jeudi 5 mars 2009

The Lonely Island - Incredibad [Universal Republic]

Certains (beaucoup?) d’entre vous regardent peut-être régulièrement les élucubrations de trois joyeux drilles dans une émission américaine diffusée chaque semaine sur NBC. Son nom : The Saturday Night Live Show.

Dans cette émission, Andy Samberg, Akiva Schaffer et Jorma Taccone s’amusent à partir en vrille complet avec quelques guests de renom, la plupart du temps via des chansons aux paroles aussi débiles qu’hilarantes.

Devenus incontournables dans le paysage audiovisuel américain, les trois compères passent aujourd’hui au format album en compilant le meilleur des morceaux composés pour le show et en en intégrant d’autres. La plupart du temps, ce genre d’initiative se révèle souvent d’une inutilité crasse. Sauf ici.

Car ‘Incredibad’ des Lonely Island (leur nom de scène), s’il est un disque ovni, est surtout un album réussi où se mélangent hilarité générale et esthétique hip-hop mainstream pleine de fuck, dick, motherfuckers et autre bitch, produit, entres autres, par Sly & Robbie et Dj Nu-Mark. Rien de moins.

En 19 titres, Andy Samberg, Akiva Schaffer et Jorma Taccone emmènent dans leurs bagages des stars à faire pleurer d’envie plus d’un producteur : Nathalie Portman (qui fait montre d’une hargne et d’une vulgarité irrésistible: «What you want Natalie? (To drink and fight!) What you need Natalie? (To fuck all night!)»), T-Pain (qui part sur un bateau avec les trois lurons et n’en reviens toujours pas avec sa voix autotunée à mort «Yeah, never thought I'd be on a boat // It's a big blue watery road //Poseidon, look at me, all hands on deck //Never thought I'd see the day // When a big boat coming my way // Believe me when I say I fucked a mermaid»), Julian Cassablancas (The Strokes), Norah Jones, Jack Black (qui nous présente un saxophoniste du Tennessee un peu timide). Bref, du délire à toutes les pistes.

Et surtout sur une. Celle qui a fait du trio des célébrités : Dick in a Box, avec Justin Timberlake en featuring (et à mourir de rire). Un titre et une vidéo qui a fait le tour du monde. L’histoire de deux mecs un peu débiles qui, dans une ambiance à la Santa Barbara, expliquent à leurs copines que le meilleur cadeau qu’ils puissent leur offrir, c’est... leurs bites dans une boite:

«Not gonna get you a diamond ring // That sort of gift don't mean anything // Not gonna get you a fancy car // Girl ya gotta know you're my shining star // Not gonna get you a house in the hills // A girl like you needs somethin' real // Wanna get you somethin' from the heart // Somethin' special girl // It's my dick in a box, my dick in a box babe»
.

Un titre qui prend toute son ampleur en vidéo. Car oui, ne le cachons pas, accompagné d’un clip (voir plus bas), ces titres là multiplient par dix leur potentiel d'hilarité.

Mais attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit: le disque se suffit à lui-même. Car en mariant hip-hop explosif (nerd et bas du front) et paroles stupides mais délirantes The Lonely Island font de cet ‘Incredibad’ une franche réussite.
Cet album tient musicalement la route tout du long (même leurs interludes sont funky comme ce Shrooms qui rend hommage à Super Mario) et voit l’auditeur s'esclaffer plus souvent qu’à son tour (certes à condition de comprendre un minimum l’anglais). Surtout, il consacre trois américains pétris d’humour et talent et amoureux de musique. Un Comedy-album crétin et de grande qualité en résumé. (sortie : 10 février 2009)


Son :
Myspace (tous les titres de ce 'Incredibad' sont en écoute. Mais vu que nous sommes ici chez Universal, ce ne sont que des extraits)
Site officiel


Nb : ‘Incredibad’ est disponible en version cd+dvd compilant 8 clips de chansons tirées de l’album. Rien de moins qu’un must-have.

Contrairement à d’habitude, il n’y aura pas de morceaux en écoute. Mais quatre clips. Le célébrissime Dick In a Box avec Justin Timberlake, I’m On a Boat avec T-Pain, l’hargneux Natalie's Rap et – peut-être – le meilleur des 19 titres, Jizz In My Pants (littéralement : «j’ai joui dans mon fut»). Un régal tout du long. Que vous pourrez savourer en lisant les paroles en anglais en cliquant ici (histoire aussi de passer outre la censure des mots un peu vulgaires).

The Lonely Island - Dick In a Box (feat. Justin Timberlake)




The Lonely Island - I'm On A Boat (feat. T-Pain)




The Lonely Island - Jizz In My Pants




The Lonely Island - Natalie's Rap


6 commentaires:

Alhya a dit…

suffit que t'explique (certes longuement, mais ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre!) pour que ça me donne envie de prendre les gars plus au sérieux. Mission accomplie, donc!

babou a dit…

dick in a box c'est quand même du génie.
les costumes ringards début 90's sont parfaits !

-Twist- a dit…

@ Alhya: Je n'avais pas besoin de plus expliquer: tu étais fan avant l'heure! :)

@ Babou: Et Jizz in my pants avec la meuf de la série Las Vegas? :)))

Panda Panda a dit…

Je ne connaissais pas ce Natalie's Rap c'est tout simplement énorme!

le roi fou a dit…

J'agrée à la remarque sur le style vestimentaire dans 'Dick in a Box', suffit de mater le clip de 'Smooth Operator' de Big Daddy Kane pour s'apercevoir que c'est du bon boulot.

Et 'Natalie's Rap' me fait sombrer un peu plus profondément dans mon amour irrationnel pour Natalie Portman. :)

En ce qui concerne l'album, par contre, je ne sais pas si je le choperais. Ces chansons me font marrer, mais de la à digérer tout un disque... Je reste dubitatif. :/

(Et effectivement, Sly & Dunbar sont des fous.)

-Twist- a dit…

@ Panda Panda: Moi aussi je suis super fan. La voir aussi facilement jouer une dégénérée, c'est du génie!

@ Le Roi Fou: Ben si tu as l'occasion, écoute l'album, tu devrais te taper qqs bonnes barrettes de rire.