mardi 30 août 2011

Mister Heavenly - Out of Love [Sub Pop]

Dans le monde merveilleux des side-projects, il y a deux spécimen intéressants à étudier dans le monde du rock indépendant. Le premier est Spencer Krug, une des têtes pensantes de Wolf Parade qui, après avoir, pendant quelques années, semblé monter un nouveau groupe tous les six mois, s'est un peu calmé.

Et puis il y a Nick Thorburn, un des mecs derrière les géniaux Unicorns et derrière le tout aussi génial 'Return to the Sea' d'Islands.
On lui doit malheureusement aussi les deux albums suivants d'Islands, insupportables galettes remplies de guimauve à tous les étages responsables d'une de mes plus terribles indigestions musicales… en deux écoutes!
Mais Nick Thorburn ne s'arrête pas là. Il a aussi monté Human Highway (groupe sympathique mais déjà oublié), chante désormais sous son surnom Nick Diamonds ('I Am an Attic' est sorti en juin), et vient de monter Mister Heavenly, dont il est question ici.

Mister Heavenly est donc la dernière lubie de Nick Thorburn. Le genre de de super groupe, signé chez Sub Pop, excusez du peu, aux ambitions légères et plus rock que pop.
Au programme de ce trio, Thorburn donc, mais aussi Honus Honus de Man Man et Joe Plummer, batteur de, entres autres, The Shins, Black Heart Procession et surtout Modest Mouse. Histoire de rajouter un poil de glamour à l'affaire, l'acteur Michael Cera (le gentil quoiqu'un peu niais garçon qui met en cloque Ellen Page dans 'Juno') participe, à la basse, à quelques dates de la tournée de Mister Heavenly.

'Out Of Love', premier (et unique?) album des Mister Heavenly est à classer dans le haut du panier des sorties discographiques de Nick Thorburn. Sur une base plus rock que pop et partant titiller un brin de soul (Diddy Eyes) voire de blues bien gras (Doom Wop) par moments, le groupe n'en rajoute pas des tonnes, la joue plutôt simplement, ne fait pas dans l’esbroufe ridicule comme sur 'Arm's Way' d'Islands, cadre et ne fait durer l'aventure plus que de raisons (12 chansons et 36 mns au compteur) et déploie un éventail de mélodies aussi facilement mémorisables que terriblement entêtantes.

Il y a dans ce 'Out of Love' un peu de la folie des Unicorns. De l'ambition des Islands des débuts. Jamais sur la longueur d'une chanson, certes, mais c'est déjà ça. Ce Mister Heavenly, sans être ébouriffant pour autant, vient de me réconcilier avec un artiste que je ne croyais plus capable de sortir quelque-chose de consistant, tout du moins à mes oreilles. Chouette! (sortie: 16 août 2011)

Son:
Myspace
Site officiel de Mister Heavenly

Deux chansons en écoute. Harm You, titre hésitant en rock nerveux et délicatesse pop, et Wise Men, potentiel tube et meilleure chanson de ce premier album des Mister Heavenly:

Mister Heavenly - Harm You

Mister Heavenly
- Wise Men



Un autre morceau, Bronx Sniper, qui ouvre 'Out of Love', au format soundcloud cette fois-ci (et à télécharger gratuitement en cliquant sur la petite flèche noire sur la droite) :




Et si vous voulez en savoir plus, vous pouvez écouter l'album des Mister Heavenly dans son entier. Sub Pop a bien fait les choses et propose d'écouter
'Out of Love' ci-dessous, certes en format youtube mais c'est déjà ca.


lundi 29 août 2011

[Track of The Day] Acid House Kings - Where Have We Been?

Voilà un album charmant tout plein. Œuvre de suédois jusqu'alors inconnus au bataillon chez moi - et pourtant en activité depuis 1992 - 'Music Sounds Better With You' a beau porter ce nom il n'a rien à voir avec le tube des éphémères Stardust à la fin des années 90.

