vendredi 29 novembre 2019

[Track of The Day] The Get Up Kids - Lou Barlow

Décidément, les gloires du rock indé des années 90 ont le vent en poupe. Après Beabadoobee qui rêvait d'être Stephen Malkmus, voilà The Get Up Kids qui consacre sur son dernier album en date 'Problems' (sorti en mai dernier) une chanson à Lou Barlow. Enfin, en tout cas, quelques vers et un titre (Lou Barlow, what else ?).

Cachée au milieu du sixième album de ces américains du Kansas, cette chanson commence ainsi : « I saw Lou Barlow on the street. I don't think he noticed me. I started humming all his songs, you refused to sing along ». Point de rupture, ce refus de fredonner les chansons de Dinosaur Jr. ou de Sebadoh est le point de rupture pour le chanteur qui fait dériver le morceau sur une histoire d'amour compliquée et en péril.

Punk à roulettes, indie-rock avec ce qu'il faut d'émo pour rendre le tout catchy à souhait, Lou Barlow a même débouché sur un clip avec... le vrai Lou Barlow, tourné à la va-vite lors d'une rencontre impromptue entre ce dernier et The Get Up Kids. Et si Lou Barlow ne fera sans doute jamais carrière dans le cinéma, le résultat est quand même, là aussi, très cool. « I saw Lou Barlow on the street I don't think he noticed me ».

Album : Problems
Année : 2019
Label : Big Scary Monsters


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Lou Barlow de The Get Up Kids est également en écoute ci-dessous :



Le clip de Lou Barlow de The Get Up Kids avec donc Lou Barlow est à voir ci-dessous :




jeudi 28 novembre 2019

[Track of The Day] Omni - Present Tense

Au sortir d'un bon concert finalement très punk (avec ce côté DIY que cela convoque) de The Gotobeds il y a quelques jours au Sonic, et alors que nous étions quelques uns à bavasser sur le pont de la péniche lyonnaise avant de rejoindre nos pénates, le nouveau guitariste du groupe est venu nous rejoindre fumer une cigarette. Et après quelques échanges et l'avoir remercié pour la soirée, nous en sommes venus à parler d'Omni, groupe qui passait quelques jours plus tard dans la même salle. Et il fut dithyrambique, en nous expliquant que c'était l'un des meilleurs groupes du monde, tout simplement, et que nous ne devions surtout pas les rater.

Deux jours plus tard, j'étais au même endroit, une même bière entre les mains, mais avec, devant moi, seulement trois musiciens. Omni donc, groupe d'Atlanta à côté duquel je suis implacablement passé jusque là. En tout cas de ses deux premiers albums (chez Trouble In Mind). Mais pas de son dernier donc, 'Networker', chez Sub Pop cette fois. Un disque de post-punk, mais dans l'acception de Television ; et pas qu'un peu tant la guitare sonne ici souvent comme celle de Tom Verlaine sur 'Marquee Moon'

Derrière un côté art-punk qui prend son temps, 'Networker' n'est pas le genre d'album immédiat. Fait de rupture de mélodies, de renversements de tempo, de riffs répétitifs, d'une drôle de langueur et d'une production toute cotonneuse, il ne révèle ses saveurs qu'au fur et à mesure. Mais une fois qu'elles sont libérées, il devient vite une drogue à l'accoutumance.

Album : Networker
Année : 2019
Label : Sub Pop


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog


En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Present Tense d'Omni est également en écoute ci-dessous :


Autre chanson de 'Networker' d'Omni en écoute, voilà Sincerely Yours :


Et pour finir, voilà les clips de deux des premiers singles tirés de 'Networker' d'Omni : Sincelery Yours et Courtesy Call :




mercredi 27 novembre 2019

[Track of The Day] Jay Som - If You Want It

La pochette n'est pas sans rappeler 'Les Mondes Engloutis' de Nina Wolmark - et surtout de mon enfance. La voix est belle, plutôt pure. Les mélodies sont travaillées, les guitares, parfois slide, sont maîtresses d’œuvre mais sans jamais en faire trop, les chansons très souvent en évolution, ne se laissant jamais se reposer sur leurs lauriers (le meilleur exemple étant If You Want It, en écoute aujourd'hui). Et Melina Duterte (aka Jay Som) une jolie découverte.

