jeudi 5 février 2009

Dj Signify – Of Cities [Bully]

En 2003 était un label de hip-hop qui s’appelait Lex Records, sorti de la cuisse de Warp et responsable de certains des grands chef-d’œuvres du genre cette année là: le ‘Hope’ des Non-Prophets, le ‘Ghetto Pop Life’ de Danger Mouse and Jemini et le premier (et unique) album des Hymie’s Basement.

En 2004, le label ne lésine pas sur les efforts et sort coup sur coup ‘A New White’ de Subtle et surtout ‘Sleep No More’ de Dj Signify. Un disque essentiel d’abstrackt hip-hop, très sombre, assez minimal, aux beats percutants et aux featurings de qualité (Buck 65 et Sage Francis, parfaits tous les deux).

Depuis octobre de cette année là, rien de bien consistant à se mettre sous la langue de la part du producteur new-yorkais. Jusqu’à ce que ‘Of Cities’ vienne nous rappeler son existence.

Entre 2004 et 2009, Dj Signify a quitté Lex pour signer chez Bully Records, une structure qui avait déjà accueillie quelques unes de ses rares sorties. Seul changement notable. Car notre homme est resté fidèle au son qu’il aime et à ce qu’il sait faire.
On pourrait lui en faire le reproche. Tenter de lui faire comprendre que le monde a évolué, que beaucoup se sont engouffrés dans la brèche que lui (et d’autres avant lui aussi) avaient ouvertes et qu’il n’est en rien novateur. Sauf qu’on ne le fera pas.

‘Of Cities’ n’est certainement pas aussi bon que ‘Sleep No More’ - de toutes façons, il n’a pas cette prétention là. Mais ‘Of Cities’ reste un bon disque. Les ambiances sont toujours aussi sombres mais planantes, pesantes mais évasives. Et les featurings de grande classe. Cette fois, Signify invite Aesop Rock à prendre le micro et lui pond deux titres sur mesure: un Low Tide (voir plus bas) aux beats destructeurs et un Sink or Swim, réglé comme une horloge par une rythmique lourde et une production d'orfèvre.

Le reste ? Hormis six interludes assez quelconques (on ne le dira jamais assez : les interludes sont la plaie du hip-hop), tout tient franchement la route. La musique de Dj Signify y est minimale, au tempo lent voire carrément oppressant par moment.

En 2004, ‘Of Cities’ aurait fait un malheur. En 2009, il reste un bon disque de producteur. Ce qui n'est déjà pas rien. Cet album prouve aussi deux choses: que Dj Signify est un mec bourré de talent, qui, en cinq ans, n’a rien perdu de son doigté pour ciseler et travailler à la perfection chaque piste et chaque prod (au casque, l’écoute est un régal). Et qu'il aurait du revenir bien plus tôt. (sortie: 20 janvier 2009)


Son :
Myspace (Un titre de ‘Of Cities’ en écoute)
Site officiel

Et deux titres en écoute. Un Low Tide percutant – avec Aesop Rock au micro – et un 1993, aux faux-airs de déjà-vu (malheureusement plus en écoute).

8 commentaires:

le roi fou a dit…

Wow. "1993" est d'une classe terrible. "Low Tide" n'est pas mal non plus.
Voila qui donne envie de jeter une oreille à son album précédent.

Et impossible de ne pas te rejoindre à propos des skits. C'est d'autant plus rageant que le dernier album d'Organized Konfusion, "The Equinox", le dernier grand (en qualité) album de rap old-school underground des années 90 est bouffé par ses skits, qui prennent près de 50% de l'album. o_O
Mais j'avoue que je prend un exemple extrême.

A l'opposé du spectre, "Labcabincalifornia" par The Pharcyde, ou l'on ne trouve qu'une poignée de skits, et bien fichus. Ouf.

-Twist- a dit…

Voilà, l'autre jour quand je pensais qu'un album dont j'allais parler pourrait te plaire, je pensais à lui.
Franchement, écoute donc ce disque mais surtout écoute 'Sleep No More'. Tu devrais vraiment y trouver ton compte. Vas-y les yeux fermés.

François a dit…

tu ne saurais pas par hasard quel est ce sample utilisé sur "Winter's Going", sa guitare et sa voix féminie très sixties, sur Sleep No More? Merci infininiment, ça me hante cette histoire...

-Twist- a dit…

A priori, et après recherche, ça serait donc: Bonnie Dobson - Winter's Going.
Je l'apprends en même temps que toi. ^^

François a dit…

Mille merci, c'est bien ça !! je vais aller écouter tout ça un peu plus, ça m'a l'air pas mal du tout (le morceau "Pendant Que" a aussi été samplé par Caribou sur Lord Leopard !).

-Twist- a dit…

Si tu veux faire un retour sur Bonnie Dobson, te gène pas, ça m'intéresse. :p

Francky 01 a dit…

Salut Twist !

DJ Signify a l'air pas mal du tout. J'aime ce son tendance "abstract hip hop".Ce minimalisme sombre et dark est virtuose et envoutant. "Low Tide" est trop bon, de plus est avec au mic' Aesop Rock !!

A +

-Twist- a dit…

Ecoute donc le premier alors! :)