Non, les Acid House Kings sont plus à trouver dans la catégorie indie-pop de vos disquaires (si si, ca existe encore). Après un début assez anodin, trop "dans la veine de" (rajoute ici tous les groupes du genre, de Belle & Sebastian à Camera Obscura), ils apportent leur touche dès le 2è morceau. Et envoient le tout dans les hautes sphères de la pop. Très efficace définitivement. C'est encore l'été !

Album: Music Sounds Better With You
Année: 2011
Label: Labrador Records


A voir également le clip de Under Water, une autre des très belles chansons de ce 'Music Sounds Better With You' des Acid House Kings :



jeudi 25 août 2011

[Track of The Day] Atlas Sound - Terra Incognita

Il y a des moments où votre environnement est en parfaite adéquation avec la musique que vous écoutez. Et bien qu'on pense que ces moments sont fréquents, qui plus est quand on écoute beaucoup de musique, ils sont finalement assez rares...

Hier soir, à Lyon, la pluie et la fraicheur ont repris le dessus. Après des jours de canicule diurne et nocturne, Dame Nature a décidé qu'il suffisait et qu'il était temps de rendre un peu d'air et d'étouffer - justement - cette chaleur étouffante qui s’infiltrait partout.

Comme si cela ne suffisait pas, 4AD a lâché un premier extrait du prochain album d'Atlas Sound, le projet solo de Bradford Cox, le leader de Deerhunter, groupe formidable pour beaucoup mais tout à fait anodin à mes oreilles.

Cette chanson s'appelle Terra Incognita, dure 6'25". Et elle la transcription exacte du sentiment de ce mercredi soir. Léger, frais, doux, extatique. Un bonheur instantané, parfait, là, maintenant, tout de suite.

Album: Parallax
Année: 2011
Label: 4AD


Terra Incognita est à télécharger gratuitement et légalement sur le mini-site consacré à 'Parallax' ce nouvel album. En bas à droite. Et en cliquant ici donc.

mardi 23 août 2011

[Track of The Day] Para One & Tacteel - Touch

Les aoûtiens sont de retour.
Le trajet maison-travail a déjà pris une dizaine de minutes supplémentaires par rapport aux semaines précédentes.
La climatisation au boulot a décidé de lâcher… ce matin.
Tous les clients se sont réveillés ce matin, avec forcément que des demandes urgentes « vous comprenez, c'est impératif pour la fin de semaine ».
Il fait une chaleur à crever à Lyon (bon ok, on est au mois d'août, donc il fait chaud, compris. Mais un orage de temps à autres c'est pas interdit non plus).
Tout le monde a une belle peau brune. Et je suis irrémédiablement blanc comme un cul.

Heureusement, histoire de se se rasséréner comme il faut, on peut aussi tomber par presque pur hasard sur le nouvel Ep de Para One & Tacteel, 'Fair Enough Ep'. Et s'en délecter jusqu'à plus soif, pour mieux se rafraichir la tête et le corps à coups de synthés et d'électro habile. Grand cru, et pas qu'estival. Je connais un Do Not Touch My Crossfader qui devrait aimer...

Album: Fair Enough Ep
Année: 2011
Label: Fool’s Gold

lundi 22 août 2011

[Track of The Day] Maria Taylor - Masterplan

J'ai beaucoup d'affection pour les Azure Ray Girls que sont Maria Taylor et Orenda Fink. Leurs albums ne marqueront peut-être pas les foules mais leurs voix à toutes les deux ont le don de chaque fois me renverser.

Une fois leur séparation officialisée (et avant leur retour de l'an passé), elles étaient parties chacune de leur côté vaquer à leurs propres occupations musicales.

Si j'ai souvent trouvé de bien belles choses sur les essais discographiques de Maria Taylor (moins sur ceux d'Orenda Fink), il faut avouer que ce 'Overlook' est une déception. Peut-être pas une grande mais une déception quand même.

Pourtant, 'Overlook' démarre sur les chapeaux de roue avec une chanson divine, Masterplan, que je place d'office dans les meilleures compositions de Maria Taylor. Une chanson portée par une rythmique propre sur elle mais qui n'en fait qu'à sa tête et qui semble décalée par rapport aux autres composantes de la chanson.

