mercredi 3 décembre 2008

Web Sheriff, Fais Moi Peur!

Il fallait bien que cela arrive. Dans la nuit de mardi à lundi, je mets en ligne ma chronique des 3 Eps des Decemberists (que vous pouvez retrouver ici), avec deux titres en écoute. Comme d'habitude. Quelques heures plus tard, la chronique disparaît, sans autre forme de procès, sans avertissement aucun, faute d'une major ou d'un label indépendant complètement demeuré qui aura préféré appeler à la rescousse un web-sheriff plutôt que me demander directement par mail d'enlever les titres mis en écoute.

Sachez, sages massacreurs d'industrie que vous êtes, que ce genre de blog, le mien, celui du voisin ou de ma cousine, ont un seul but: faire connaître des artistes ou des œuvres confidentielles d'artistes connus (et souvent vénérés), ou pas. Rien d’autre.

Le temps béni (pour vous s’entend) où le lecteur lambda pouvait se satisfaire d’une chronique dithyrambique pour acheter un album les yeux fermés est bel est bien derrière nous. Non, aujourd’hui, le lecteur a besoin d’écouter. De mettre un son sur quelques lignes, une voix sur une pochette avant d’envisager l’achat. D’où l’intérêt de mettre des titres en ligne, le temps de quelques semaines, histoire que les lecteurs potentiels, puissent se faire une idée de ce que le groupe a à leur proposer.

J’imagine très bien que vous vous dites que je ne suis qu’un petit peigne cul qui se plaint d’avoir vu une sanction lui tomber dessus alors qu’il était en infraction. Et rien d’autre. Ce n’est pas totalement faux. A ceci près que je pense que justement, vous faites fausse route.

Si je vous suis totalement sur le fait de fermer les blogs qui balancent des disques entiers, heures après heures, sans but réel, je ne vois pas en quoi, poster un mp3 ou deux, qui plus est en streaming, va changer et mettre au fond du trou le monde de la musique.

Vous allez me répondre : pourquoi ne pas mettre un titre dans un lecteur deezer, comme pour Track of The Day ? Tout simplement parce qu’un son encodé dans deezer n’aura jamais la même force qu’un son en streaming, directement tiré du mp3. C'est très pratique, bien foutu, mais malheureusement pas de si bonne qualité qu'un son mp3.
Je sais que nous vivons dans une société qui se soucie de peu de la qualité d'écoute et pour qui un album écouté dans une chaine hi-fi, ou directement via les enceintes d’un ordinateur, c’est du pareil au même. Triste constat certes, mais que nous sommes nombreux à ne pas vouloir accepter.

Alors non, quand je pense qu'un disque mérite une chronique de plusieurs dizaines de ligne, je trouve normal que le son qui lui est associé soit de qualité, autrement que dans un lecteur deezer ou sur myspace.

Quand vous aurez enfin compris que c'est par une recherche artistique de qualité, par un travail sur les artworks et par une attitude à mille lieux de celle hautaine que vous adoptez depuis des années, que la solution se trouve. Redonnez goût aux gens d'acheter un disque, d'en déflorer la pochette, d'en humer le parfum, dans écouter le craquement. Faites leur comprendre qu'il y a autre chose que Jenifer, Christophe Maé, la Star Academy ou La Nouvelle Star ; qu'il existe des artistes qui restent encore dans l'ombre, qui savent écrire de grandes chansons mais qui n’ont pas les moyens pour les faire arriver jusqu’à leurs oreilles. Et qu'il ne tient qu'à vous de défendre et de faire connaitre. Faites leur comprendre qu’un album en 128 kbps n’aura jamais la même saveur, le même cachet que le même album en version cd ou en version vinyle.

Malheureusement pour vous, pour cela, vous avez besoin de nous. C'est bête et méchant, sûrement. Mais c'est la vérité: la promo d'un album se fait aujourd'hui énormément par le net. Les succès dans ce genre là sont légions: sans le web, Arcade Fire ou les Clap Your Hands Say Yeah n'aura jamais connu de succès planétaire.

