mardi 26 janvier 2010

Four Tet - There Is Love In You [Domino]

Il fait partie de ces artistes touchés par la grâce. Ceux qui ont pris une plus grosse part du gâteau que les autres. Et qui en ont même privé certains. Ceux sur le berceau de qui de gentilles marraines se sont penchées, l’une lui donnant une oreille parfaite, l’autre un don pour la mélodie, une troisième lui conférant une ouverture d’esprit rare. Bref, un petit génie, totalement insaisissable, exaspérant pour bon nombre de ses coreligionnaires, passionnant pour les autres.

Lui, c'est Kieran Hebden, aka Four Tet. Un artiste digne des Nick Drake, John Coltrane, Bob Dylan, Paul Mc Cartney, Miles Davis, Beethoven, Brian Wilson et autres Mozart. Cette accumulation de noms et de superlatifs va en faire sourire ou hurler plus d’un. Mais je pense sincèrement que Four Tet est de l’acabit de ces gens là. Un homme à l’intelligence et l’éclectisme fou, qui a une idée très large de la musique et de son art, et qui s’échine à toujours à ressortir la quintessence de ses expérimentations.

L’œuvre de Four Tet est une œuvre en mouvement constant, en perpétuelle mutation. De ses premiers essais en trio avec Fridge (groupe sur lequel un jour on se recueillera pieusement) à son nouvel album sorti hier ‘There Is Love In You’, Four Tet n’a pas choisi de chemin tout tracé mais a creusé son sillon. Toujours en suivant son instinct, sans s’appesantir sur ses premiers efforts, en se remettant sans cesse en question et sans jamais se limiter à la seule sphère électronique.

Il est mélodique et aérien sur ‘Rounds’ – album de folktronica somptueux sur lequel plus d’uns auraient fait carrière ? Il enchaine par un ‘Everything’s Ecstatic’, exigeant et brut de décoffrage.
Il s’acoquine le temps de quatre albums (en 3 ans !) avec le batteur de jazz Steve Reid pour des disques déstructurés, expérimentaux et habités ? C’est pour mieux produire ‘Just Beyond The River’ de James Yorkston & The Athletes, avant d’aller remixer Nathan Fake, Sia, Born Ruffians ou encore Madvillain et de collaborer avec le roi du dup-step Burial, mon enfant.

Nouvel effort discographique, ‘There Is Love In You’ est un nouveau pas en avant dans l’œuvre de Four Tet. Un disque optimiste (le titre n’est pas une façade) et une remise au cœur de son œuvre des mélodies. Si elles n’avaient pas disparues sur ses derniers albums, depuis ‘Rounds’ il n’avait pas été aussi soigné à ce niveau là.

Qu’il use de boucles ou de samples, qu’ils fassent de la synth-pop (Circling) ou se replonge dans un folktronica qu’il maitrise à merveille (She Just Likes To Flight), qu’il augmente les beats et rende les corps lascifs (Love Cry, Sing), la parole est toujours donnée à la mélodie, que Four Tet érige en grand commandeur de ce ‘There Is Love In You’.

Cet album est d’une finesse et d’une délicatesse totale, où chaque morceau est travaillé à l’extrême et composé de couches qui s’emboitent avec un naturel désarmant ; où chaque chanson semble prendre vie et corps (This Unfolds est à ce propos un bijou organique) ; où Four Tet fait dans le feutré et dans le ouaté.

En composant ‘There Is Love in You’, premier véritable album en cinq ans, Four Tet a monté un nouveau pan de mur de la cathédrale sonore qu’il construit depuis le début de sa carrière. Un édifice qui commence à être sacrément imposant, qui semble encore bien loin d’être terminé mais qui a déjà gagné l’intemporalité. (sortie : 25 janvier 2010)

Nb: Très belle chronique de ce 'There Is Love In You' par Berlin2Barcelona chez Chroniques Électroniques, à lire ici.

Son :
Myspace (Une chanson de ‘There Is Love In You’ en écoute)
Site officiel


Deux chansons en écoute. L’une (Angel Echoes) ouvre l’album, avec cette boucle féminine qui répète « There is love in you », l’autre le ferme avec She Just Likes to Flight, sublime morceau sur lequel les plus popeux craqueront forcément (malheureusement plus en écoute).

