jeudi 2 juillet 2009

Pumuckl – L’Anecdotiste [Autoproduction]

C’est l’histoire d’un mec qui fait des chansons dans sa chambre ou chez des amis. C’est l’histoire d’un type au talent sûr et certain qui depuis des années déjà aligne les productions renversantes.
C’est l’histoire d’un artiste qui s’appelle Pumuckl.
C’est l’histoire d’un homme qu’il faut écouter.

Pumuckl, pour nos voisins germaniques, c’est le nom d’un petit gnome («kobold» dans la langue de Goethe) animé qui a bercé l’enfance de millions d’allemands depuis 1961. Pour nous français, Pumuckl est le nom de scène de Stéphane Lherault, angevin de son état qui sort ces jours-ci son premier vrai album et premier long format: 'L'Anecdotiste'.

Après quelques mini-Eps, après un Ep où il composait sa première grande chanson (Sommeil Léger, dont la version 2009 figure sur cet album), après un mini-album qui annonçait de belles choses en cinq titres, voilà que Pumuckl saute le pas ; et tout seul – ce type est toujours étrangement boudé par les maisons de disques. Et il fait bien!

Sans se départir d’un son cristallin qui lui sied si bien, sans oublier de continuellement créer des ambiances lumineuses et aériennes, sans renoncer à son chant en français, Pumuckl sort là un premier essai de plus de 40 mns de très haute tenue. Composé de 11 titres, ‘L’Anecdotiste’ comporte cinq chansons totalement inédites et six déjà croisées sur ses productions précédentes ici réenregistrées – notamment Une Vie = Une Seconde, une des chansons marquantes de sa discographie, enregistrée à l’époque de ‘Carbone’, ainsi que la reprise de La Jalousie de la Vierge Marie de Jérôme Minière, cette fois dans sa version définitive.

Apportant ici et là des touches de scratchs, se sentant pousser des ailes urbaines (Haut-Bas), Pumuckl reste cependant dans une electro-pop minimale et vaporeuse, sorte de voyage jusqu’au bout d’un songe éveillé, le sien (ce n’est pas pour rien que le dernier titre s’appelle Berceuse pour Soi). Brillant mais pas clinquant, éclatant mais pas plaqué, ‘L’Anectodiste’ est une confirmation incroyable du talent fou de ce garçon qui n’attend plus qu’une chose : éclater aux oreilles du plus grand nombre. Faites donc tourner le message : c’est l’histoire d’un mec, à Angers… (sortie : juin 2009)

Autoproduit, ‘L’Anectodiste’ est disponible pour 12€ (10€ + 2€ de frais de port) en envoyant un petit mail plein d’amour à Pumuckl à l’adresse suivante : sommeil.leger+at+gmail+.+com. Et entre le packaging fait main et la musique, ça les vaut largement.

Son :
Myspace (Pas moins de 7 titres de ‘L’Anectodiste’ en écoute)
Site officiel

En écoute, exceptionnellement, trois titres, pour mieux vous faire une idée de l’œuvre du monsieur. Expiré, Haut-Bas et Sonore (part. 2). Rien à dire. Rien à rajouter. Juste à écouter. Ici:



9 commentaires:

mehsar a dit…

Mais ditent moi,tres interessante cette zik.
"Expiré" est un délice !!!

-Twist- a dit…

Content que ca te plaise mehsar! Ce mec là a un talent de dingo!
N'hésite pas à le contacter pour en savoir plus!

mehsar a dit…

Ok et puis qui ne tente rien n'a rien... j'y vais !!!

-Twist- a dit…

Tiens moi au courant! :)

Panda Panda a dit…

Très bon au fait, un petit article sur mon blog demain.

-Twist- a dit…

Tu m'en vois ravi. Pumuckl le mérite.

-Twist- a dit…

Et la chronique chez Benzine:

http://www.benzinemag.net/2009/12/15/pumuckl-%e2%80%93-l%e2%80%99anecdotiste/

mehsar a dit…

Cet homme est d'une générosité exemplaire !!!

-Twist- a dit…

Tu m'étonnes John!