Donc au lieu de pourfendre ceux qui font tout pour promouvoir, de façon malhabile sûrement mais avec beaucoup de cœur (et de façon totalement désintéressée : ce blog ne contient pas une once de pub et la majorité de mes blogs amis et qui font vivre cette blogosphère non plus), vos artistes, vos albums, ceux qui dépensent des fortunes chaque année pour acheter des disques et dans tous les formats qui soit, encouragez les. Et surtout, ne les traitez pas comme des moins que rien.

Tout ce que vous gagnerez, c'est qu'un jour on ne parle plus de vos artistes, de vos sorties ou tout simplement de vous, là où le fric est roi et où l'artistique passe en dernier, loin derrière le business plan et tous ses copains.
D’ailleurs, pourquoi s’entêter ? Pourquoi continuer à évoquer dans nos pages des groupes signés sur de grosses structures et qui malgré tout nous font vibrer, puisque l’on sait que de toutes façons, un web-sheriff, un bouton erase au bout du doigt, est prêt à sévir?

Bref, zappons tous les labels indés qui se prennent pour des majors. Zappons tous les artistes qui n’ont rien compris au système et qui donnent leur aval à ce genre de procédure. Et enfin, continuons à zapper les majors et leurs irrépressibles - et à vomir - stratégies marketing. Un jour, ces gens là seront morts, écrasés par leur suffisance et leur incompétence crasse. Ce jour là, on boira du champagne. Et le monde ira bien mieux.

31 commentaires:

-Twist- a dit…

Je m'excuse par avance du ton de ce papier et de son côté "ni queue-ni tête". Mais bon. :)

erwan a dit…

Je ne peux que valider cette démarche olivier.
Y a vraiment des gens trés bètes dans ce milieu musical. C est assez fou que ces mecs te contactent meme pas pour discuter...
Ils se prennent vraiment pas pour de la merde...
Dommage pour les artistes qui sont les premiers à en patir.

Anonyme a dit…

perso, les rares fois où c'est arrivé, j'ai viré la totalité du poste : ces gens là, c'est clair ne souhaitent pas qu'on parle de leurs artistes ! donc n'en parlons pas !

-Twist- a dit…

Oui tu as peut-être raison. Mais ca m'emmerde aussi. Bref. Je la virerai peut-être tiens.

Anonyme a dit…

deux fois des PR m'ont écrit pour me demander de virer des mp3. j'ai obtempéré bien sûr mais je leur ai répondu que je virais aussi la totalité du post. Y'en a un qui m'a répondu non , pas la peine, le mp3 ça suffit. J'ai dit : si ! si ! faut faire les choses bien, tout le post! na !

-Twist- a dit…

Des PR? Cad?
Et c'était pour quels artistes?
Ben encore, on me demande via mail de virer le son, je ne dis pas: au moins, ça a une certaine logique.

Erwan a dit…

Ah, bien fait pirate! ;-)

Ce qui est marrant c'est que j'ai mis toutes les chansons de la série Always The bridesmaid en écoute chez moi, et aucun problème. C'est le lecteur Deezer qui doit mieux passer.
Sinon je suis d'accord avec le boycott: fini Tv on the radio chez moi, ils n'ont qu'à quitter Universal!

Anonyme a dit…

Tv on the radio et Cat Power. Pour la dernière, je comprends un peu. L'album était tellement mauvais que les types de sa maison de disque préféraient sans doute que les gens l'achètent sur sa réputation plutôt que se rendre compte dès les premiers morceaux lâchés dans la nature que l'achat n'était pas indispensable.