23 commentaires:

Benjamin F a dit…

Belle synchronisation temporelle et gustative :) Pas grand chose à ajouter...

-Twist- a dit…

Ben si. Ca:
http://www.playlistsociety.fr/2010/01/four-tet-there-is-love-in-you-8510.html

Francky 01 a dit…

Ouah, quelle belle et élogieuse critique. Si le but d'une critique est de suciter l'envie, le désir, tu as gagné !!

Je connais pas très bien Four Tet à part 1 album que j'ai. Mais la, tu m'as donné envie !

Bravo et merci

A + + +

-Twist- a dit…

Merci :)
C'est lequel que tu as? 'Pause'? 'Rounds'?

Francky 01 a dit…

L'album que j'ai de Four Tet est "PAUSE" et j'ai écouté un peu celui d'après "Rounds", disque que j'ai découvert grâce aux Inrocks (présent dans leur best of 03) !
Je ne savais pas qu'il donnait aussi dans la production : James Yorkston & The Athletes, Born Ruffians, Madvillain. Collaboration avec Burial, albums avec l'immense batteur Steve Reid ?? Je ne connaissais pas cette facette du gugus, quel ecclectisme !!!!

Il faut absolument que je découvre plus cet artiste. En tout cas, les 2 titres et ton papier a vraiment sucité en moi le désir. Merci encore !!!

A + + et longue vie à ce blog !!!!

-Twist- a dit…

Il a produit le James Yorkston. les autres se sont des remixes. D'ailleurs, il est selon moi (avec Soulwax dans un autre style) un des tous meilleurs remixeurs qui existent. Ce disque là est d'ailleurs totalement indispensable:
http://www.fourtet.net/index.php/releases/entry/remixes/

Panda Panda a dit…

Four Tet, Spoon, Get Well Soon, Los Campesinos!, The Magnetic Fields, Beach House, Gigi, Tindersticks...

Au niveau des sorties de la semaine ça devient limite indécent... J'ai même pas eu le temps de l'écouter encore, faut que je me grouille...
Sinon je te conseille au passage le Gigi et Los Campesinos! pour les derniers, je n'ai entendu que The Sea Is A Good Place To Think Of The Future pour l'instant mais ça ressemble à du Why? je me suis dis que tu serai intéressé...!

Et c'est vrai qu'elle donne envie cette chronique dis donc...

Panda Panda a dit…

désolé pour le double post mais ça s'impose là : j'écoute She Just Likes to Flight et c'est juste divin. Putain! Faut vraiment que je me grouille!!

-Twist- a dit…

Tu m'étonnes! Quel début d'année. C'est fou. Et en plus, un Tallest Man on Earth qui s'annonce. Foufou.

Los Campesinos, j'ai jamais écouté. Je suis passé pas loin mais jamais. J'irai tenter ma chance alors.

Pour She Just Likes to Flight, j'étais sur que tu aimerais :) Erwan aussi, mais j'ai peur qu'il n'aille pas au bout de l'album. Ces bretons... :(

Panda Panda a dit…

Argh et si seulement il n'y avait que lui ça irait... J'ai l'impression que tous les artistes de mes tops albums des trois dernières années ont décidé de sortir un disque en 2010...
Je passe mon temps à fantasmer sur Panda Bear, Arcade Fire, The National, Joanna Newsom...
(d'ailleurs si on devait faire un duel 81 vs King of Spain, le grand homme gagnerait haut la main!)

Julien a dit…

Critique très juste, j'approuve à 100% !
J'ajouterai simplement une mention au génial EP Ringer, trip disco-krautrock de toute beauté !

Erwan a dit…

J'aime pas! (j'avais prévenu :p)

le roi fou a dit…

Cet album est magnifique, je le surkiffe comme c'est pas permis. Mais ca n'est pas une surprise. ;)
Four Tet pursuit ce qu'il avait commencé avec "Everything Ecstatic" et son "Ringer EP": des sons moins organiques et plus de synthés, et un au revoir aux boucles de batteries péchos d'albums de free-jazz pour des beats en 4/4 carrés et complétement enivrants. Ca fait pas mal de changements.

Mais son talent au niveau de la texture, tu timbre reste la. C'est un mixeur de génie. Et surtout, son incroyable faculté a créer des mélodies lumineuses et aériennes, étrangements poignantes et incontestablement accrocheuses.

