mardi 25 octobre 2011

[Track of The Day] Kwoon - The Last Trip Of A Drunken Man

Deuxième étape de cette french week débutée hier avec 'Hum' des Cornflakes Heroes, avec Kwoon.
Kwoon. Voilà un groupe bien mystérieux et auteur d'un grand émoi musical chez moi avec leur 'Tales and Dreams' qui portait bien son nom. Mystérieux quant à la personnalité de Sandy, le chef de file de l'histoire, qui met en avant sa musique plutôt que lui même ou des membres de son groupe.
Mystérieux aussi quant au fait que le groupe malgré de bien beaux efforts ('Tales and Dreams' donc mais aussi le tout aussi sublime 'When The Flowers Were Singing…') continue d'auto-produire ses albums. Choix personnel? Incapacité d'un label digne de ce nom d'offrir à ce groupe une visibilité plus forte? Nul ne le sait.

Deux ans après son dernier album, Kwoon revient avec 'The Guillotine Show Ep', un Ep qui voit Kwoon continuer à tracer sa route, surement mais simplement. S'éloignant peu à peu du post-rock/ambiant qui les a fait connaitre. alternant chanson qui est leur marque de fabrique (The Last Trip Of A Drunken Man est à ce titre là un régal) et chansons plus nerveuses (Emily Was a Queen, The Guillotine Show), Kwoon confirme une nouvelle fois tout le talent qui vit dans ses mains.

Cerise sur le gâteau, le groupe propose une relecture acoustique de son «tube» I Lived On The Moon. Et prouve par la même qu'elle est une grande chanson (en plus d'avoir un clip délicieux)

Kwoon reste encore aujourd'hui le secret le mieux gardé de France. Il serait temps que l'on s'en rende compte et que le public lui tresse les lauriers du succès qu'il mérite. Car cet Ep est une nouvelle fois divin.

Album: The Guillotine Show Ep
Année: 2011
Label: -


Vous pouvez vous procurer 'The Guillotine Show' sur le site officiel de Kwoon.


En plus de The Last Trip Of A Drunken Man, deux chansons à déguster. Emily Was a Queen et Bird, à la construction Kwoon-ienne mais au résultat toujours aussi brillant:



3 commentaires:

Bojolpif71 a dit…

Excellent Ep en effet . Grand merci pour cet article , la couverture médiatique du groupe étant moins large (euphémisme) que pour certaines œuvres de groupes anglo-saxons dont on va nous rabâcher les oreilles dans les semaines à venir....

-Twist- a dit…

Moi surtout ce que je ne comprends pas, c'est comment ils font pour ne pas être signés. Je pense vraiment que c'est un choix. Parce que sinon, y a des baffes qui se perdent coté label...

Anonyme a dit…

Ils sont signés sur le label français "Fin De Siècle" pour les éditions vinyles.