(pr = public relation je suppose)

Mickael Choisi a dit…

Abusé, mais ça vient confirmer la crasse bêtise de cette industrie qui scie allègrement la branche sur laquelle elle est assise !

mbfcs2 a dit…

Et puis c'est surtout dommage comme réaction, parce que j'imagine bien que les lecteurs d'un blog comme le tien sont passionné de musiques, avides de nouveautés ou d'artistes loin des diffuseurs habituels, et que l'écoute est quasi-indispensable dans le cas d'une chronique.
Pour ma part j'ai découvert la grande majorité des derniers artistes pour lesquels je me suis passionné (impliquant achats d'albums et pour certains concerts) grâce à l'écoute de titres sur des blogs. Je ne peux pas être sûr que tout le monde en fasse autant, mais je présume que je ne suis pas le seul et que les artistes en question, loin de vendre à la pelle, ne crachent pas dessus. En plus pour deux titres...
Pour finir, j'émets quand même une réserve sur le besoin d'une qualité meilleure que Deezer, même si je comprends bien que pour apprécier totalement un titre il faut parfois avoir une qualité supérieure ; mais si c'est pour découvrir une mélodie et donner envie justement d'aller en entendre plus, disons susciter l'écoute, pour moi c'est assez. Mais bon, je suis du genre à accrocher sur une mélodie, pour ça Deezer suffit...

dragibus a dit…

quelle bête procédure, stupide et mal polie en plus

bravo !!

MrMeuble a dit…

Bienvenue au club. C'est toujours rageant de voir du temps de rédaction (plus ou moins long c'est sur, mais à leur yeux 2 pages ne vaut pas plus que 3 lignes) gâché par des suppression à la sauvage. C'est vraiment absurde. Les bloggeurs et leurs lecteurs sont des passionnés qui achètent, ça me semble évident. Ceux qui n'achèteront jamais rien arrivent rarement sur nos blogs de toute façon, ils se contente de youtube et deezer. Cette politique de suppression sauvage me dégoutte. Il y a quelque temps, après avoir découvert Jamaican Boy (par bost & bim, le remix/reprise d'Estelle et Kanye West) j'ai eu envie de le faire partager à tout le monde, hop je propose le mp3, 2 heures après, je reçoit un mail du groupe lui même qui demande de le supprimer, ça m'a presque fait plaisir de le faire dans la minute (et mettre un lien deezer à la place), car j'imagine que le mec a compris la démarche, et qu'il sait parfaitement que c'est souvent quelques centaines ou milliers de bloggers et autres happy fews qui peuvent "lancer une tendance".
D'autres n'ont vraisemblablement pas encore compris que c'est les personnes qu'ils emmerdent qui achètent encore leur disques.
En tout cas la lutte n'est pas finie. Sur les conseils de Infrasons, je recommande d'enregistrer le code Html de tes messages, ça peut toujours servir....

-Twist- a dit…

@ Erwan: ben oui, c'est bien ça: deezer, ils s'en foutent car on peut pas télécharger la musique. D'un autre coté, là, prendre le titre mis en streaming, faut un poil chercher pour le prendre. Et le mec capable de le faire, il trouve les 3 Eps en un rien de temps. Donc c'est débile.
Pour ton papier, par contre, je croyais que tu avais mis des mp3 directement en ligne...
Sinon, pour les groupes genre TV On The Radio, tout pareil.

-Twist- a dit…

@ Anonyme: Ah ok. Donc, TV On The Radio, mais pour ce disque là, 'Dear Science'? Où déjà pour le précédant? Pour le Cat Power, tu m'étonnes. Ca ne peut-être que ça. Et pourtant, le premier titre que Matador avait mis en ligne était très bon. Alors que la suite... Dans le genre arnaqueur, Matador se posait là tiens...

-Twist- a dit…

@ Mickael: Tu m'étonnes John. Ils ont raté le virage du net, s'en foutant comme moi du dernier Guns. Et voilà, ils l'ont mauvaise car ils ont un retard qu'ils ne combleront jamais et surtout en ayant une attitude vindicative et assez odieuse... Ridicule.

