vendredi 12 octobre 2007

Top 6 "Emilie"

Je ne sais pas ce qu'il se passe en ce moment, mais à chaque album que j'écoute, j'y trouve une chanson sur le prénom Emilie. J'y ai vu comme un signe du destin. Comme si on essayait de me faire comprendre que « oui mon petit -Twist-, il est temps de consacrer un top6 à ce magnifique prénom » (qui, ce qui ne gâche rien, est le prénom de ma petite sœur).

Emilie donc. Ou Emily. Un prénom qui a donc souvent trouvé grâce aux yeux des songwriters (AMG en recense plus de 500 !). Parmi la ribambelle de chansons titrées ainsi, j'en ai choisi six. Que voici.

La plus connue est bien évidemment See Emily Play, le saint-graal de l’œuvre Barret-ienne et de ses amis les Flamands Roses, qui n'a toujours pas pris une ride, écrite à l'ombre d'un joint saupoudré de LSD.
Histoire de faire les choses en grand, enchainons avec le magique A Rose For Emily des Zombies (dont on reparlera bientôt dans le coin) avant de faire un détour par la chanson française via Arnaud Fleurent-Didier et son premier groupe/nom de scène Notre Dame. Son Emilie l'a dit est une succession de clins d’yeux, de Gainsbourg à Brel, et surtout ravive une certaine idée de la (grande) chanson française.

On continue de tracer le même sillon avec Joe Dassin et Les Yeux d'Emilie, très beau morceau par un des artistes les plus sous-estimés de toute l'histoire de la chanson française (j'insiste, j'assume et me moque des ricanements). Ce que n'est pas Adam Green, sorte de crooneur pop déjanté et songwriter foutraquement talentueux, aux paroles toujours bien senties, qui pond là un Emily délirant et efficace.

Enfin, et pour finir sur une note plus douce, j'avais initialement pensé à For Emily, Whenever I May Find Her de Simon & Garfunkel. Et puis Erwan de The Man Of Rennes Steals Our Hearts (merci à lui) a parlé d'Emily de la délicieuse Joanna Newsom dans son commentaire. Comment ai-je pu oublier ce sublime morceau ? Alors, comme il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis, je remplace le morceau des folkeux new-yorkais par ce titre là.

Bref, au final un top6 assez sixties (à croire qu'à l'époque, les grands de ce monde s'étaient donnés le mot) avec deux petites perles françaises, une burlesque ritournelle américaine et un titre grandiose, avec harpes et tout le toutim. Et un top qui évite Keane et Elton John, qui eux aussi ont composé sur Emily.

(Toutes les chansons, n'étant pas disponibles dans Spotify, youtube est mon ami)






Tracklisting :
Pink Floyd - See Emily Play (See Emily Play - 1967)
The Zombies
- A Rose For Emily (Odessey and Oracle - 1968)
Notre Dame
- Emilie l'a Dit (Chansons Françaises - 1998)
Joe Dassin
- Dans les Yeux d'Emilie (Les Femmes de Ma Vie - 1978)
Adam Green
- Emily (Gemstones - 2004)
Joanna Newsom
- Emily (Ys - 2006)









6 commentaires:

Erwan a dit…

Jolie sélection: Zombies/Pink Floyd, deux chansons magnifiques. Pour faire plus récent, on aurait pu choisir "Emily Kane" d'Art Brut, "Emily Jean Stock" de Clap Your Hands... et surtout la meilleure, "Emily" de Joanna Newsom.

-Twist- a dit…

Et merde pour Joanna Newsom. Completement zappé. Et pourtant, elle (Joanna), je l'aime vraiment.
Pour Art Brut, pas le plus grand fan. Quant à CYHSY, zappé aussi.
Bon, de toutes facons, y a tellement de morceaux avec "Emily" dedans que j'en ferais un second.
Mais mince quoi, Joanna. J'ai honte... :(

Damien a dit…

Miam!

On ne dira jamais assez à quel point "See Emily Play" est une merveille.

-Twist- a dit…

Oui quand meme hein. C'est dingo. Cette chanson est folle. Quel génie ce Barret...

Erwan a dit…

Euh... en fait je ne suis pas 'Je Ne Suis Pas Un Héron'... Donc je suis un héron, mince ;)
Moi c'est plutôt The Man Of Rennes Steals Our Hearts

-Twist- a dit…

Mais quel blaireau je fais bondiou. Mes confuses. Corrigé. :)