'Anak Ko' est le troisième album de l'américaine d'origine philippine, avec beaucoup d'idées, peu de ratés (Devotion, tout de même), un mélange des genres bienvenus, entre pop, folk, dream-pop voire r'n'b (Tenderness), le tout dans une ambiance plutôt nineties (Superbike aurait sans doute cartonné en 1995) qui n'est pas pour - me - déplaire.

Album : Anak Ko
Année : 2019
Label : Lucky Number


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), If You Want It de Jay Som est également en écoute ci-dessous :


Autre chanson d''Anak Ko' de Jay Som, voilà Crown :



Pour finir, deux des clips tirés de ce 'Anak Ko' de Jay Som : Superbike (qui aurait sans doute fini sur la BO de 'Dawson' à l'époque) et Nighttime Drive :




lundi 25 novembre 2019

[Track of The Day] Phoebe Bridgers - Georgia Lee (Tom Waits cover)

Parmi les très nombreux artistes cultes que je ne connais pas (ou à peine), veuillez faire entrer Tom Waits, le californien à la voix si rocailleuse. Possible que cette compilation 'Come On Up To The House : Women Sing Waits', composée (comme son nom l'indique) uniquement de reprises chantées par des femmes, puisse m'aider à me plonger vraiment dans sa discographie.

A la troisième place, on trouve la reprise de Georgia Lee, chanson que l'on trouve sur l'album 'Mule Variations', sorti en 1999, par la formidable Phoebe Bridgers, adorée dans ces pages. L'histoire terrifiante d'une jeune fille noire de 12 ans, Georgia Lee Moses, retrouvée morte dans un fossé et dont on a commencé à s'inquiéter de sa disparition uniquement quand son corps a été découvert.

Sans doute moins habitée que la version originale de Tom Waits (voir plus bas), la reprise de Georgia Lee de Phoebe Bridgers n'en est pas moins sublime, touchante et d'une tristesse insondable. Et les paroles ont le même impact : « And why wasn't God watching? Why wasn't God listening? Why wasn't God there for Georgia Lee? ».

NB : Pour en savoir plus sur cette chanson et l'histoire de Georgia Lee Moses, cet article est à lire.

Album : Come On Up To The House : Women Sing Waits
Année : 2019
Label : Dualtone


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Georgia Lee de Tom Waits, reprise par Phoebe Bridgers, est également en écoute ci-dessous :


Et pour la bonne bouche, voilà la version originale de Georgia Lee, par Tom Waits donc :



vendredi 22 novembre 2019

[Track of The Day] Modest Mouse - Ice Cream Party

L'histoire est simple : Isaac Brock (chanteur de Modest Mouse) organise une soirée « glace » chez lui. Et il nous invite chez lui. Enfin « nous », c'est peut-être vite dit. Disons qu'il a plutôt dans l'idée d'arriver à convaincre une « pretty pretty » à venir le rejoindre.

Voilà en gros le topo d'Ice Cream Party, dernier single en date des américains de Modest Mouse ; groupe qui se fait discret depuis une grosse dizaine d'années, sortant quelques chansons par-ci (deux cet été, sur un 45-tours) et un album par là (le plutôt réussi 'Strangers To Ourselves' en 2015). Une chanson au tempo lent, langoureuse et sans équivoque sur son sens « caché ».

Album : -
Année : 2019
Label : Epic


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Ice Cream Party de Modest Mouse est également en écoute ci-dessous, via leur clip :



jeudi 21 novembre 2019

[Track of The Day] Halloweens - Ur Kinda Man

Parfois, on a envie d'écrire sur une chanson à cause de quelques vers. Ur Kinda Man est de celle-ci.

Il est un des deux morceaux dévoilés de Halloweens, nouveau groupe qui ne fait pas dans le death metal mais dans une pop classique. Et qui est surtout le side-project de Justin Young et Timothy Lanham, respectivement chanteur et guitariste/clavier de The Vaccines.

Ur Kinda Man n'est pas forcément renversante. C'est juste une belle chanson en forme de déclaration d'amour, tout au piano, et sur laquelle on trouve ces paroles bien tournées : « I thought about death everyday of my life, guess I’ll think about life when I’m dying ». Et que voulez-vous, en ce jeudi, cela suffit amplement à mon bonheur.

