jeudi 18 septembre 2008

Choir of Young Believers – This Is For The White In Your Eyes [Tigerspring]

Reprise du taff après trois mois de chômage. Envie. Impatience. Désir de bien faire. Et paf, une climatisation mal réglée et le –Twist– chope la crève. Un bon gros rhume des familles, avec gorge qui coule et nez qui gratte, ou l’inverse.

Pour mettre à mal la maladie, j’ai décidé de l’attaquer de front, avec larges doses de médocs, bonne épaisseur sous le blouson et une écharpe (mi-septembre !) autour du cou. Et surtout un bon disque dans les oreilles, histoire de me sortir une fois pour toutes mon cerveau du brouillard dans lequel il est rentré.

J’ai souvent conté dans ces pages le talent d’artistes nordiques dont je pense le plus grand bien, et ce depuis des années. C’est sur un des nouveaux venus surlequel je suis tombé : Choir of Young Believers, from Denmark, mené par le danois (mais aussi Grecque et Indonésien) Jannis Noya Makrigiannis.

Un groupe qui sort ici son premier album, 'This Is For The White In Your Eyes', qui fait suite à ‘Burn The Flag’, un Ep daté de 2007 (mais sur lequel je n’ai pas encore eu l’occasion de jeter une oreille). Un premier disque qui rentre en bouche sans que l’on s’en rende compte vraiment. Et qui a surtout la bonne idée d’y rester.

Lors des premières écoutes, je n’ai pas été à ce point bouleversé. Mais il y avait toujours cette envie d’y revenir, de réécouter ces mélodies, ces arrangements, cette voix qui me fait penser à un mélange de Tobias Fröberg et Chris Garneau, cette musique qui hésite entre indie-pop symphonique qui en met pleins les yeux (piano, cordes, chœurs et tout le toutim) et ambiances beaucoup plus intimistes.
Depuis, ce ‘This Is For The White In Your Eyes’ est simplement devenu au fil des écoutes un de ces disques où chaque écoute est une redécouverte: un riff passé inaperçu, un break divin, un touché de cordes qui fait mouche pour la première fois. Et je ne me suis pas encore plongé dans les paroles (qui semblent portées sur la religion), c'est dire s'il me reste beaucoup de choses à creuser.

Choir of Young Believers est une grande, une très grande découverte. Celle d’un songwriter de talent, qui a assimilé une grande partie de l’histoire de la pop music et de ses envolées lyriques pour mieux composer des (ses) morceaux à tomber. Aujourd’hui, ma crève est en train de me lâcher petit à petit. Et mon dolirhume a pour nom Choir of Young Believers. (sortie: 29 août 2008)

Son:
Myspace (6 titres de ‘This Is For The White In Your Eyes’ en écoute)

Comme toujours, deux titres en écoute. Un choix difficile et cornélien. Mais comme il faut bien trancher, Hollow Talk (le titre qui ouvre ‘This Is For The White In Your Eyes’) et She Walks, le titre le plus rock du disque. Malheureusement plus en écoute.

Aucun commentaire: