mardi 13 janvier 2009

Animal Collective – Merriweather Post Pavilion [Domino]

En décembre 2007, lors des traditionnels tops de fin d’année, j’avais parlé en ces termes de ‘Strawberry Jam’: «Sorte de point d’orgue d’une trilogie de pop foutraque débutée avec 'Sung Tongs', 'Strawberry Jam' est un disque indispensable (comme tous) d’Animal Collective. Du psychédélisme, des nappes, des tubes en pagaille, surmonté par cette rythmique entêtante et hypnotique. Plus accessible que les précédents, plus mélodique mais toujours très exigeant, ce nouvel opus reste empreint de la même folie douce qui les caractérise. Groupe fondamental des années 2000, peut-être à son apogée.». Et j’y croyais.

A écouter leur nouveau disque, ‘Merriweather Post Pavilion’, ce texte est finalement déjà obsolète. Car ce neuvième album remet tout en question. La trilogie n’est plus, place à la quadrilogie! Et non, le groupe n’était peut-être pas à son apogée en 2007. Il l’atteint sûrement là ; et encore, allez savoir ce que nous apportera la prochaine décennie.

Car oui, sur ‘Merriweather Post Pavilion’, Animal Collective dépasse une fois de plus l’entendement. En proposant une pop à nulle autre pareille, encore plus mélodique, faite de psychédélisme, de nappes, de beats electro irrésistibles et d’ambiances vaporeuses, toujours portée par ce duo de voix – qui crie moins et vocalise plus – qui reste un des atouts majeurs du groupe, Animal Collective continue d’avancer, sans regarder dans le rétroviseur de ses chefs d’œuvres passés.

Plus accessible encore que ne l’était ‘Strawberry Jam’ et différent du sublime ‘Water Curses Ep’ de l’an passé, sans toutefois être las des expérimentations que ses membres affectionnent tant, Animal Collective continue de tracer sa route de la pop, en s’arrêtant prendre de l’électro par par ci, quelques idées du côté de la world music par là, et en restant, plus que jamais, d’une exigence à toute épreuve.
Et si l’on sent la papatte noire de Panda Bear sur une grande majorité de l’album (dans l'écriture et la production), ‘Merriweather Post Pavilion’ est très homogène et d'une grand cohérence, parsemé de tubes ravageurs (il faut écouter My Girls ou Brothersport pour le croire) et de morceaux plus lancinants (splendide Daily Routine, merveilleux Guys Eyes).

La seule chose qui n’est finalement pas obsolète dans mon papier de décembre 2007, c’est qu’Animal Collective reste plus que jamais un groupe fondamental des années 2000. Et, j’ose, son meilleur représentant, avec une discographie sans faille, sans œuvres mineures et/ou sans intérêt, que ce 'Merriweather Post Pavilion' vient parfaitement compléter. Ce groupe est fantastique. Et – avec d’autres certes, notamment Why? – il continue d'inventer la pop d’aujourd’hui. Et celle de demain. (sortie: 6 janvier 2009)


Son :
Myspace (un titre de ce ‘Merriweather Post Pavilion’, en écoute)
Site officiel

Deux titres de ce ‘Merriweather Post Pavilion’ en écoute. Le très poppy Summertime Clothes suivi du dansant et euphorique Brothersport (plus en écoute malheureusement).

Et pour finir, le clip de My Girls, très joli, entre cartoon et réalité, toujours halluciné:


16 commentaires:

MrMeuble a dit…

"Open up your Open up ........"
Quel titre !
J'ai toujours un peu du mal avec l'appellation pop d'aujourd'hui ou de demain, quand on parle d'animal collective, ca doit venir de ma définition du mot pop.
C'est sur que ce disque va marquer cette fin de décennie, et ce début de siècle même ! En en parlera à nos petit enfant du temps ou le vinyl (sic dans le futur) de Merriweather est sorti j'en suis sur. ^^

-Twist- a dit…

Moi j'y tiens à cette appelation de "pop". Animal Collective est un des groupes majeurs de l'histoire de la musique, je pense qu'après 9 albums de cette qualité, on peut se permettre une telle affirmation. En tout cas, je me la permets.
C'est mec là ont réinventé un style qui vivotait depuis plusieurs années.
Ces gars là sont uniques. Vraiment.

Alhya a dit…

Je me permets de laisser mon avis de totale profane! alors si je n'adore pas animal collective a priori, force est d'admettre que j'aime beaucoup le premier titre que tu as mis en écoute... comme quoi, hein!