Album : Hannah, You're Amazing Single
Année : 2019
Label : -


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Ur Kinda Man de Halloweens est également en écoute ci-dessous :


L'autre chanson dévoilée par Halloweens est Hannah, You're Amazing. C'est une bluette sympathique. Voilà son clip :



mercredi 20 novembre 2019

[Track of The Day] Denison Witmer - River of Music

Vous vous souvenez de Music Was My First Love, le tube de John Miles, très belle chanson à tiroirs, qu'enfant/adolescent j'étais persuadé qu'elle avait été utilisée pour le générique de l'émission 'Champs-Elysées' de Michel Drucker ? Elle se terminait par ces mots : « To live without my music would be impossible to do. In this world of troubles, my music pulls me through ».

Le River of Music de Denison Witmer, single qui pourrait se retrouver sur un double-album à venir courant 2020, en est l'alter ego ; sans doute pas musical (on est chez Asthmatic Kitty, maison mère de Sufjan Stevens, et ici il est plus question de folk-pop très joliment arrangé que d'explosions pop) mais textuel. Car cette chanson exprime l'importance qu'a la musique chez beaucoup de gens (dont votre serviteur) : « Lay me down on a river of music, and push me back out into myself. To the chime of a guitar, the shake of a drum, the walk of a piano, the voices that hum. Lay me down. Where would I be if I didn’t have music? ». Et la réponse à la dernière question s'impose : sans doute nulle part.

Album : -
Année : 2019
Label : Asthmatic Kitty Records

Acheter

En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), River of Music de Denison Witmer est également en écoute ci-dessous :



lundi 18 novembre 2019

[Track of The Day] Adam Green - Reasonable Man

Depuis un excellent album avec Binki Shapiro, sorte de retour en flamme d'un des artistes cultes des années 2000, Adam Green avait disparu des radars jusqu'à l'an passé et la sortie de la bande originale du film du même nom 'Aladin', long métrage réalisé par ses soins, entre carton pâte et do it yourself (il est disponible gratuitement sur sa chaine youtube).

'Engine of Paradise' ne fait pas exception à ses derniers albums solo. Un disque musicalement plan-plan, où Adam Green chante, à moitié comme un crooner d'anti-folk, invite quelques hôtes de marque (Florence Welch de Florence and the Machines, Jonathan Rado de Foxygen), produit en plus de l'album un comic book intitulé 'War and Paradise' (à télécharger gratuitement sur son site), sans que cela suffise pour autant à rendre le tout intéressant.

Néanmoins, car il y a un néanmoins, reste Reasonable Man, morceau qui clôt l'album. Chanson la plus longue de 'Engine of Paradise' (seulement 2'53", ça vous donne une idée), elle est la seule qui retrouve un peu d'ambition et que la mélodie, les chœurs et quelques paroles rendent éminemment attachante.

Album : Engine of Paradise
Année : 2019
Label : 30th Century Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Reasonable Man d'Adam Green est également en écoute ci-dessous :


Le clip du premier single de cet album d'Adam Green, soit la chanson titre Engine of Paradise :



vendredi 15 novembre 2019

Fun Fun Funeral - Everything Is Ok [October Tone Records / Araki Records]

Nouveau venu sur la scène pop lyonnaise et française, Fun Fun Funeral, malgré l'ambition de sa musique, n'est « qu'un » duo, composé de Dean Spacer (anglais de son état, notamment croisé dans Clara Clara) et Clément Sbaffe (une des merveilleuses personnes derrière Satellite Jockey).

Au programme de leur premier album 'Everything Is Ok', une pop faite de bric et de broc (le duo lui même définit sa musique comme de la freak folk et de la weird pop), qui convie au festin beaucoup de fantômes et d'influences : Animal Collective (et notamment Panda Bear) apparait être le plus évident. Mais aussi Arcade Fire, tant les références semblent nombreuses : le nom du groupe, le titre de l'album ('Everything Is Ok' répondant au Everything Now des canadiens) et quelques passages musicaux et vocaux.

Vous en voulez d'autres ? Difficile d'écouter cet album de Fun Fun Funeral sans penser à Deerhunter, MGMT, voire Tunng, (j'ose) MiNORS et surtout The Dodos, Born Ruffians et autres groupes des années 2000 aimant une pop-folk qui mise beaucoup sur les rythmiques qui partent dans le zig et reviennent dans le zag.

