mardi 6 avril 2010

Net Emergence 'Avril 2010': Phillious Williams, Ann Arbor et Colt Silvers


Après avoir élu les excellents The Captain and Me (je suis à l'heure où j'écris ces lignes en train d'écouter quelques unes de leurs chansons, ce groupe a tout pour lui, c'est fou) le mois dernier, l'utopie musicale imaginée par Valoche est de retour avec l'élection de «L'Artiste Net Emergence Avril 2010».
Une élection au classement final qui, pour une fois, ne rejoint pas totalement mes choix personnels. Il n'empêche, une édition d'avril plutôt de bonne tenue, quelques belles découvertes (j'y reviendrai en fin de papier) et un trio gagnant.




C'est Colt Silvers qui prend la médaille de bronze. Un groupe alsacien, créé en 2008 qui, selon la bio, «élabore un indie-rock généreux, entre éclaircies pop, nappes électro soyeuses et dissonances frétillantes, parsemées ça et là de voix angéliques». J'avoue ne pas avoir réussi à rentrer dans leur univers, selon moi trop confus, brouillon pour être vraiment intéressant. Bref, ca ne me parle pas plus que ca, à un Hot Metal Snakes près (et de haute volée il faut le dire).
Myspace

Et si Ann Arbor, petite ville du Michigan aux États-Unis, allait connaitre un début de célébrité grâce à un quintette belge? Pour l'instant non signé, Ann Arbor, mené par la jolie voix de Véronique Jacquemein, en a en tout cas le potentiel. Oh, pas celui de devenir un groupe incontournable, immense, vendant des disques comme d'autres vendent des Ipad. Mais quand même.
Gros coup de cœur personnel de la sélection, Ann Arbor me parle beaucoup. Alors oui, c'est peut-être déjà vu ou déjà entendu, mais mince: c'est beau, bien orchestré, avec cette voix un brin rocailleuse et vraiment touchante. Une sorte de Tom McRae (époque premier album), version femina. Les deux chansons sur leur myspace sont une grande réussite.
Myspace



La médaille d'or revient, et ce largement au niveau des voix, à Phillious Williams, anglais à la tronche de Bruce Willis. Il définit sa musique comme du «UK Heavy Western» et on comprend mieux ce qu'il veut dire quand on écoute ses chansons.
Si on devait définir sa musique, ça se rapprocherait d'un Calexico bluesy-rock très mélancolique. Notre homme a dans sa besace quelques belles compositions (The Mexican Lesbians, Oh My Old Love). Pas révolutionnaire, pas dément, Phillious Williams mériterait aussi d'être mieux enregistré. Mais au final, jolie découverte. Il y a du talent ici, pour sur.
Myspace
(crédit photo: Gary Keenan)



Avant de finir, petit retour sur 2 groupes qui m'ont bien plu dans cette sélection du mois d'avril de Net Emergence: [mue] et Nine'O'Nine.
Pour [mue], quand j'ai lu la rapide bio du groupe sur la page de présentation de la sélection, j'ai eu peur. «Trip-hop». Les mots sont lâchés. Le genre très casse-gueule et confinant la plupart du temps à un ennui le plus total.
Et puis au final, non. Belle surprise. Pas si trip-hop que ça, basé sur un piano et duo voix dont celle de la fille rappelle celle de Macy Gray. Bien emmené, bien composé et, c'est le principal, pas lounge (donc chiant) pour un sou.
Myspace
(crédit photo: René Maury)



Quant aux Nine'O'Nine, ils proposent un mélange de garage sonnant très sixties et de rock old-school (début 1960). Et on sent chez eux que 1) ils ont écouté beaucoup de bien bonnes choses et que 2) ils ont pas mal taffé pour sortir des compositions avec ce son vintage qui va bien.
Myspace
(crédit photo: charlex.deviantart.com)



Au final, un podium que je n'approuve pas totalement mais une sélection qui aura permis quelques jolies découvertes. Et c'est bien là la principal.
Il ne vous reste donc plus qu'à vous jeter sur les myspace du trio de tête (surtout Ann Arbor, j'insiste) et visiter la page de la sélection d'avril ici même.

La page de sélection pour «L'Artiste Net Emergence Mai 2010» devrait être en ligne mercredi ou jeudi, à cette adresse: http://www.net-emergence.org/

A vous de faire vivre cette belle utopie musicale par vos écoutes, vos commentaires, vos votes sur la page du site; ou même en proposant un groupe.

3 commentaires:

Lo a dit…

Hello
Ca c'est du billet bien commenté, je dois avouer avoir eu les memes préférences avec bien sur un coup de coeur pour Phillious Williams.
Je suis assez d'accord pour leur son qui mérite mieux meme si ca rend un coté craquelé viellot pas moche.
En plus de temps en temps ils mettent des démos sur le bord du lit a l'arrache au son qui grésille vachement chouettes (tramadol cowboy en ce moment)

nine a dit…

Le concept de Net Emergence est vraiment sympa, en tout cas.

-Twist- a dit…

@ Lo: Non ca rend pas ca moche on est d'accord. Mais je pense que ces chansons méritent un coté un peu moins crado, un peu plus propret (mais pas dans le mauvais sens du terme).

@ Nine: Ouais, Valoche a eu une super idée là dedans. Je pense que ca peut franchement prendre de l'ampleur ce truc.