brighton – et qui pourtant fait du rock.".

Voilà je m'insurge et je réponds : Guy McKnight.

-Twist- a dit…

Oui bon. Oui. Hein. C'était pour montrer que Brighton a beau être célèbre pour sa scene electro, ben y a quand meme du beau monde qui fait du rock ET qui vient de la-bas. Apres, je savais pas que le mec des EMBLD venait de là-bas. Et comme j'ai jamais vraiment accroché aux EMBLD...
(mais je promets de reessayer en 2008).