-Twist- a dit…

@ Mbfcs2: Oui, pour deezer, ça suscite l'écoute, et c'est déjà énorme. Mais par ex, personnellement, quand je mets un titre dans le lecteur de Track of The Day, même s'il est déjà dispo, j'essaie de le reuploader pour qu'il ait un meilleur son. Ecoute les Miossec dispo dessus (c'est un des nombreux exemples), c'est à pleurer la qualité du son...

-Twist- a dit…

@ Dragibus: c'est un peu ce que je leur reproche: un mail c'est pas compliqué hein: tu écris, pouf j'enlève et on en parle plus. Parce que moi dans l'absolu, ça ne me gène pas de le supprimer.
Fondamentalement, faudrait que je demande à chaque fois à l'artiste si ca gene que je mette un titre en ligne. Mais on ne s'en sort plus (et surtout on n'y arrive pas).

-Twist- a dit…

@ MrMeuble: Voilà, j'aurais aimé que ça soit pareil que toi. Mais bon, c'est pas grave hein. Maintenant, je ferais gaffe. Et pour le coup d'enregistrer le code HTML, c'est pas con. On m'a parlé aussi d'aspirateur de blog qui t'enregistrent tout ce que tu as sur ton blog. Qqn en saurait plus?

Erwan a dit…

Sinon il y a une option dans les réglages de blogger pour recevoir chaque post dans ta boîte mail dès publication. Pratique!

Chez moi j'avais fait un premier billet sur les Decemberists avec un lien mp3 direct en effet: je n'ai eu aucun problème avec, va comprendre!

mbfcs2 a dit…

Tu as peut-être la possibilité de récupérer la base de données de ton site, qui doit contenir l'ensemble de tes posts ; j'imagine que c'est une option accessible quand tu veux déménager ton blog, par exemple.
Au-delà des problèmes comme celui-ci, ça peut être utile en cas de problème de serveur de faire une sauvegarde (ce dont je doute avec Blogger, mais bon).

-Twist- a dit…

@ Erwan: je viens d'y faire un tour rapide, pas trouvé. Demain, j'ouvrirai les yeux! :)

@ mbfcs2: Oui, il faut que je le fasse. Mais au départ, je voulais faire un bête copié collé du blog à une page word. Et vu que j'ai 180 articles, ca va me prendre un moment. Donc si je peux trouver plus simple... :p

Erwan a dit…

Dans la section Paramètres, onglet Email. Faut tout te dire vraiment... ;-)

-Twist- a dit…

Quand on a des gens qui savent à coté de soit, autant s'en servir. Merci! :)

le roi fou a dit…

*hug virtuel*
Je suis tout à fait d'accord avec l'ensemble de ton post.

1) Ce genre de comportement est complètement idiot et disproportionné. Bâillonner les gens qui vous font de la pub, vous permettrons de vendre du disque, c'est, d'un point de vue marketing, d'une idiotie renversante. Il y a une différence de taille entre mettre un album entier en téléchargement et deux titres, juste pour faire connaître.
"Mais non!" s'écrit-ont dans la salle de réunion "Ce sont des piraaaAAAaaates! C'est notre musique à nous qu'on se fait (toujours) des milliards de $ de profits dessus et ils y touuuuuchent!".
Bien joué les mecs. Belle manière de montrer votre sens du discernement.

2) C'est aussi d'une impolitesse assez navrante.
Un peu l'équivalent (attention, analogie imparfaite) de se retrouver avec les flics chez soi durant une soirée pour cause de tapage nocturne, sans avoir eu un seul mot des voisins à ce sujet avant. Alors que bien sur, si ils l'avaient demandé, on se serait empressé de la mettre en sourdine.

