jeudi 18 juillet 2019

[Track of The Day] Calexico and Iron & Wine - Follow The Water

Quand sort 'In The Reins' en 2005, Calexico et Iron & Wine sont à l'apogée de leurs carrières respectives : les gars de Tucson enchainent les disques qui reçoivent les éloges de la presse et Sam Beam vient de sortir son 2è album, le chef d’œuvre qu'est 'Our Endless Numbered Days' et qui vient de fêter ses 15 ans cette année. 'In The Reins' est une superbe claque, totalement inattendue et qui voit les deux groupes sortir parmi leurs meilleures compositions.

'Years to Burn', deuxième volet de leurs aventures communes, arrive lui dans un tout autre contexte : 14 ans ont passé et Iron & Wine et Calexico ne représentent plus grand chose. Ils continuent à sortir des disques, mais leurs magies respectives ont tout bonnement disparu - à quelques rares chansons près. Et ce disque collaboratif s'en ressent malheureusement.

Mais ne jouons pas (trop) les pisse-froids : l'ensemble tient la route, forcément. Ces gens là savent écrire des chansons et ont toujours un don pour la mélodie qui fait mouche (Follow The Water, en écoute aujourd'hui, quelle beauté). Et la voix de Sam Beam est toujours une des plus belles choses au monde. Mais on reste finalement assez loin de l'unité et de la beauté transcendante de 'In The Reins'. Si ce disque n'avait d'ailleurs pas existé, sans doute que cet avis serait plus positif, car 'Years to Burn' a de vraies bonnes chansons et de sacrés beaux moments. Mais si comparaison n'est pas raison, elle n'en reste pas moins au désavantage du plus récent des deux albums. Les années passent, que voulez-vous.

Album : Years to Burn
Année : 2019
Label : Sup Pop


En écoute dans les playlists Spotify et Deezer à gauche


En plus des playlists Spotify et Deezer (colonne de gauche de ce blog), Follow The Water de Calexico and Iron & Wine est également en écoute ci-dessous :



Autre chanson tirée de 'Years to Burn' de Calexico and Iron & Wine, voilà What Heaven's Left, chanson qui ouvre 'Years to Burn' :



Aucun commentaire: