jeudi 11 septembre 2008

Get Well Soon – Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon [City Slang]

Vous avez déjà imaginé ce que pourrait donner une réunion, dans un même lieu (disons un studio d’enregistrement pour être original) d’Arcade Fire, Beirut, The National, Venus, Arab Strap et Radiohead, qui n’auraient alors qu’un seul but en tête : enregistrer un disque en commun et qui leur ressemble à tous ? Hormis le fait que cela pourrait tourner rapidement en une guerre de tranchées et d’égos assez délicate à gérer, cette assemblée aurait une chance d’accoucher de quelque chose qui ressemblerait à ‘Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon’, le premier album de Get Well Soon.

Get Well Soon. Le groupe d’un seul homme, Konstantin Gropper, multi instrumentiste de 25 ans, qui suit des études de philosophie (ce qui se ressent beaucoup dans les paroles de l’album) à Berlin. Qui après quatre Eps – passés inaperçus, en tout cas du côté d’I Left Without My Hat – et deux années à travailler dessus, sort enfin son premier disque, et chez City Slang s’il vous plaît!

Un premier opus aux mélodies qui font mouche. ‘Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon’ est une très grande réussite, une de celles qui figureront tout en haut de mon top de fin d’année. Un disque riche. Très riche. D’influences – essentiellement celles citées plus haut – parfaitement digérées et qui n’étouffent pas l’inspiration de son auteur ; d’arrangements délicats ; de cordes et de cuivres divins ; de quatorze titres et d’une heure (pile !) de musique, mais qui s’avèrent tout sauf un tue-le-disque, comme trop souvent avec les albums qui ne veulent jamais finir.

Au fur et à mesure que l’album s’égrène, on retrouve dans cet album taille patron la trompette de Beirut, la folie d’Arcade Fire, la voix de Thom Yorke, la pop belge de Venus, les mélodies de The National, les ambiances contemplatives de certaines musiques de film et un peu de musique classique. Un melting-pot déroutant mais assumé, qui navigue entre pop, rock, musiques d’Europe de l’Est et post-rock. Toujours avec ce souci mélodique et de l’arrangement parfait. A tomber on vous dit. (sortie : 18 janvier 2008)

Son :
Site officiel
Myspace (six titres de ‘Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon’ dont la reprise d’Underworld, Born Slippy)

Deux titres en écoute : Christmas In Adventure Parks et son banjo entêtant, et We Are Safe Inside While They Burn Down Our House, un titre que Radiohead auraient pu écrire s’ils ne s’étaient pas endormis sur leurs lauriers (malheureusement, plus en écoute).


Et pour finir le clip de If This Hat Is Missing I Have Gone Hunting, datant de 2007 (peut-être le morceau au plus grand potentiel de single, titre qui prouve surtout que je ne suis pas le seul à avoir des problèmes de chapeau), ainsi que celui de Witches! Witches! Rest Now In The Fire:

Get Well SoonIf This Hat Is Missing I Have Gone Hunting



Get Well Soon Witches! Witches! Rest Now In The Fire


7 commentaires:

Erwan a dit…

Chouette album en effet, l'album surprise qui débarque sans prévenir, et qui fait bien plaisir du coup!

benoit a dit…

cet album commence à monter tut doucement en puissance et même si si ça rappelle un peu trop par moment les gimmicks de groupes comme Beirut ou Radiohead, ça reste tout de m^me de la très bonne msusique !

-Twist- a dit…

En fait, oui il débarque un peu de nulle part. Et poum. C'est vrai que les influences sont quand même bien présentes. Il prend même des tics vocaux on dirait parfois, pour mieux coller aux groupe qui l'ont influencé. Mais ça ne gâche pas mon plaisir.
Qqn avait écouté les Eps sortis avant?

Philou a dit…

Je me suis pris une grosse claque en écoutant ce disque.
C'est tout simplement beau.

-Twist- a dit…

J'ai écrit une chronique pour Benzine de l'album. Et un certain Odilon écrit un commentaire intéressant. Qqn confirme?

http://www.benzinemag.net/2008/10/24/get-well-soon/

"Superbe album assurément mais un petit souci surnage pourtant qui jette une ombre, légère, sur cette presque absolue réussite : “People Magazine Front Cover” que l’on a qualifié de titre “à la Radiohead” toute cette année est quasi entièrement pompé sur le “Kyrie” de la “Misa Criolla” composée par Ariel Ramirez au début des années 60.
Oeuvre majeure du folklore argentin, ce chant religieux a été composé suivant les rythmes traditionnels du folklore argentin et Ariel Ramirez choisit pour l’interprétation chantée le groupe Los Fronterizos, alors au sommet de popularité; une version très originale et belle qui a enrichie le folklore argentin, lui donnant une notoriété universelle.
Konstantin Gropper a dû trouvé ce disque, absolument magnifique au demeurant, dans la discothèque de son père. Il semble avoir beaucoup écouté la première plage notamment …
J’espère qu’il a pensé à lui rendre ! j’espère surtout qu’Ariel Ramirez, octogénaire aujourd’hui mais sans doute très riche des millions de disques vendus de sa “Misa” ne lui cherchera pas des noises … Tout de même un peu gonflé le Konstantin, trouvez pas ?"

KaoKonnection a dit…

Pour info, Get Well Soon sera en concert à la salle du Kao, le lundi 4 mai prochain, avec Dear Reader en première partie. Une soirée qui promet beaucoup! ^^

KaoKonnection a dit…

Précision utile: c'est à Lyon que cela se passe. :)