Oui, tout ceci fait un sacré name-dropping, mais il y a vraiment un peu de tout cela dans ce 'Everything Is Ok' de Fun Fun Funeral, sans que cela enlève pour autant au groupe sa singularité. Un premier album assez impressionnant, porté par une production aux mille et un détails - organiques -, au canevas mouvant et aux mélodies qui fourmillent d'idées. Décidément, la pop française actuelle s'écrit beaucoup entre Saône et Rhône. (Sortie : 25 octobre 2019)

Plus :
'Everything Is Ok' de Fun Fun Funeral est en écoute sur leur page bandcamp
'Everything Is Ok' de Fun Fun Funeral est à l'achat sur leur page bandcamp
'Everything Is Ok' de Fun Fun Funeral est également disponible sur les pages bandcamp d'October Tone Records et d'Araki Records
'Everything Is Ok' de Fun Fun Funeral est notamment en écoute sur Spotify et Deezer 

Trois titres de 'Everything Is Ok' de Fun Fun Funeral en écoute. Elba Sea pour commencer (également en écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc). puis Blood Moon. Et le très Seeds :





Le clip de Brazil, le premier single extrait de 'Everything Is Ok' de Fun Fun Funeral :



jeudi 14 novembre 2019

[Track of The Day] Alpaca Sports - Letters

Parce que les chansons d'amours déçues sont toujours les plus touchantes et souvent les plus belles, délectons nous donc de Letters, très belle face-B du duo suédois Alpaca Sports. Une bluette mélancolique qui raconte l'histoire d'un amour perdu et tous les tourments et regrets qui l'accompagnent :
« I won’t cry, I’ll just tell myself, it wasn’t meant to be ; but still I close my eyes and wonder why I let you slip away, I should’ve done something, said something, that made you change your mind. But now your gone... ». Cœurs brisés s'abstenir.

Album : Saddest Girl In The World Single
Année : 2019
Label : Elefant Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Letters d'Alpaca Sports est également en écoute ci-dessous :


Le clip de Saddest Girl In The World, dernier single en date de l'album d'Alpaca Sports sorti l'an passé :



mercredi 13 novembre 2019

[Track of The Day] Seabear - Waterphone

Quelques notes cuivrées pour ouvrir la chanson puis la mélodie arrive : le premier titre en 9 ans des islandais de Seabear s'annonce poliment avant de dérouler un titre très pop, mélodieux à souhait, fiévreux par moment, où les mêmes cuivres refont leur apparition sur la fin.

Seabear n'a pas changé. Le doigté du groupe pour les belles mélodies n'a pas disparu. Et les voir revenir aux affaires (un album pour 2020 ? Morr Music semble y croire) est une jolie nouvelle ; qu'on aurait tort de la bouder. 

Album : -
Année : 2019
Label : Morr Music


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Waterphone de Seabear est également en écoute ci-dessous :


Et comme tout retour qui se respecte, ce Waterphone de Seabear a également un clip :




mardi 12 novembre 2019

[Track of The Day] Swans - What is This?

J'essaie au maximum de ne pas parler d'un même album deux fois dans ces pages. Il y a assez de bons disques ou de bonnes chansons qui sortent chaque semaine pour ne pas se répéter. Une fois n'est pas coutume, faisons fi de cette convention qui est mienne et mettons en une ce jour What Is It?, un des morceaux du dernier album en date de Swans, 'leaving meaning.' dont il a été question ici il y a quelques semaines lors de la sortie du premier extrait, It's Coming It's Real.

Et si ce titre est l'apogée du disque (très réussi d'ailleurs, entre lumière et langueur), What is This? et ses atours pop (presque étonnant pour Swans mais qui n'aurait pas dépareillé sur 'We Are Him' d'Angels of Light), sa mélancolie et sa progression musicale est un excellent challenger. « Nothing can stop us from becoming nothing now, nothing can stop us from becoming nothing now... ». Diable, quelle beauté !

Album : leaving meaning.
Année : 2019
Label : Young Gods Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), What is This? de Swans est également en écoute ci-dessous :



lundi 11 novembre 2019

[Track of The Day] The Natvral - You Looked Like A Portrait (Dear Nora cover)

C'était dans l'air du temps, surtout depuis les envies d'ailleurs du leader du groupe, Kip Berman, mais c'est désormais officiel : The Pains of Being Pure at Heart ne sont plus.