-Twist- a dit…

L'exemple du tapage nocturne est totalement vrai! Je n'ai jamais supporté les flics qui arrivent chez toi parce que tu fais du bruit alors que personne n'est venu te voir pour te demander de baisser (ce que j'aurais fait). Belle analogie.

benoit a dit…

Pour récupérer un post on peut aussi aller dans le cache google du blog. Pour revenir à ta mésaventure, ce genre de pratique me troue le cul ! Quand tu sais que sur google tu as des liens torrent à foison (sans parler des P2P) et que l'on vient de faire chier pour deux malheureux titres en streaming (même pas en téléchargement !!) tu te dis que ces gens là sont out complets ! Mériteraient presque une fatwa et un blackout de leurs artistes sur la blogosphère musique.

Vince a dit…

Bon article qui résume bien tout. Je crois qu'on est tous d'accord...
On m'a supprimé 3 articles aussi, plus un petit mail DMCA...
Deezer je connais pas trop mais en tout cas ca me fait chier de mettre un lecteur si moche sur mon blog.
Par contre, il me semblait que l'encodage 128Kbps correspondait justement au son qualité CD mais je me trompe peut-être...

Aussi, j'avais lu quelque part que la révolution numérique de la musique était préjudiciable aux gros gros artistes qui amassent déjà plein de thunes (genre Johnny Hallyday, enfin je sais pas si on peut appeler ca un artiste...) mais que c'était le contraire pour les "petits groupes" et que en bref, ca faisait au final vivre plus de monde par la musique. Donc effet positif au final pour la musique, mais pas pour l'intérêt capitaliste des majors.

Franchement, sans le net, je ne connaitrais pas neuf dixiemes des artistes que j'écoute et que je vais voir en concert aujourd'hui.

Quant à virer le post, ca fait quand même chier après avoir passé du temps à l'écrire...

Sinon moi je sauvegarde le code HTML à chaque fois, ca prend 30 secondes et ca peut servir... et c'est mieux que le mail envoyé auto car le mail n'est pas renvoyé en cas de modif du post.

Sylvain a dit…

Bien d'accord avec ce qui se dit ici.
J'ai récemment écrit une chronique sur Chromatics, expliquant que la compression mp3 (même en 392) changeait la signification même de l'album.
Cela étant dit, après avoir tenu pendant six mois la position du site musical sans une seule note en écoute, j'ai craqué et me suis mis à Deezer. Hélas, depuis le 10 novembre, on ne peut plus y charger ce qu'on veut. Ce n'est donc pas demain la veille qu'on pourra faire écouter Ed Ball (The Times) ou Felt...
Un petit complément de titres peut être trouvé sur Jiwa, c'est à peu près correct.

Quant aux pochettes, je contourne l'interdiction légale en faisant redessiner (ou peindre) les pochettes par des artistes. Pour le coup, ça fait un site plus beau.

Aux Etats-Unis, il y a le "fair use", où la notion de faire connaître l'artiste qu'on aime est prise en compte. C'est presque moins répressif qu'ici...

Pour ceux qui me feront le plaisir d'une visite, je recommande l'inscription à l'alerte e-mail (en haut à droite), car ma périodicité est un peu flottante... (Tous les 5/6 jours à peu près.)

Sorry pour la pub, et bravo pour votre post !

-Twist- a dit…

@ Vince: La compression cédé, c'est du 320kpbs. Le 128 c'est basse qualité. Enfin ca depend. Mais moi j'ai du mal avec du 128 (et je suis sérieux).
Pour la révolution numérique, ca tue aussi les petits labels aussi. Mais ceux-ci ont plus de visibilité qu'avant. Et puis les nets labels existent aussi. Une histoire très compliqué dans tous les cas. On ne sait pas très bien qui tire son épingle du jeu...

@ Sylvain: Je vais aller checker ton site. Quant à deezer, je ne savais pas qu'ils avaient limité l'upload... Bizarre. Je vais vérifier.

taradict a dit…

le web sherrif est passer par chez moi aussi...

http://www.kdbuzz.com/index.php?2009/01/28/315-le-websherrif-de-passage-sur-kdbuzz

-Twist- a dit…

Bienvenue au club! Quoique bon, pour le coup, ca a été du soft. Petit(e) joueur(euse) va! :p