Benoit a dit…

ben moi j'ai revu mon opinion sur ce groupe. De l'indifférence je suis passé à l'adoration avec cet album... bizarre non ?

seb a dit…

Pas si bizarre que ça mon cher Ben.
Du peu que j'en ai entendu (j'attends livraison de mon exemplaire), ça m'a l'air franchement plus accessible et accrocheur que précédemment. Parce que Strawberry jam, en dépit de ses innombrables qualités, n'est pas franchement une usine à tubes senso stricto (il faut quand même s'atteler pour intégrer et mémoriser une mélodie)

-Twist- a dit…

@ Alhya: content que les titres te plaisent.

@ Benoit: Oui, j'ai lu ta chronique. Je croyais quand meme que tu aimais bien le groupe. Pas saisi. Mais content que tu finisses par rentrer dedans!

@ Seb: Oui, 'SJ' était pas bourré de tubes (disons que j'ai tendance à utiliser à tort et à travers ce mot), mais plutôt de put*** de morceaux. Mais quand même, Peacebone avait une mélodie des plus efficaces.
Bon apres, je ne suis pas objectif avec ce groupe, j'adore tout ce qu'ils ont fait, de Spirit à ce dernier Merriweather...

François a dit…

je suis fan inconditionnel aussi. Mais il fallait qd même avoir le coeur bien accroché pour "Here Comes the Indian" !!! Effectivement, quel groupe.

Erwan a dit…

Et "Danse Manatee" aussi fallait s'accrocher!
Je vais attendre d'avoir bien écouté celui-ci pour trancher mais ça s'annonce pas mal du tout c'est clair.

-Twist- a dit…

@ Francois: Ben 'Here Comes The Indian' est peut-être mon préféré du groupe en fait. Je ne l'ai pas écouté depuis longtemps mais ca m'avait retourné ce disque.

@ Erwan: Lui aussi, je l'adore. Mais bon, j'aime tout ce qu'ils ont fait. Et pas qu'un peu.

Kris a dit…

La première écoute fût vite interrompue pour moi parce que je sentais que je n'étais pas du tout dedans, donc j'ai préféré coupé court que mettre à mal ma première écoute.

Seconde "première écoute" au casque et je sens que ça commence à donner quelque chose de très bon. Les mélodies rentrent, les rythmes s'agencent à merveille. J'ai bien mis 6 mois à apprécier Strawberry Jam, alors j'ai encore quelques mois d'appréciations gloutonnes devant moi !

-Twist- a dit…

A mon avis, il va te falloir bien moins de temps. :)

Francky 01 a dit…

Animal Collective, avec Radiohead, TV On The Radio, Why?, est un de ces rares groupes capable de réinventer la pop musique (dans le sens le + large du terme), de bâtir un édifice avec des plans nouveaux, originaux ! Pourtant, ils font cela en malaxant pleins d'éléments différents, sorte de (re)création recyclable, écolo. Ainsi pleins d'éléments passent à leur moulinette magique :
pop, rock psychédélique, folk, électro pluriel (electronica, techno, ambiant, etc..), chants tribaux, harmonies vocales, musique concrète, funk et pleins d'autres chose encore ! O.K, mais tous ceci pourraient-être le grand n'importe quoi, le big bazar, une tambouille sonore indigeste. Mais pas du tout. Quand le génie est là, tout va (slogan limite...).
En tout cas, j'attends vivement d'avoir cet album, surtout après l'écoute des 2 titres que tu as mis in your lecteur ! D'ailleurs, j'me refais une p'tite écoute !

A + !!!!!!!!!!!

-Twist- a dit…

Bon, a part d'insérer Radiohead (voire Tv On The Radio) dans les groupes qui font évoluer la pop, je suis d'accord avec ton message. :)

drgbs a dit…

mais comment font ils pour faire bouger l'image ??

-Twist- a dit…

Ils sont trop fort.
Bon, sur le disque ca marche pu hein.

mbfcs2 a dit…

Ah, c'est donc pour ça qu'à la FNAC (oui, je vais à la FNAC) je me demandais pourquoi ça me faisait rien à mes yeux. Bon, si tu en parles avec tellement d'entrain - et t'es pas le seul - c'est qu'il doit y avoir quelque chose de caché là-dessous.
J'ai pas encore découvert quoi à la première écoute, mais j'y reviendrai, y a pas de raison.