Et on avait beau s'en douter, c'est toujours un peu triste de voir définitivement mettre la clé sous la porte un des groupes qui a le plus compté pour soi. Je pense que j'ai chroniqué (et acquis) quasiment toute leur discographie dans ces pages, évitant juste de m'arrêter sur leur dernier album, le raté 'The Echo of Pleasure' (mais vu les départs de membres originaux, ce n'était plus vraiment un disque des Pains). Pierre Francou exprime d'ailleurs très bien à quel point ce groupe a pu compter :


Pour autant, Kip Berman n'en a pas fini avec la musique, et continue de faire vivre son projet solo, The Natvral. Ici, pas d’envolées particulières, de shoegaze ou de guitares merveilleusement emballées. On fait dans le simple, dans le nu, presque dans l'intime - bien qu'électrique. Et son nouveau single You Looked Like A Portrait (une reprise d'un groupe de Portland appelé Dear Nora), annoncé en parallèle de la fermeture de la boutique Pains, ne déroge pas (ou peu) à son premier Ep sorti l'an passé, 'Know Me More Ep'
 
Alors oui, The Pains of Being Pure at Heart sont morts. Mais pour paraphraser ma chanson préférée du groupe, Tomorrow Starts Today pour Kip Berman. Et c'est peut-être là le principal.

Album : -
Année : 2019
Label : Painbow Records


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), You Looked Like A Portrait de The Natvral est également en écoute ci-dessous :


Et pour ceux qui voudraient écouter la version originale, voilà donc You Looked Like A Portrait par Dear Nora :


 

vendredi 8 novembre 2019

[Track of The Day] Dry Cleaning - Dog Proposal

Nous étions au nord de Londres lundi pour la découverte de Sorry. Descendons donc de quelques kilomètres pour rejoindre le sud de la capitale anglaise et rencontrer Dry Cleaning. Et faire là aussi les présentations.

Dry Cleaning donc, quatuor composé de  Florence Shaw, Lewis Maynard, Nick Buxton et Tom Dowse, et qui compte deux Ep au compteur, le dernier, 'Boundary Road Snacks and Drinks EP', datant du 25 octobre dernier, tout aussi réussi que son devancier, 'Sweet Princess Ep'.
Du post-punk un peu arty, qui ne fait pas dans l'éclat ou qui ne recherche pas le tube à tout prix, mais qui a ceci de singulier qu'il est porté par la voix de Florence Shaw, qui chante moins qu'elle ne parle, d'une façon presque monocorde, détachée, comme si ne rien l'atteignait. Comme dans l'idée qu'on devrait entendre beaucoup parler d'eux ces prochains mois.

Album : Boundary Road Snacks and Drinks EP
Année : 2019
Label : It's Ok


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Dog Proposal de Dry Cleaning est également en écoute ci-dessous :



Autre chanson de 'Boundary Road Snacks and Drinks EP' de Dry Cleaning, voilà Spoils :



Pour finir, le clip de Viking Hair, le single tiré de cet Ep des Dry Cleaning :





jeudi 7 novembre 2019

[Track of The Day] The Wedding Present - Jump In, The Water's Fine

Alors que les tournées anniversaires s'enchaînent pour The Wedding Present (cette année, c'est au tour de 'Bizarro' dont on fête les 30 ans), la bande à David Gedge continue, plutôt dans une indifférence polie, de sortir des disques. Et plutôt beaucoup même : un 'Live 2010' par ci, une réédition sous forme de ré-enregistrement de leur première compilation ('Tommy 30') par là et même 'The Complete Ukrainian John Peel Sessions' ou les trois John Peel Sessions compilées (enregistrées entre 1987 et 1989) avec le groupe reprenant des chansons du folklore ukrainien.

En plus de toutes ces rééditions (il faut bien vivre), The Wedding Present a également sorti un nouveau 45-tours cette année (déjà sold-out), avec deux nouvelles chansons. Et vous savez quoi ? Cela a une belle consistance et prouve que les années n'ont pas de prise sur David Gedge (ni sur sa voix). Notamment la face-A (en écoute aujourd'hui), Jump In, The Water's Fine, aux guitares lourdes, mais à la mélodie lumineuse et au mélange des voix Gedge/Melanie Howard offrant un beau contrepoint.

