jeudi 10 septembre 2009

Blank Dogs – Under and Under [In The Red]

Il y a à peine un mois, j’étais tombé sur le derrière en découvrant le groupe d’un seul homme, Blank Dogs. Son ‘Seconds 12’’’, à l’imaginaire tout droit sorti de chez Factory, m’avait vraiment emballé. François de chez Kennel The District m’avait vivement conseillé de me jeter sur son deuxième album ‘Under and Under’. Ce que j’ai fait, vu que je suis bien élevé et que je fais confiance au gars François. Et je ne le regrette pas une seconde tant cet album confirme tout le potentiel qu'on sentait poindre sur le 12" précité.

Pourtant, de prime abord, ce ‘Under and Under’ pourra en rebuter plus d’un : un son cheap, une batterie très minimale, un synthé du même acabit, le tout dans une ambiance extrêmement lo-fi. Pourtant, dès la deuxième écoute, on est comme happé par les chansons et le talent de l’homme derrière ce projet, Mike Sniper.

Naviguant dans les eaux troubles d’un post-punk plein de distortion, cachant sa voix derrière une tonne d’effets, flirtant plus que sérieusement avec une new-wave d’une classe absolue, rappelant aussi bien les Cure, Joy Division ou New Order (par moments, on croirait entendre une ligne de basse de Peter Hook), voire même Radiohead (les quelques premières secondes The New Things font énormément penser à Airbag), Blank Dogs propose là un album de très haute volée qui, cerise sur le gâteau, est signé chez les formidables In The Red Records.

Il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte que la fin de la première décennie du siècle est propice à un revival 80s. 2009 sera peut-être l’apogée de ce mouvement. Car avec des albums du niveau de ‘Face Control’ des Handsome Furs, l'éponyme de The Pains of Being Pure at Heart et de cet ‘Under and Under’ de Blank Dogs (dans des univers différents) il faudra être fort pour faire mieux. (sortie: 26 mai 2009)

Son :
Myspace (Deux titres en écoute de ce ‘Under and Under')

Deux titres en écoute, comme le veut la tradition. The New Things pour le côté post-punk, Tin Birds pour le côté new/cold-wave (malheureusement plus en écoute).

Et pour finir, la vidéo, totalement dans l’esprit, de Setting Fire to Your House:


7 commentaires:

Alhya a dit…

Un revival style on peut écouter en boucle AWTRBTF? :D

J-P. a dit…

J'ai écouté tous les titres sur leur MySpace et "Tin Birds" est celui que je préfère même s'il s'agit à l'évidence d'un plagiat de JOY : plus encore que la basse de P. Hook, on croirait réentendre les guitares de B. Sumner (sur "Disorder" par ex.)

Pour l'instant, je suis moins enthousiaste que toi : ce n'est pas le son revival 80's new/cold wave (loin de là car je suis un fan absolu du genre) qui "me rebute", mais l'excès d'effets sur la voix (c'est systématique quel que soit le morceau...)

-Twist- a dit…

@ Alhya: ouais non, pas ce genre de revival. :))

@ JP: Ah oui, les effets sur la voix, c'est assez énorme. Trop certainement. D'un autre coté, c'est sa signature. Moi ca ne me gene vraiment pas. Apres je comprends que ca puisse rebuter.

(Quant aux guitares de Sumner, effectivement)

Paul C. a dit…

Ce qui me gene (un peu) c'est cette volonte de sonner lo-fi a tout prix. Je me demande si le tres bonnes melodies ne seraient pas mieux servis par une production moins reche. APres c'est peut-etre le "signature" aui veut ca...

François a dit…

Merci pour lui! En live, ses chansons gardent tout leur potentiel, ce qui est quand même le signe de quelque chose. Je l'adore ce Sniper.

-Twist- a dit…

@ Pomme de pin: oui mais sans ça, peut-être qu'il ne se démarquerait en rien d'autres groupes. Là, sa production lo-fi lui confère un côté assez unique (meme si ce n'est pas le bon mot).

@ François: Déjà vu en live? Argh, veinard. Ca doit etre qqch quand même!

-Twist- a dit…

Et la chronique chez Benzine:

http://www.benzinemag.net/2009/12/15/blank-dogs-%e2%80%93-under-and-under/