La première moitié de l'album est d'ailleurs réussie. Mais sur la longueur, Maria Taylor lasse son auditoire: les mélodies se cherchent, les chansons n'en sont finalement pas toutes. Rien de bien déshonorant car cet album n'est pas un ratage complet, il y a de belles choses sur lesquelles vibrer. Juste dommage car 'Overlook', avec une si jolie pochette et une chanson comme Masterplan en ouverture, était plein de promesses. A moitié exaucées.

Album: Overlook
Année: 2011
Label: Saddle-Creek

mardi 9 août 2011

Hauschka - Salon des Amateurs [Fat Cat]

Lorsque l'on se renseigne sur 'Salon des Amateurs', les premières infos sur lesquelles on tombe sont celles des featuring. Ce septième album du compositeur allemand Hauschka peut en effet compter sur les participations de trois noms de l'indie music: John Convertino et Joe Burns de Calexico ainsi que Samuli Kosminen, batteur de mùm.

A quoi s'attendre donc ? A une nouvelle évolution dans la discographie d'Hauschka (évoquée dans ces pages par ici, par ou encore ) ? Une échappée vers ce classicisme qui lui sied pourtant bien? A des envolées plus rock? Éthérées? Et bien… à rien de tout ca.

De son vrai nom Volker Bertelmann, Hauschka sort avec 'Salon des Amateurs' un nouvel album très surprenant. Un disque très "électronique", voire plus vu qu'il serait une sorte d'hommage à la house music.

Vu ma connaissance en house-music, je ne me risquerai pas à confirmer ou infirmer ces dires. Cependant, nul doute que la sensation est saisissante. Si le piano reste le point central de chacune des dix pièces présentes, la répétition des rythmes, l'extraordinaire amoncellement et ordonnencement des sons ainsi que l'inévitable folie douce qui s'échappe peu à peu de ces compositions font de 'Salon des Amateurs', un disque peut-être pas house mais tout au moins très électro.

Il se dégage également de ce disque, mais comme à chaque fois avec lui, une grande force mélodique. Car si Hauschka s'essaye à quelques expérimentations - et avec quel talent! - il n'en reste pas moins, à la base, un compositeur classique. Et tout ce bagage là ressort évidemment de toutes les parties de l'album.

Lors des premières écoutes, plus qu'à Hauschka, j'ai surtout pensé à Four Tet (on ne se refait pas). Et j'ai tenté d'imaginer ce que pourrait donner si quelques morceaux de 'Salon des Amateurs' (comme Girls ou Tanzbein, tubes genre calibre 12) étaient remixés par Kieran Hebden. Avant de me raviser. Car 'Salon des Amateurs' n'en aurait pas besoin.
Cet album est même, sans le vouloir, l'exemple-même de ce que pourrait donner une collaboration entre Four Tet et Hauschka; ou comment sonneraient les morceaux de Hauschka remixés par Four Tet. Un résultat en tous points brillants, entre musique classique, électronique et organique. (Sortie: 11 avril 2011)

Son:
Myspace (Un morceau de 'Salon des Amateurs' en écoute)
Site officiel d'Hauschka

Deux titres en écoute. Girls, indéniable morceau phare de 'Salons des Amateurs' et Sunrise qui clôt tout en douceur et de bien belle façon un tout aussi bien bel album :

Hauschka - Girls

Hauscka - Sunrise


vendredi 5 août 2011

[Track of The Day] Aidan Moffat & Malcolm Middleton - Two Cousins 1999 (Slow Club cover)

Arab Strap avait fini son histoire par 'Ten Years of Tears', compilation de leurs 10 ans de carrière et de leurs six albums. En hidden track, ils avaient foutu une reprise de 'It's a Heartache' de la blonde peroxydée Bonnie Tyler, pleine d'ironie, à l'image de leur carrière.