Album :  Jump In, The Water's Fine 7"
Année : 2019
Label : Come Play With Me


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Jump In, The Water's Fine de The Wedding Present est également en écoute ci-dessous :


Histoire d'être complet, voilà la face-B de ce 45-tours de The Wedding Present, Panama, plus dynamique et tout autant réussie :


mercredi 6 novembre 2019

[Track of The Day] Touché Amoré - Deflector

« On vient de vous jouer 26 titres en 1h. Les Deafheaven en joueront 6 pour la même durée ». C'est par ces mots que Jeremy Bolm, chanteur de Touché Amoré, conclut il y a quelques semaines le set de son groupe sur la scène de L'Epicerie Moderne. Partageant l'affiche plus qu'ouvrant pour leurs compatriotes de San Francisco si aimés dans ces pages, le quintet de Los Angeles n'aura pas fait dans la dentelle, venant en découdre dans la fosse dès le premier titre, fracassant les peaux de sa batterie et envoyant un rythme effréné, pleins d'hurlements, de guitare et de basse. Une vraie découverte. Touché Amoré aura profité également de cette tournée pour présenter son dernier single en date, Deflector, assurément la chanson la moins hardcore de leur set du soir, mais pas la moins efficace (en écoute aujourd'hui).

Et les Deafheaven me direz-vous ? Ils ont été à la hauteur de la classe de leur discographie. Ils auront bien joué 1h, ils auront bien joué 6 titres, arrivant à recréer l’ambiance incroyable que l'on peut retrouver sur leurs diverses productions. Et confirmant s'il était besoin que Canary Yellow, sur disque ou sur scène, reste la plus grande chanson du monde.

Album : -
Année : 2019
Label : Epitaph


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Deflector de Touché Amoré est également en écoute ci-dessous :



mardi 5 novembre 2019

[Track of The Day] Guided By Voices - Mumbling Amens

Et dans la catégorie « groupe ou artiste qui n'aura pas arrêté de sortir des disques cette année, le vainqueur est... Guided By Voices !». Bien aidé par la petite forme en 2019 de Ty Segall, le groupe de Robert Pollard n'en finit plus de se construire une discographie aussi désordonnée que fouillie, et aura sorti en 2019 pas moins de trois albums.

De ceux-ci, ressortons le formidable 'Warp and Woof', leur disque le plus concis (seulement 37 minutes) mais pas le moins avare (24 chansons). Une suite échevelée de chansons très courtes (seules deux durent plus de 2 mns), sorte de medley ou de mix haletant et efficace. Power-rock quand il n'est pas psychédélique, garage quand il n'est pas simplement pop, cet album des Guided By Voices regorge de mélodies soignées, que Pollard ne semble pas vouloir user jusqu'à la corde, préférant en tirer le meilleur sans les faire tourner en rond. Dommage car quelques titres aura mérité d'être déployé sur quelques couplets de plus (rien que Mumbling Amens, en écoute aujourd'hui). Mais difficile de faire la fine bouche, le résultat est si juste qu'on ne peut pas leur donner tort.

Album : Warp and Woof
Année : 2019
Label : Guided By Voices Inc.


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Mumbling Amens de Guided By Voices est également en écoute ci-dessous :


Autre chanson tirée de 'Warp and Woof' de Guided By Voices, voilà Dead Liquor Store :



lundi 4 novembre 2019

[Track of The Day] Sorry - Right Round The Clock

Faisons les présentations vu qu'on pourrait reparler d'eux dans un futur assez proche. Voilà donc Sorry, groupe originaire du nord de Londres, à la base duo composé des amis d'enfance Asha Lorenz et Louis O'Bryen, et qui est devenu quatuor avec les arrivées de Lincoln Barrett (batterie) et Campbell Baum (basse).

Après une dizaine de singles en deux ans, Sorry est en passe de sortir son premier album, '925', au printemps 2020, chez Domino. Et si l'on peut légitimement faire confiance au label londonien dans le choix de ses futurs protégés, ayons une croyance sourde en nos oreilles et saluons le dernier single en date du groupe, Right Round The Clock, chanson un brin malaisante où les Sorry espèrent fame and glory : « I'm feeling kinda crazy, I'm feeling kinda mad. The dreams in which we're famous are the best I've ever had ».

Album : Right Round The Clock 7"
Année : 2019
Label : Domino


En écoute dans les playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc) dans la colonne de gauche du blog

En plus des playlists Spotify, Deezer et SoundsGood (Apple Music, Qobuz, etc), Right Round The Clock de Sorry est également en écoute via leur clip ci-dessous :