Cet album, c'est de la beauté en barre: mangez-en.

Je plussoie l'ensemble de cette magnifique critique (une de tes meilleures, amha), et te soutiens quand tu le compare aux plus grand. Parce que Kieran Hebden en est un lui aussi.

-Twist- a dit…

@ Panda: Pour l'ours panda, ca sort en septembre, chez Paw Tracks et ca s'appelera Tomboy. Pour les autres, on sait pour The National, pour Joanna et pour Arcade Fire, il va bien arriver quand même bondieu. Et Sufjan bon hein...
Quant à King of Spain, je te rejoins à 100% (mais le '81 m'a bien plu aussi).

@ Julien: Tout à fait, ce Ringer Ep était très réussi. En fait, tout est bon chez ce mec. Mais vraiment en plus.

@ Erwan: Même She Just Likes to Flight? 'Tain, c'est du folktronica comme tu aimes ca normalement... :'(

-Twist- a dit…

@ Le Roi Fou: Ca fait plaisir, je me suis pas trop fait reprendre sur mes comparaisons. Mais dans tous les cas, je les aurais maintenu. :)

Et j'approuve totalement tes dires!

Moi, j'aimerais bien qu'il aille bosser avec MF Doom. J'imagine que tu connais ses remixes de Madvillain. Pfu, c'est juste tellement impensable... il faut qu'ils bossent ensemble.

(et sinon merci :toutgéné:)

mmarsupilami a dit…

Un seul ajout à cette chronique, qui vole très très haut et à laquelle je renverrai bien entendu ultérieurement. Plus spécialement pour ce disque-ci, je crois qu'il faut faire exploser le -tellement rebutant- mot "expérimentation". Cet album est chaud, clair, presque pop (dans le sens "populaire").
Et ça, c'est du grand art. Parce que l'expérimental qui n'est que ça, qu'est-ce qu'on se barbe!!!
;-)

benoit a dit…

moi qui suis assez client de ce genre de musique, j'ai apprécié moyennement cet album, et quelques jours après l'avoir écouté de nombreuses fois, je l'ai déjà complètement oublié.

-Twist- a dit…

@ mmarsu: Mais totalement. Ce disque est magnifiquement pop finalement. (ca fait beaucoup de "-ment" là non?)

@ benoit: concrètement, tu ne l'as pas assez écouté ami nancéens.

Panda Panda a dit…

Ouaip disque foutrement pop je suis d'accord aussi, There Is Love In You est un très grand disque pour ma part si il était sortit en 2009 il aurait finit sûrement 2ème ou 3ème de mon top c'est pour dire...
Grand grand disque à écouter absolument bah tiens je viens de lui mettre 10/10 pour la peine!

-Twist- a dit…

La chronique (jolie d'ailleurs, et pourtant c'est pas facile de faire deux disques en un) du Panda:
http://earsofpanda.blogspot.com/2010/02/semaine-04-beach-house-teen-dream-sub.html

-Twist- a dit…

Et la chronique chez le marsupial.
http://mmarsup.blogspot.com/2010/03/expresso-four-tet-there-is-love-in-you.html

Francky 01 a dit…

Hello Twist !

C'est à l'adulescent heureux de son merveilleux concert de samedi soir (de son groupe préféré) que j'écris !

J'ai enfin le dernier album de Four Tet. Et je comprends tes critiques dithyrambiques car c'est vrai qu'il est excellent et surtout très varié et extrêmement bien travaillé.
Pas un disque d'electro au rabais !!!
Alors, je ne sais pas si Four Tet est :
"...un artiste digne des Nick Drake, John Coltrane, Bob Dylan, Paul Mc Cartney, Miles Davis, Beethoven, Brian Wilson et autres Mozart".
Mais je suis sur d'une chose. Il a produit peut être le meilleur disque de musique électronique de cette première moitié d'année 2010, malgré la concurrence du duo mythique Autechre avec leur "Oversteps" !!

A + + + et Pavement l'as dis : "Cut your hair" !!!!

-Twist- a dit…

Ah ben moi, meme six mois plus tard, je maintiens. Bon après je suis pas forcément objectif sur lui vu que j'aime tout. Mais quand même, avoir un tel touché et un tel talent mélodique, c'est pas donné à tout le monde. D'où ma comparaison avec les glorieux anciens. :)