Depuis, les compères Malcolm Middleton et Aidan Moffat sont partis chacun oeuvrer dans leurs coins, avec des fortunes diverses, mais toujours avec ces voix et ce talent qui leur sied depuis bien longtemps.
Et puis les albums d'Arab Strap ont été réédités.
Et puis ils ont tous les deux découverts Twitter et s'échinent à faire de leurs comptes respectifs deux comptes pleins de verve et d'humour (et à suivre absolument ici et ).

Et puis arrive le duo anglais Slow Club qui un jour demande comme si de rien n'était à Aidan Moffat s'il veut bien remixer ou reprendre Two Cousins, le premier single de leur second album à paraitre, 'Paradise'. Après quelques oublis/hésitations (toute l'histoire est racontée et est à lire absolument chez The Quietus ici), Aidan Moffat appelle son compère de toujours et lui propose reprendre cette chanson. A la sauce Arab Strap, évidemment.
Le résultat n'est pas stupéfiant car on sait le talent des deux gus. Mais il est une très grande réussite.

Pour parler de cette reprise à deux, ils n'utilisent pas d'Arab Strap, qui est bien pour eux, en tout cas aujourd'hui, une histoire terminée. Mais ils n'empêche: cette reprise de Two Cousins (à laquelle Moffat et Middleton ont accolé un évident 1999) est un crève coeur de plus à savoir Arab Strap en retraite. Putain, cinq ans.

Album: -
Année: 2011
Label: Moshi Moshi


Exceptionnellement, cette reprise de Two Cousins 1999 de Slow Club par Aidan Moffat et Malcolm Middleton est uniquement en écoute dans le lecteur soundcloud ci-dessous, et pas (pour le moment) dans le lecteur grooveshark de droite. Enjoy !


jeudi 4 août 2011

Classement Wikio des blogs musique : août 2011




On est au mois d'août, tout le monde est sur la plage, les doigts de pieds dans la position que vous préférez. Mais la blogosphère n'en finit pas de tourner. Elle tourne très bien sans lui mais voilà donc le Top Wikio Musique de ce mois d'août 2011. Un top aussi critiqué qu'attendu.


1Zikio
2La Blogothèque - Flux général
3Chroniques Electroniques
4Little reviews
5Pop Revue Express
6Brainfeeders & Mindfuckers
7Soul Kitchen
8dans le mur... du son
9Deezer Blog
10Des Chips et du Rosé
11anotherwhiskyformisterbukowski
12La musique à papa
13Nouveau Casino
14Ears Of Panda
15Zik Zag
16Tasca potosina
17zdar.net
18JAZZ, BLUES & Co
19I Left Without My Hat
20FTW

lundi 1 août 2011

[Track of The Day] Josh Ritter - Rattling Locks (Hesta Prynn remix)

Josh Ritter est un artiste que je perds régulièrement de vue mais que je retrouve toujours avec plaisir. Ses albums sont finalement toujours un peu les mêmes, parfois un peu moins folk et un peu plus blues, parfois l'inverse, mais Josh Ritter reste un songwriter talentueux, un peu snobé ou ignoré bien que très rarement décevant, qui a toujours de belles mélodies cachées au fond de sa besace.

Cet hiver, Josh Ritter a sorti 'To The Yet Unknowing World Ep' qui compile B-sides, Demos et Remixes de son dernier album en date 'So Runs The World Away'. Rien d'extraordinaire mais un bon moment, avec pour le conclure le remix de Rattling Locks par Hesta Prynn. Le côté blues initial disparait en partie pour laisser la place à des sonorités plus sombres et analogiques, tout en mettant plus en avant la voix féminine qui concluait la chanson originale.

Un remix réussi (ce qui reste une gageure tant l'original est un bien beau morceau) pour faire rentrer dans un lundi travaillé les quelques personnes qui, comme moi, n'ont pas encore fuit leur quotidien pour un peu de sable chaud et de soleil brûlant. Solidaires, ouais!

Album: To the Yet Unknowing World Ep: B-Sides, Demos & Rarities from So Runs the World Away
Année: 2011
Label: Pytheas Recordings